Evangile de Luc pour enfants

Le texte complet de l'évangile adapté en mots simples .

Texte complet de l'Evangile 

Chaque verset de l'évangile est écrit pour les enfantsavec des phrases simples.

Entre (   ) : ce sont des explications.  

Les 24 chapitres de l'évangile de Luc

.....   Chapitre 1 ..........

Luc 1,1- 4 Des explications pour commencer.

 Beaucoup de gens ont essayé de raconter
tout ce qui s'est passé au milieu de nous.
 Ils ont écouté ceux qui ont dit à tous
la parole de Dieu.
Ceux-là ont tout vu eux-mêmes depuis le début.
 A mon tour, moi aussi,
j'ai trouvé bon de tout reprendre et de bien le faire.
Et je l'ai écrit pour toi, cher Théophile.
 Comme cela,  tu peux voir toi même
qu'on t'a bien dit la vérité.

Luc 1,5-25  Un jour Jean Baptiste va venir au monde.

 Hérode est le roi du pays de Judée.
Il y a en Judée un prêtre de la famille de Abia
̶et de Moïse.
Il s'appelle Zacharie.
Sa femme est elle aussi de la même famille,
celle de Aaron.
Sa femme s'appelle Élisabeth.
 Zacharie et Élisabeth font tous les deux
ce que leur dit le Seigneur Dieu.
Ils sont tous les deux des justes
devant le Seigneur Dieu.
 Mais Élisabeth ne peut pas avoir d'enfant.
Ils sont déjà très vieux tous les deux.
 Un jour, c'est le tour de Zacharie
de faire son service avec les autres prêtres
de son groupe.
 Il doit entrer dans la grande maison de prière.
Il doit faire brûler le parfum pour la prière.
 Les autres hommes font la prière dehors.
C'est l'heure de faire brûler le parfum.
 Alors, un envoyé de Dieu , un ange, vient.
Il est debout à droite de la grande table
où le parfum brûle.
 Zacharie le voit.
Zacharie est comme perdu et il a peur.
 L'envoyé de Dieu lui dit :
«Tu ne dois pas avoir peur, Zacharie.
Tes prières ont été entendues.
« Ta femme Élisabeth va avoir un enfant.
Tu vas lui donner le nom de Jean.
 « Tu vas être dans la joie
quand il va venir au monde.
Beaucoup d'autres gens aussi
vont être dans la joie.
 « Cet homme qui est ton enfant
est grand aux yeux du Seigneur Dieu.
Il ne boit pas de vin.
L'Esprit de Dieu est sur lui
avant sa naissance.
 « Il va faire revenir beaucoup de gens
de son peuple vers le Seigneur leur Dieu.
 « Cet homme qui est ton enfant
va les faire avancer vers le Seigneur Dieu qui vient.
Il va avoir la force de Elie.
Elie est un grand homme d'avant dans la Bible
qui a dit les mots de Dieu. »
 Zacharie lui dit :
« Je peux te croire comment ?
Je suis un homme vieux.
Ma femme est vieille, elle aussi.
 L'ange dit :
« Je suis Gabriel, un des anges de Dieu.
C'est lui qui m’envoie pour te parler
 et pour te dire celle bonne nouvelle.
 Tu ne veux pas croire ce que je te dis.
Eh bien, tu ne vas plus pouvoir parler
jusqu'à la naissance de ton enfant.
 Les gens attendent Zacharie.
Ils se posent des questions
parce qu'il reste très longtemps.
 Quand Zacharie sort, il ne peut plus parler.
Il leur parle avec les mains : il est muet.
Les gens qui sont là comprennent
que quelqu'un du ciel est venu voir Zacharie.
 Zacharie finit son service.
Il rentre chez lui.
 Des jours après, sa femme,
 Élisabeth attend un enfant.
 Elle se cache pendant 5 mois.
Elle pense : "Le Seigneur s'est occupé de moi.
Il m’a donné un enfant.
Maintenant les hommes
ne peuvent plus rire de moi.''

Luc 1,26-38 Jésus va venir au monde.
                      L'ange et Marie.

   Il s'est passé 6 mois.
L'ange Gabriel est envoyé par Dieu
dans la ville Nazareth de la région Galilée.
 C'est là que vit une jeune fille.
Elle n’a jamais connu d’homme.
Elle est fiancée à un homme appelé Joseph,
qui est de la famille de David.
Le nom de cette jeune fille c'est Marie.
 L'ange entre chez elle. Il lui dit :
« Je te salue, toi qui est aimée de Dieu.
Le Seigneur est avec toi. »
 Marie est toute retournée par ces paroles.
 Elle ne comprend pas ce que cela veut dire.
L'ange lui dit :
« Tu ne dois pas avoir peur, Marie.
Dieu t'aime.
 Tu vas avoir un enfant.
C’est un fils.
Tu vas le mettre au monde.
Tu va lui donner le nom de Jésus.
 Il va être grand.
On l'appelle l'enfant de Dieu.
Dieu lui donne la place
du roi David, son père.
 Il va être le roi du peuple de Dieu pour toujours,
et sa royauté n'a pas de fin.
 Marie dit à l'ange :
« Comment c’est possible ?
Je suis une jeune fille , je ne connais pas d’homme. »
 L'ange lui dit :
«L'’Esprit de Dieu va venir sur toi.
Dieu, dans sa grandeur,
va te prendre sous son ombre.
Un enfant qui écoute Dieu
[un enfant saint] va naître de toi.
Il va être appelé : Enfant de Dieu.
 Ta cousine, Élisabeth, est vieille.
Elle n’a pas eu d'enfant.
Les gens disent qu'elle ne peux pas avoir d'enfant.
Elle va quand même avoir un enfant.
Elle l'attend déjà depuis 6 mois.
 «Car tout est possible à Dieu. »
 Marie dit à l'ange :
"Je suis au service du Seigneur.
Que tout se passe pour moi comme tu dis".
Et l'ange s'en va.

Luc 1,39-45  Marie et Elisabeth.

 Après, Marie se dit qu’elle doit partir.
Elle passe les montagnes.
Elle arrive à une ville de la région Judée.
 Elle entre chez Zacharie.
Et Marie dit bonjour à Élisabeth.
 L'enfant d'Élisabeth bouge
quand il entend Marie.
L'Esprit de Dieu vient en Elisabeth.
 Elle dit d’une voix très forte :
''Tu es aimée plus que toutes les femmes
et l’enfant qui va naître de toi
est aimé de Dieu lui aussi ''.
 Elisabeth dit : « Comment c'est possible ?
La mère de mon Seigneur vient à moi.
 Tu vois, Marie : quand tu m'as dit bonjour,
mon enfant a bougé de joie en moi.
 Oui, Marie tu es heureuse de croire
ce que t’a dit le Seigneur.
Et de croire tout ce qu’il t’a dit va arriver »

Luc 1,46-56  Marie chante la grandeur de Dieu

 Marie dit :
« Mon cœur chante la bonté
et la grandeur du Seigneur.
 Mon cœur [mon esprit] est dans la joie de Dieu,
mon Sauveur.
 Il a tourné les yeux vers sa pauvre servante.
Je suis heureuse.
Tous les hommes qui vont naître
dans l’avenir vont le dire.
 Car Dieu a fait en moi
des grandes choses.
Le nom de Dieu est bon et pur.
 L’amour de Dieu est pour toujours
à tous ceux qui font ce que Dieu leur demande.
 « Il montre la force de son bras.
Il met loin de lui les hommes
qui se croient plus grands
que les autres.
 Il fait partir les plus forts  de la terre.
Il donne la force aux pauvres et aux petits.
 Il donne à manger à ceux qui ont faim.
Il fait partir les riches les mains vides.
  Il vient en aide à son peuple,
c'est ce peuple qui s’est mis à son service.
 Il le fait comme il l'a promis
pour toujours à nos pères.
Il se rappelle son amour pour Abraham notre père.
Il se rappelle son amour
pour les enfants de ses enfants.»
 Marie reste chez Élisabeth
pendant à peu près 3 mois.
Puis Marie rentre chez elle.

Luc 1,57-66 Naissance de Jean-Baptiste.

 Un jour, l'enfant d'Elisabeth vient au monde.
C'est un garçon, [un fils].
58 Les voisins d'Elisabeth
et ses parents entendent la nouvelle.
Ils sont dans la joie.
Dieu montre son amour.
 On doit donner un nom à l’enfant.
Cela doit se faire 8 jours après sa venue au monde.
On veut l'appeler Zacharie comme son père.
C'est l'habitude.
 Sa mère dit :
« Non, il va s'appeler Jean. »
 On lui dit :
« Il n’y a personne de ta famille qui a ce nom. »
 On parle au père Zacharie,
qui ne peut pas parler.
On lui demande comment il veut appeler
son enfant.
 Il demande pour écrire.
Il écrit : « Son nom est Jean. »
Ils se posent tous des questions.
 Au même moment,
Zacharie se met à parler.
Il chante la grandeur [la gloire] de Dieu.
 Tous les voisins se posent des questions.
On raconte ce qui c'est passé
dans tout le pays de la Judée haute.
 Tous ceux qui entendent ces paroles
les gardent dans leur cœur.
Ils se disent : « Qui va être cet enfant ? »
Ils ont raison.
La main du Seigneur est sur l'enfant.

Luc 1,67-80 Zacharie remercie Dieu

 L'Esprit de Dieu
vient en Zacharie,
le père de Jean.
Zacharie dit des mots de Dieu.
 Zacharie dit : « Merci, Seigneur, notre Dieu.
Tu descends au milieu de ton peuple.
Tu vas le sauver.
 «Tu fais naître celui qui va nous sauver
 dans la famille du roi David qui est ton serviteur
Les hommes qui parlent au nom de Dieu l'ont déjà dit.
 Ceux qui nous veulent du mal
ils vont être jetés dehors.
Tous ceux qui ne nous aiment pas,
ils vont être jetés dehors.
 « Dieu montre son amour pour nos pères.
Dieu se souvient qu’il s’est uni avec nos pères.
 Il l'a promis à Abraham,
qui est notre père.
Comme Dieu l'a dit en parlant de nous.
 Il va vous enlever des mains de ceux
qui veulent vous faire du mal.
Vous n'allez plus avoir peur.
 Vous allez pouvoir servir Dieu
tous les jours de votre vie.
Vous allez servir Dieu dans la justice
et en amis de Dieu.
 « Et toi, petit enfant,
on dit que tu es celui qui dit les mots de Dieu.
Tu marches devant les yeux de Dieu.
Tu prépares le chemin du Seigneur.
 Tu dis au peuple comment il va être sauvé.
Le peuple est sauvé par le pardon
de ses péchés.
 C’est cela l’amour qui vient de notre Dieu.
Le soleil vient du ciel pour nous voir sur la terre.
 Le vrai soleil va donner la lumière à ceux
qui sont dans le noir et dans l'ombre de la mort.
Il va donner la lumière quand nous marchons
dans le chemin de la paix.»
 L'enfant Jean grandit.
Son esprit devient plus fort.
Puis il va vivre dans une région
où il n’y a personne qui vit.
Il y vit jusqu'au jour où il va se montrer
au peuple d’Israël le pays de Jésus.

.........   Chapitre 2   .........

Luc 2,1-20 La naissance de Jésus

 Un jour, Auguste, l'empereur,
le chef des rois des de Rome,
veut savoir le nombre de tous les gens
qui sont sur terre.
 C'est la première fois que l'on va compter les gens
dans tous les pays de Rome.
C'est au temps de  Quirinius le chef du grand pays Syrie.
 Chaque homme doit aller donner son nom
[se faire inscrire] dans la ville de sa famille.
 Joseph doit le faire lui aussi.
Joseph part de la ville Nazareth de la région Galilée.
Il va à la ville Bethléem.
C'est la ville de David.
C'est dans la région Judée.
Car Joseph est de la famille de David.
 Il prend avec lui Marie, son épouse,
qui attend un enfant.
Pendant qu'ils sont dans la ville Bethléem,
le temps où Marie doit avoir son premier enfant arrive.
 Elle met au monde son enfant.
Elle l'habille avec des grands morceaux de tissu.
Elle le couche là où d'habitude
on donne à manger aux animaux.
C'est parce qu'il n'y a pas de place pour eux
dans la maison où on peutdormir et manger.
 Des bergers vivent à côté dans la campagne.
C'est la  nuit.
Les bergers gardent leurs moutons.
 L'ange de Dieu vient les voir.
Ils sont au milieu d'une grande lumière.
Cette lumière c'est la grandeur et la force de Dieu.
Les bergers ont très peur.
 L'ange leur dit :
« Je vous dis de ne pas avoir peur.
Je viens vous dire une bonne nouvelle.
C’est une grande joie pour vous
et pour tout le monde.
 Aujourd'hui, dans Bethléem, la ville de David,
un Sauveur vous est né.
C'est le Seigneur c'est celui que Dieu a choisi.
 Un signe est donné pour vous :
vous allez trouver un petit enfant,
un bébé qui vient de naître.
Il est habillé avec des grands morceaux de tissu.
Il est couché là où d'habitude
on donne à manger aux animaux.»
 Juste à ce moment là, des anges chantent :
 « Dieu est grand,
au plus haut dans le ciel
et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. »
 Puis les anges s'en vont dans le ciel.
Les bergers se disent :
« Allons à Bethléem.
Pour voir ce qui est arrivé.
Pour voir ce que le Seigneur nous montre. »
 Ils partent tout de suite.
Ils trouvent Marie, Joseph
et le petit bébé couché là où d'habitude
on donne à manger aux animaux.
 Ils regardent le bébé.
Ils disent ce qu'on leur a dit sur l'enfant.
 Tous ceux qui les entendent
se posent des questions
sur ce que les bergers leur disent.
 Marie écoute.
Elle garde dans son cœur tout ce qui a été dit.
 Les bergers s'en vont.
Ils chantent la grandeur de Dieu.
Ils chantent pour tout ce qu'ils ont vu et entendu.
Ils chantent pour tout ce qu'on leur a dit
qui va arriver.

Luc 2, 21-38 Au temple de Jérusalem.

 L'enfant est né.
Après 8 jours, on lui donne son nom.
Son nom c'est Jésus.
C'est le nom que l'ange a donné à Marie
qui est sa mère, quand il est venu la voir.
 Après 40 jours :
On doit faire ce que la loi juive demande
pour un bébé qui est né.
Les parents de Jésus vont avec lui
 à la grande ville Jérusalem.
Ils doivent le montrer au Seigneur Dieu.
Cela doit se faire comme le dit la loi juive de Moïse :
 " Quand un enfant est né :
Si c'est le premier enfant, garçon,
qui est né dans la famille
alors il doit être donné au Seigneur.
 Et alors on doit donner 2 jeunes pigeons blancs
à la grande maison de prière.
  A Jérusalem,
il y a un homme.
Son nom est Siméon.
C'est un homme juste.
Il aime Dieu.
Il attend le Sauveur.
L'Esprit de Dieu est en lui.
 L'Esprit-Saint lui a dit que,
avant de mourir,
il va voir le Sauveur.
 L'Esprit-Saint lui dit d'aller
à la grande maison de prière.
Il est là quand les parents de Jésus arrivent
avec le petit enfant Jésus.
 Siméon prend Jésus dans ses bras.
Il chante la grandeur de Dieu.
Siméon dit :
 « Maintenant, mon Maître, mon Dieu,
tu peux me laisser mourir en paix, moi ton serviteur.
Comme tu me l'as dit Seigneur :
 'Mes yeux voient Celui qui vient nous sauver.
 Il est venu pour tous les hommes.
 Il est leur lumière.
Il est la grandeur de ton peuple.' »
Siméon vient de dire des paroles de Dieu.
 Le père et la mère de Jésus
entendent ce que dit Siméon.
Ils sont dans la joie.
 Siméon fait venir sur eux l'amour de Dieu.
Il parle de Jésus, il dit à Marie, sa mère :
« A cause de cet enfant,
beaucoup de gens vont tomber ou se mettre debout
au pays des juifs.
Cet enfant va être un signe :
Les gens vont être pour lui ou contre lui.
 Toi Marie, sa mère, tu vas avoir très mal.
On va savoir tout ce qui est caché dans le coeur
de beaucoup de personnes.»

Anne dit des paroles de Dieu.

 Une femme dit des paroles de Dieu.
Elle s'appelle Anne.
C'est la fille de Phanuel de la famille d'Aser.
Son mari est mort 7 ans après son mariage.
Elle est très vieille.
Elle a 84 ans.
 Elle est tout le temps
dans la grande maison de prière.
Elle prie Dieu nuit et jour.
 Elle arrive devant Jésus
quand Siméon est en train de parler.
Elle chante la grandeur de Dieu.
Elle parle de l'enfant à tous ceux
qui attendent un sauveur à la ville Jérusalem.

A Nazareth.

 Marie et Joseph ont fait ce que dit la loi de Dieu.
Ils s'en vont dans leur ville, Nazareth,
qui est dans la région Galilée.
 L'enfant Jésus grandit.
Il devient fort.
Il apprend très bien tout ce qui est à savoir de Dieu.
L'amour de Dieu est sur lui, Jésus.

Luc2,41-50 Jésus au temple.

 Chaque année,
les parents de Jésus vont à Jérusalem
pour la fête de la Pâque des juifs.
 C'est l'année des 12 ans de Jésus.
Ses parents vont comme d'habitude
à la grande ville Jérusalem.
 Quand la fête est finie,
les parents de Jésus s'en vont chez eux.
Mais l'enfant Jésus, lui, est resté à Jérusalem.
Ses parents ne l'ont pas vu.
 Ils pensent que Jésus est avec des gens
de la famille ou avec des amis dans le groupe
qui va à Nazareth.
Ils marchent toute une journée.
 Le soir, les parents de Jésus le cherchent.
Ils ne le trouvent pas.
Ils reviennent à Jérusalem.
 Au bout de 3 jours,
ils le trouvent dans la grande maison de prière.
Jésus est assis au milieu des maîtres de la loi juive.
Il les écoute et il leur pose des questions.
 Tous ceux qui sont autour de Jésus
se posent des questions
sur ses réponses et tout ce qu'il comprend.
 Les parents de Jésus le voient.
Ils se posent des questions.
Marie sa mère dit :
« Mon enfant, tu as fait cela. Pourquoi ?
Regarde. Ton père et moi, nous t'avons cherché.
Nous avons eu très peur pour toi. »
 Jésus lui dit :
« Vous m'avez cherché ?
Pourquoi ?
Je dois faire ce que dit mon Père.
Vous ne le savez pas ? »
 Mais Marie et Joseph ne comprennent pas
ce que Jésus vient de leur dire.

A Nazareth.

 Jésus va avec ses parents
à leur ville Nazareth.
Tous les jours Jésus fait
ce que ses parents lui demandent.
Sa mère garde tout cela dans son cœur.
 Jésus grandit.
Il devient fort et sage.
Il est aimé de Dieu et des hommes.

.........   Chapitre 3   .........

Luc3,1-20 Jean-Baptiste.

 Cela fait 15 ans que Tibère est le chef des rois
des romains.
Ponce Pilate est le chef des romains
du pays des juifs.
Hérode est roi de la région de Galilée.
Philippe, le frère de Hérode est le chef
du pays Iturée et Traconitide.
Lysanias est le chef du pays Abilène.
 Anne et Caïphe sont les grands prêtres.
Jean est l'homme enfant de Zacharie.
Jean entend la Parole de Dieu.
Cela se passe dans une région
où il n’y a personne qui vit .
Il va de ville en ville dans la région
de la grande rivière Jourdain.
 Jean, Jean le Baptiste, dit :
« Changez vos coeurs
et faites vous baptiser dans l'eau.
Alors vous allez être pardonnés
du mal que vous avez fait.
 Isaïe, l'homme qui a dit les mots de Dieu
a écrit dans la Bible :
« Dans la région où il n’y a personne qui vit
une voix dit d'une voix forte :
'Préparez le chemin du Seigneur,
rendez plate sa route'.
 Pour lui, il faut faire une route droite.
Il faut faire  les montagnes plus basses.
Il faut faire les lieux où coulent les rivières
plus hautes.
Il faut faire droits les chemins qui ne sont pas droits.
Il faut enlever les pierres sous les pieds du Seigneur.
 Tout homme va voir le Sauveur
que Dieu nous donne. '»
 Jean, Jean le Baptiste, dit
à tous ceux qui viennent
pour se faire baptiser par lui :
« Vous êtes des animaux dangereux.
Vous êtes des enfants de ces animaux dangereux.
Vous cherchez à vous cacher de la colère qui vient.
Qui vous a donné cette idée ?
 Montrez que vous avez changé vos cœurs.
Il ne faut pas croire que vous allez être pardonnés
parce que votre père c'est Abraham.
Car je vous le dis :
vous voyez les pierres qui sont là.
Dieu peut faire sortir des enfants d'Abraham
de ces pierres là.
 Déjà la hache est au pied des arbres
pour les couper.
Tout arbre qui ne donne pas de bons fruits
va être coupé et jeté au feu. »
 Les hommes disent à Jean le Baptiste :
« Dis-nous ce que nous devons faire. »
 Jean le Baptiste leur dit :
« Celui qui a 2 habits doit donner 1 des 2 habits
à celui qui n'a pas d'habit.
Celui qui a à manger doit partager avec celui
qui n'a pas à manger. »
 Il y a là aussi des gens à qui
on doit donner l'argent qui est pour le chef des rois
de Rome.
Ils viennent aussi se faire baptiser dans l'eau.
Ils disent à Jean le Baptiste :
« Maître, dis-nous ce que nous devons faire ?  »
 Jean le Baptiste leur dit :
« Je vous demande de ne pas faire payer
plus que ce qu'on vous dit de faire payer. »
 Les soldats eux aussi disent à Jean :
« Et nous, dis-nous ce que nous devons faire ?  »
Jean le Baptiste leur dit :
« Je vous demande de ne pas faire
de mal à personne.
Je vous demande de ne pas dire
que d'autres font le mal et que ce n'est pas vrai.
On vous donne de l'argent pour vivre.
Je vous demande d'être dans la joie
de ce qu'on vous donne. »
 Tous ceux qui sont là se posent des questions.
Ils veulent comprendre.
Ils veulent savoir si Jean le Baptiste
est le Sauveur.
 Jean leur dit : " Moi, je vous baptise dans l'eau.
Mais derrière moi,
quelqu'un vient qui est plus grand que moi.
Je ne peux pas oser lui enlever ses chaussures.
Lui, il va vous baptiser dans l'Esprit de Dieu
et dans le feu.
 Il a dans sa main la pelle pour trier
et préparer son blé.
Il va mettre le blé où il faut,
là où on garde le grain .
L'herbe sèche qui n'est pas bonne,
il va la jeter dans un feu qui ne finit pas. "
 Jean dit à tous la Bonne Nouvelle de Dieu.
Il leur donne beaucoup d'autres conseils.
 Jean a des paroles dures pour le roi Hérode :
"Cet homme, qui a fait déjà beaucoup de mal,
il a fait des choses mauvaises
avec la femme de son frère".
 Et après tout cela,
le roi Hérode fait encore le mal :
il donne l'ordre de mettre Jean en prison.

Luc3,21-23 Baptême de Jésus.

 Tous ceux qui viennent voir Jean le Baptiste
sont baptisés dans l'eau.
Jésus vient.
Jean baptise Jésus dans l'eau lui aussi.
Jésus est en prière.
Tout de suite le ciel s'ouvre.
 On voit l'Esprit de Dieu
qui vient sur Jésus comme un oiseau blanc.
Une voix vient du ciel.
Elle dit :
" Tu es mon enfant que j'aime.
J'ai mis en toi tout mon amour. "

Luc3,23-38 L’arbre de la famille de Jésus

 Les gens pensent que Jésus est :
enfant de Joseph,
Joseph enfant de Héli,
 Héli enfant de Matthat, enfant de Lévi,
 enfant de Melchi, enfant de Jannaï,
 enfant de Joseph,enfant de Mattathias,
enfant d'Amos, enfant de Nahum,
enfant d'Esli, enfant de Naggaï,
enfant de Maath, enfant de Mattathias,
enfant de Sémeï, enfant de Josech,
enfant de Joda, enfant de Joanan,
enfant de Rhésa, enfant de Zorobabel,
enfant de Salathiel, enfant de Néri,
enfant de Melchi, enfant d'Addi,
enfant de Kosam, enfant d'Elmadam,
enfant D'Er, enfant de Jésus, enfant d'Éliézer,
enfant de Jorim, enfant de Matthat,
enfant de Lévi,enfant de Siméon,
enfant de Juda, enfant de Joseph,
enfant de Jonam, enfant d'Éliakim,
enfant de Méléa, enfant de Menna,
enfant de Mattatha, enfant de Nathan,
enfant de David, enfant d'Isaï,
enfant de Jobed, enfant de Booz,
enfant de Salmon, enfant de Naasson,
enfant d'Aminadab, enfant d'Admin, fils d'Arni,
enfant d'Esrom, enfant de Pharès,
enfant de Juda, enfant de Jacob,
enfant d'Isaac, enfant d'Abraham,
enfant de Thara, enfant de Nachor,
enfant de Seruch, enfant de Ragau,
enfant de Phalek, enfant d'Éber,
enfant de Sala, enfant de Kaïnam,
enfant d'Arphaxad, enfant de Sem,
enfant de Noé, enfant de Lamech,
enfant de Mathusala, enfant d'Énoch,
enfant de Jared, enfant de Maléléel,
enfant de Kaïnan, enfant d'Énos,
enfant de Seth, enfant d'Adam,
enfant de Dieu.

.........   Chapitre 4   .........

Luc4,1-13 Jésus au désert.

 Jésus s'en va. Il part du fleuve Jourdain.
L'Esprit de Dieu est en lui.
L'Esprit de Dieu envoie Jésus dans une région
où il n’y a personne qui vit.
 Pendant 40 jours,
l'Esprit du mal veut prendre
Jésus au piège.
Jésus ne mange rien pendant ces 40 jours.
Un jour Jésus a faim.
 L'Esprit du mal [le diable] lui dit :
« Si tu es le Fils de Dieu dis à cette pierre
de se changer en pain. »
 Jésus lui dit :
« Il est écrit dans la Bible :
l'homme ne vit pas seulement que de pain. »
 L'Esprit du mal fait aller Jésus plus haut.
Il lui fait voir en une seule fois tous les pays
des rois de la terre.
 Puis l'Esprit du mal dit à Jésus :
« Tout cela est à moi.
Toute la force.
Toute la grandeur de ces pays
des rois de la terre.
Tout cela est à moi.
Je les donne à qui je veux.
 Si tu te mets à genoux devant moi,
je te donne tout. »
 Mais Jésus dit :
« Il est écrit dans la Bible :
Tu te mets à genoux le Seigneur,
ton Dieu et lui seul.
Tu va le servir, lui seul. »
 L'Esprit du mal envoie Jésus
à la grande ville Jérusalem.
Il met Jésus tout en haut
de la grande maison de prière.
II lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu,
laisse-toi tomber en bas
 car il est écrit dans la Bible :
Dieu donne, pour toi, l'ordre à ses anges
de mettre le danger loin de toi.
 Ils vont te prendre dans leurs mains
pour que ton pied ne tape pas dans une pierre. »
Jésus dit :
« Il est écrit dans la Bible :
Ne fais pas de piège pour le Seigneur, ton Dieu. »
 L'Esprit du mal voit qu'il a tout essayé.
Il s'en va loin de Jésus. Jusqu'au jour qui est écrit.

Luc4,14-15 Jésus en Galilée.

 Jésus revient dans la région Galilée.
Il est plein de la force de l'Esprit de Dieu.
On commence à parler de Jésus dans tout le pays.
 On dit beaucoup de bien de lui.
Jésus dit la Bonne Nouvelle de Dieu
dans les maisons de prière.

Luc4,16-30 Jésus à Nazareth.

 Jésus vient à Nazareth.
C'est la ville où il a grandi.
Jésus entre dans la maison de prière.
C'est ce qu'il fait les jours
que l'on donne à Dieu.
Jésus se lève pour lire.
 On lui donne le livre du prophète Isaïe.
Il ouvre le livre.
Jésus lit :
 « L'Esprit du Seigneur Dieu est sur moi.
Il m'a choisi.
Il m'a envoyé :
Pour porter la Bonne Nouvelle de Dieu aux pauvres.
Pour guérir ceux qui ont le coeur cassé.
 Pour dire à ceux qui sont en prison
qu'ils sont libres.
Pour dire à ceux qui ne voient rien
qu'ils vont voir.
Pour rendre libre ceux à qui on fait du mal.
Pour dire à tout le monde
que le Seigneur Dieu veut du bien à tous.
Et cela pour toute une année. »
 Jésus ferme le livre.
Il le redonne et va s'asseoir.
Tous regardent Jésus.
 Alors Jésus dit :
« Ce qui a été écrit et que vous venez d'entendre :
c'est en train d'arriver aujourd'hui. »
Tous parlent de Jésus.
Et tous sont dans la joie des belles paroles
qui sortent de sa bouche.
 Les gens disent :
« C'est le fils de Joseph, non ? »
 Jésus leur dit :
« Vous allez me dire :
'Médecin, si tu veux, tu peux te guérir toi-même,
comme on dit en images.'
 Vous allez me dire aussi :
'On nous a dit tout ce que tu as fait
à la ville Capharnaüm.
On te demande donc de faire la même chose ici,
dans ton pays.' »
Jésus dit :
« C'est vrai, je vous le dis.
Un homme qui dit les mots de Dieu
n'est pas bien vu quand il vient dans son pays.
 « Vraiment je vous le dis :
Au temps anciens de Élie,
cet homme qui a dit les mots de Dieu, [un prophète].
Dans ce temps la pluie n'est pas tombée
pendant 3 ans et demi.
Tout le monde a eu faim.
Beaucoup de femmes de ce pays
ont vu mourir leur mari.
 Mais Élie n'a pas été envoyé
à l'une de ces femmes du pays.
Il a été envoyé à une femme d'un autre pays
qui a son mari qui est mort.
 « Dans les temps anciens,
dans notre pays, au temps de Élisée,
cet homme de Dieu.
Dans ce temps il y a eu beaucoup de gens
avec une très grave maladie de la peau.
Pas un des malades n'a été guéri.
Mais c'est Naaman,
un homme d'un autre pays
qui a été guéri. »
 Quand ils entendent ces mots,
tous les gens qui sont dans la maison de prière
sont en colère.
 Ils se lèvent tous.
De force, ils font sortir Jésus de la ville.
De force, ils le font aller en haut de la montagne.
Ils veulent le jeter en bas.
 Mais, Jésus passe au milieu d'eux.
Et il continue son chemin.
.
Luc4,31-37 Jésus à Capharnaüm.

 Jésus va à la ville Capharnaüm,
dans la région Galilée.
Jésus dit la Bonne Nouvelle de Dieu
un jour qui est donné pour Dieu.
 Les habitants de la ville se posent des questions.
Cela parce que Jésus parle en homme
qui sait de quoi il parle.
 Dans la maison de prière, il y a un homme.
Un esprit du mal est en lui.
Il dit d'une voix très forte :
 ''Jésus de Nazareth.
 Qu'est-ce que tu nous veux ?
Tu es venu pour nous perdre, non ?
Je sais qui tu es : tu es l'envoyé de Dieu. ''
 Jésus lui dit d'une voix forte et dure :
''Tais-toi et sors de cet homme. ''
L'esprit du mal fait tomber l'homme par terre.
II sort de l'homme sans lui faire de mal.
 Les gens se posent tous des questions.
Les uns disent aux autres :
''Qu'est-ce qui se passe ?
Jésus donne des ordres aux esprits du mal
et ces esprits font ce qu'il dit.''
 Tout le monde parle de Jésus dans la région.

Luc4,38-39 Jésus guérit la mère
                     de la femme de Simon.

 Jésus quitte la maison de prière.
II entre chez Simon Pierre.
La mère de la femme de Simon est malade.
Elle a une forte température.
On demande à Jésus de la guérir.
 Jésus vient très près d'elle.
Il donne l'ordre avec force à la maladie
de partir de la malade.
La fièvre s'en va.
La malade se lève tout de suite.
Elle est guérie.
Elle se met à les servir.

Luc4,40-41 Jésus guérit des malades.

 Au coucher du soleil,
tous ceux qui ont des malades
viennent les montrer à Jésus.
Jésus pose la main sur eux.
II les guérit.
 Les esprits du mal se sauvent devant Jésus.
Ils crient : '' Tu es le Fils de Dieu. ''
Jésus leur donne l'ordre de ne rien dire
parce qu'ils savent qu'il est le Sauveur.

Luc4,42-44 Départ de Capharnaüm.

 Un jour, Jésus part de la ville Capharnaüm.
Il va dans une région où il n’y a personne qui vit.
Les gens cherchent Jésus.
Ils le trouvent.
Ils veulent que Jésus reste avec eux.
Ils ne veulent pas qu'il les quitte.
 Jésus leur dit :
'' Je dois dire aussi aux autres villes
la Bonne Nouvelle du monde où Dieu est roi.
C'est pour cela que je suis venu. ''
 Et Jésus dit la Bonne Nouvelle de Dieu
[il enseigne] dans les maisons de prière.

.........   Chapitre 5   .........

Luc5,1-11. Appel des 4 premiers disciples

 Un jour, Jésus est sur les bords de la mer
de la ville Génésareth.
Beaucoup de gens sont près de lui.
Ils sont de plus en plus près.
Ils veulent écouter la parole de Dieu.
 Jésus voit 2 petits bateaux
qui sont sur le bord du lac.
Les pêcheurs sont sortis des bateaux.
Ils lavent leurs filets de pêche.
 Un des petits bateaux est à Simon Pierre.
Jésus monte dans le bateau de Simon Pierre.
Jésus lui demande
d'aller un peu plus loin sur l'eau.
Jésus est assis dans le petit bateau.
Il dit à tous la Bonne Nouvelle de Dieu.
 Quand Jésus a fini de parler, il dit à Simon Pierre :
« Va plus loin, où il y a beaucoup d'eau.
Je vous demande de mettre les filets dans l'eau
pour prendre des poissons. »
 Simon Pierre lui dit :
« Maître, nous avons travaillé toute la nuit.
Nous n'avons pas pris un poisson.
Mais tu me demandes de
mettre encore les filets : je vais le faire. »
 Simon Pierre et ses hommes
mettent les filets dans l'eau.
Ils prennent beaucoup de poissons.
Mais il y a trop de poissons.
Les cordes des filets cassent.
 Les pêcheurs appellent des amis.
Ils disent : ''Venez nous aider ''.
Ils arrivent.
On met tous les poissons dans les 2 petits bateaux
qui sont en danger d’aller au fond de l'eau.
Il y  a vraiment trop de poissons.
 Quand Simon Pierre voit tout cela,
il se met vite aux pieds de Jésus.
Il dit : « Va loin de moi, Seigneur Jésus.
Je ne suis pas un homme bon. »
 Personne n'a jamais vu cela.
Simon Pierre se pose des questions.
 Ses amis se posent aussi des questions.
Il y a Jacques et Jean, les fils de Zébédée,
et tous ceux qui sont avec Simon Pierre.
Mais Jésus dit à Simon Pierre :
''Il ne faut pas avoir peur.
A partir d'aujourd'hui,
ce sont des hommes que tu vas prendre
dans tes filets. ''
 Alors, eux, ils mettent leurs bateaux sur terre.
Ils laissent tout.
Ils suivent Jésus.

Luc 5,12-16 Jésus et le malade de la lèpre.

 Un homme arrive.
Il a une maladie très dangereuse de la peau.
Le malade se laisse tomber aux pieds de Jésus.
La tête contre terre, il fait cette prière à Jésus :
''Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir. ''
 Jésus avance la main et touche le malade.
Jésus dit : ''C’est ce que je veux,
maintenant tu es guéri. ''
L'homme n'est plus malade, il est guéri.
 Jésus lui donne l'ordre
de ne rien dire de ce qui vient de lui arriver.
Jésus dit : '' Va te montrer au prêtre.
Donne ce qui est dit dans la loi de Moïse.
Donne ce que l’on doit donner quand on est guéri.
Alors tout le monde va savoir que tu es guéri. ''.
 On parle de plus en plus de Jésus.
Beaucoup de gens viennent pour l'entendre
et pour se faire guérir de leurs maladies.
 Mais lui, Jésus, s'en va dans une région
où il n’y a personne qui vit [le désert] loin de tout.
Et là, Jésus se met à prier.

Luc 5,17-26 Tes fautes sont pardonnées

 Un jour, Jésus est en train
de dire la Bonne Nouvelle de Dieu.
Il y a là des hommes qui disent faire ce que dit la loi.
Il y a aussi des maîtres de la loi juive.
Ils sont assis à côté de Jésus.
Ils sont venus de tous les villages
de la région Galilée, de la Judée et de Jérusalem.
La force du Seigneur Dieu est avec Jésus.
Beaucoup de gens sont guéris.
 Des hommes arrivent.
Ils portent un malade sur un lit.
Il ne peut plus bouger.
Ils veulent le faire entrer dans
la maison pour le mettre devant Jésus.
 Il y a trop de gens : ils ne peuvent pas passer.
Alors ils vont sur la maison.
Ils font passer le malade à travers le toit.
Ils descendent le lit au milieu de tous devant Jésus.
 Jésus voit qu'ils croient
en la Bonne nouvelle de Dieu.
Jésus dit :
'' Mon ami, tes fautes sont pardonnés. ''
 Les maîtres de la loi juive 
et les hommes qui disent faire ce que dit la loi
se disent :
« Cet homme qui ose parler comme cela : c’est qui ?
 Il dit des choses sur Dieu qui sont fausses.
Dieu est le seul qui peut donner l’amour
par dessus le mal qui est fait. ''
 Jésus sait ce qu'ils pensent.
Jésus leur dit :
'' Vous avez ces pensées dans vos cœurs,
pourquoi ?
Est-ce qu'il est plus facile de dire :
je te donne l’amour par dessus le mal
que tu as fait
ou bien de dire mets toi debout et marche ?
 Eh bien, vous allez savoir que
le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
peut donner l’amour par dessus le mal
qui est fait sur terre. ''
Jésus dit au malade : '' Mets-toi debout.
Prends ton lit et rentre chez toi. ''
 Le malade se met debout tout de suite
devant tout le monde.
Il prend son lit et rentre chez lui.
Il chante que Dieu est grand.
 Tous les gens se posent des questions.
Ils chantent que Dieu est grand.
Ils sont pleins de peur. Ils disent :
'' Nous voyons aujourd'hui
des choses très grandes. ''

Luc5,27-39 Appel de Lévi.
 
 Après cela, Jésus s'en va.
Il voit un homme. Son nom est Lévi.
C'est un homme à qui on doit donner l'argent
pour les romains.
Lévi est assis à la table où les gens viennent payer.
Jésus lui dit :
'' Viens avec moi. ''
 Lévi se met debout.
Il laisse tout là.
Il se met à suivre Jésus.
 Après, Lévi fait un grand repas pour Jésus.
A la table pour manger
il y a Jésus et ses amis.
A la table il y a aussi des gens à qui
on doit donner l'argent pour les romains.
Il y a aussi beaucoup d'autres gens.
 Des hommes qui disent faire ce que dit la loi
et des maîtres de la loi [des scribes]
ne sont pas contents.
Ils disent aux amis de Jésus :
« Vous mangez et vous buvez avec ceux
qui font le mal.
Pourquoi ? »
 Jésus se met à parler. II leur dit :
« On ne soigne pas les gens
qui ne sont pas malades.
Ce ne sont pas eux qui ont besoin du médecin.
Mais ce sont les malades
qui ont besoin d'être soignés par le médecin.
 Je ne suis pas venu appeler les amis de Dieu.
Mais je suis venu demander à ceux qui font le mal
de venir vers Dieu. »
 On dit à Jésus :
« Les amis de Jean le Baptiste
ont souvent des jours sans manger
et ils font des prières.
Les amis des hommes qui disent
qu'ils font ce que dit la loi le font aussi.
Tes amis à toi Jésus
ils mangent et ils boivent. Pourquoi ? »
 Jésus leur dit :
« Est-ce que vous pouvez laisser
sans manger les amis du marié
pendant que le marié est avec eux
le jour du mariage ?
 Des jours vont venir.
Le marié va leur être pris.
Alors, ces jours-là, ils vont pouvoir rester
sans manger. »
 Et Jésus leur dit une image :
« Pour réparer un habit qui est vieux :
personne ne met un bout de tissu neuf.
Si on fait cela le tissu neuf va casser aussi.
Le tissu neuf ne va pas avec le tissu vieux.
 « Personne ne met du vin nouveau
dans des bouteilles en peau
qui sont vieilles.
Si on fait cela le vin nouveau fait casser
les bouteilles qui sont vieilles.
Alors le vin est perdu.
Et les bouteilles en peau
sont perdues aussi.
 « Non, c'est dans des bouteilles
en peau neuves
qu'il faut mettre le vin nouveau.
 Quand on boit du vin vieux :
on ne veut plus du vin nouveau.
On dit : le vin vieux est meilleur. »

.........   Chapitre 6   .........

Luc6,1-5 . Jésus, maître du sabbat.

 C'est arrivé un jour donné à Dieu.
On ne doit rien faire ce jour là.
Jésus marche dans un champ de blé.
Ses amis prennent des têtes de blé.
Ils les frottent dans leurs mains pour avoir les grains.
Ils mangent les grains de blé.
 Des hommes qui disent faire ce que dit la loi
disent aux amis de Jésus :
« On n'a pas le droit de faire cela
le jour donné à Dieu.
Vous l'avez fait.
Pourquoi ? »
 Jésus leur dit :
« Vous n'avez pas lu dans la Bible ?
Un jour David le grand roi du peuple juif
a eu faim.
Alors il est entré dans la maison de Dieu
avec ses amis.
 Il a pris les pains.
Les prêtres sont les seuls
qui ont le droit de les manger.
Mais David a mangé de ces pains là.
Il en a donné à ses amis. »
 Après, Jésus dit :
« Le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
est le maître du jour donné à Dieu [le sabbat]. »

Luc6,6-11 L'homme à la main malade.

 C'est un autre jour donné à Dieu.
Jésus entre dans une maison de prière.
Il se met à parler pour faire connaître Dieu.
Un homme qui a la main malade est là.
 Il y a là aussi des hommes
qui disent qu'ils font ce que dit la loi juive.
Il y a aussi  des maîtres de la loi juive.
Ils regardent très bien Jésus.
Ils se posent la question si Jésus
va guérir le malade un jour donné à Dieu.
Si Jésus guérit le malade,
ils vont pouvoir dire que Jésus a travaillé
le jour où la loi juive dit de ne rien faire.
 Jésus, lui, il sait ce que ces hommes là pensent.
Jésus dit à l'homme qui a la main malade :
« Mets-toi debout au milieu de tous. »
L'homme se met debout.
 Jésus dit à ceux qui veulent le piéger :
« Je vous le demande.
Le jour donné à Dieu :
est-ce qu'on a le droit de faire du bien
à la place de faire du mal ?
Est-ce qu'on a le droit de sauver un homme
à la place de le laisser tomber ? »
 Jésus tourne les yeux vers eux tous.
Jésus dit au malade :
« Montre la main. »
L'homme montre sa main.
Alors sa main est guérie.
 Les hommes qui disent faire ce que dit la loi
sont très en colère.
Ils parlent entre eux du mal
qu'ils vont pouvoir faire à Jésus.

Luc6,12-16 Jésus choisit 12 apôtres.

 Dans ce temps-là,
Jésus va dans la montagne pour prier Dieu.
Il passe toute la nuit en prière.
 Plus tard, quand le jour vient,
Jésus appelle ses amis.
Jésus en choisit 12.
Ils vont être les grands amis de Jésus.
 Les 12 amis de Jésus sont :
Simon, appelé Pierre, André son frère, Jacques,
 Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu,
Thomas, Jacques le fils d'Alphée,
Simon appelé le Zélote,
Jude le fils de Jacques.
Il y a aussi Judas Iscariote.
 Plus tard c’est Judas
qui va aider à faire arrêter Jésus.

Luc6,17-19 Tous veulent écouter Jésus
 
 Jésus descend la montagne
avec ses 12 grands amis.
Jésus s'arrête dans un lieu tout plat.
Il y a là beaucoup de ses amis.
Il y a beaucoup de gens de toute la Judée.
De la grande ville Jérusalem.
Et des villes Tyr et Sidon qui sont au bord de la mer.
 Tous viennent pour écouter Jésus.
Ils veulent se faire guérir de leurs maladies.
Ceux qui sont malades à cause des esprits du mal
sont guéris eux aussi.
 Tous veulent toucher Jésus.
Ils sentent en Jésus une force.
Et cette force les guérit tous.

Luc6,20-23 Bonheurs.

 Jésus tourne les yeux vers ses amis.
Jésus dit :
« Heureux, vous qui êtes pauvres.
Le monde de bonheur où Dieu est le roi est à vous.
 « Heureux, vous qui avez faim.
Vous allez avoir à manger.
« Heureux, vous qui pleurez aujourd'hui.
Vous allez rire.
 « Heureux, vous êtes heureux :
Quand les hommes ne vous aiment pas.
Quand ils ne veulent plus de vous.
Quand ils vont dire du mal de vous
à cause de moi Jésus.
 « Ce jour-là, je vous le dis :
Vous allez être heureux et dans la joie.
Vous allez avoir beaucoup dans le ciel.
Les pères de ces hommes ont déjà parlé
comme cela des hommes
qui ont dit les mots de Dieu. »

Luc6,24-26 Malheurs.

 «Mais, pas de bonheur
pour vous les riches.
Vous avez déjà votre bonheur.
 «Pas de bonheur pour vous
qui avez à manger aujourd'hui.
Vous allez avoir faim.
« Pas de bonheur pour vous
qui êtes dans les rires.
Vous allez être tristes et dans les larmes.
 «Pas de bonheur pour vous
quand le monde va dire du bien de vous.
Les pères de ces hommes
ont déjà parlé comme cela des hommes faux
qui ont donné des faux mots de Dieu. »

Luc6,27-38 L'amour des ennemis.

 Jésus dit :
 «  A vous qui m'écoutez, Moi, je vous dis :
Aimez ceux qui ne vous aiment pas.
Je vous demande de faire du bien
à ceux qui vous veulent du mal.
 Je vous demande de vouloir le bien
de ceux qui parlent mal de vous.
Priez pour ceux qui vous font du mal.
 « Si quelqu'un te tape sur un côté de la tête :
montre lui aussi l'autre côté.
Si quelqu'un te prend ton manteau,
laisses le prendre tout ton habit.
 « Si quelqu'un te demande, donne.
Si quelqu'un prend ce que tu as
ne lui dit pas de te donner quelque-chose à la place.
 « Ce que vous voulez voir
les autres faire pour vous,
je vous demande de le faire pour eux.
 «Aimer ceux qui vous aiment :
c'est facile.
Faire comme cela : est-ce que c'est bien ?
Même ceux qui laissent le mal entrer dans leur vie,
ils aiment aussi ceux qui les aiment.
 « Faire du bien à celui qui vous fait du bien :
c'est normal.
Même ceux qui laissent le mal entrer dans leur vie,
ils le font aussi.
 « Si vous  donnez de l'argent
qui doit vous être redonné après
et que l'on vous fait la même chose après.
Faire comme cela : Est-ce que c'est bien ?
Même ceux qui laissent le mal entrer dans leur vie,
ils prêtent pour gagner plus.
Ils prêtent à ceux qui laissent le mal
entrer dans leur vie.
 « Mais vous,
aimez ceux qui ne vous aiment pas.
Je vous demande de faire du bien.
Je vous demande de prêter sans rien attendre après.
Vous allez recevoir alors beaucoup.
Vous êtes alors les fils de Dieu.
Dieu est bon même pour ceux
qui ne lui disent pas merci.
Même pour ceux qui n'aiment pas.
 « Aimez et pardonnez
comme votre Père aime et pardonne.
 « Ne jugez pas.
Et vous n'allez pas être jugés.
Ne dites pas de mal des autres alors
on ne va pas dire de mal de vous.
Pardonnez. Et il va vous être pardonné.
 « Donnez et on vous donne.
C'est une bonne et grande part
qu'on va vous donner.
C'est beaucoup de grains
dans un grand sac bien plein.
Bien tassé, bien bougé dans tous les sens.
Dieu va vous donner
comme vous donnez aux autres. »

Luc6, 39-49 Ce qu'il faut faire.

 Jésus leur dit avec des images :
« Une personne qui ne voit rien,
est-ce qu'elle peut aider une autre personne
qui ne voit rien
à trouver son chemin ?
Ils peuvent tomber tous deux dans un trou.
C'est ce que vous pensez ?
 Celui qui apprend
n'est pas au-dessus de son maître.
Mais celui qui apprend 
et qui fait ce que lui dit le maître
devient comme son maître.
 Qu'est-ce que tu as à regarder
le petit bout de paille
qui est dans l'œil de ton frère ?
Le gros bout de bois
qui est dans ton œil à toi, tu ne le vois pas.
 Comment est-ce que tu peux dire à ton frère :
Mon frère, laisse-moi enlever
le petit bout de paille qui est dans ton œil ? »
Et toi tu ne vois pas la grosse poutre
qui est dans ton œil à toi ?
Homme faux.
Enlève en premier la grosse poutre de ton œil.
Alors tu vas bien voir clair.
Alors tu vas pouvoir enlever la petite paille
dans l'œil de ton frère.
 Un bon arbre ne donne pas des fruits
qui ne sont pas bons.
Un  arbre qui n’est pas bon
ne donne pas des bons fruits.
 On reconnaît un arbre à son fruit.
On ne trouve pas du raisin sur des plantes
qui piquent.
On ne trouve pas des figues
sur cette plante qui pique.
  L'homme bon fait sortir du bien
de son cœur qui est bon.
L'homme mauvais fait sortir du mal
de son cœur qui n’est pas bon.
Ce que sa bouche dit :
c'est ce qui sort de son cœur et il y en a beaucoup.
 Vous m'appelez : "Seigneur, Seigneur"
et vous ne faites pas ce que je dis. Pourquoi ?
 Celui qui vient à moi,
et qui écoute mes paroles,
et qui fait ce que je lui dis :
Je vais vous dire à qui il ressemble
Jésus le dit avec une image.
 «Il est comme un homme
qui veut faire une maison.
Pour cela, il enlève beaucoup de terre.
Il va jusqu'à la pierre.
Quand des pluies très fortes arrivent,
les grandes eaux de la rivière
viennent taper sur la maison.
Les eaux ne font pas de mal à la maison.
La maison ne bouge pas.
Oui, la maison a été bien construite.
 « Mais, celui qui écoute mes paroles
et qui ne fait pas ce que j'ai dit de faire.
Il est comme un homme qui a fait sa maison
sur la terre sans creuser jusqu'à la pierre.
Les grandes eaux de la rivière
viennent taper sur la maison.
La maison tombe tout de suite.
Et il n'en reste plus rien de bon. »

.........   Chapitre 7   .........

Luc 7,1-10 Un chef des soldats romain croit en Jésus.

 Jésus vient de parler à tous les gens qui l'écoutent.
Jésus entre dans la ville Capharnaüm.
 Il y a dans la ville un chef des soldats romains.
Le chef soldat a un serviteur qu'il aime beaucoup.
Mais son serviteur est malade.
Le serviteur va mourir.
 Le chef des soldats entend parler de Jésus.
Il dit à des hommes de grand âge de la ville :
« Demandez à Jésus de venir sauver mon serviteur. »
 Les anciens arrivent près de Jésus.
Ils disent à Jésus :
« Il faut guérir le serviteur de ce chef des soldats.
Nous te demandons de le faire car ce soldat est bon.
 Il aime notre peuple.
Il a fait pour nous la maison de prière. »
 Jésus s'en va avec les anciens.
Il n’arrive pas loin de la maison.
Le chef des soldats envoie des amis
pour dire à Jésus :
« Seigneur, ne vient pas plus près.
Je ne suis pas assez bon.
Je n'ose pas te faire entrer dans ma maison.
 Je ne me sens pas le droit
de venir te trouver moi-même.
Mais dis seulement un mot,
et mon serviteur va être guéri.
 Moi, je suis un simple soldat.
J'ai des chefs.
Je donne des ordres à des soldats.
Je dis à un soldat : ' Va'. Et il va.
Je dis à un autre soldat : ' Viens.' Et il vient.
Je dis à mon serviteur : ' Fais cela.'
Et il le fait. »
 Jésus entend les paroles du chef des soldats.
Jésus se met à aimer cet homme.
Jésus regarde en arrière
et il dit à la foule qui l’a suivi :
« Je vous le dis.
Je n'ai pas trouvé quelqu'un
qui a une grande foi comme cet homme.
Même en cherchant dans les gens
du pays des juifs.
 Alors les hommes de grand âge retournent
chez le chef des soldats romains.
Quand ils arrivent,
ils voient le serviteur en bonne santé.
Il est guéri.

Luc 7,11-17 Le fils de la femme de la ville Naïm.

 Jésus va après dans la ville Naïm.
Ses amis
et un grand nombre de gens suivent Jésus.
 Jésus arrive près de la porte de la ville.
Il y a là une femme.
Il y a longtemps son mari est mort.
Elle a un seul enfant.
Et en ce jour c'est son fils qui est mort.
On porte son enfant mort pour le mettre en terre.
Beaucoup de gens de la ville
sont avec la pauvre mère.
 Jésus voit la femme.
Jésus l’aime car elle pleure.
II lui dit : « Ne pleure pas. »
 Puis Jésus avance.
Il touche la planche de bois où il y a le corps du mort.
Les gens qui portent le mort s'arrêtent.
Jésus dit :
« Jeune homme, je te donne l'ordre : lève-toi. »
 Le mort se met debout.
Il parle.
Jésus le donne à sa mère.
 Tous se posent des questions, ils ont peur.
Ils chantent la grandeur [la gloire] de Dieu.
Tous disent :
« C'est un grand homme qui dit les mots de Dieu.
Il est arrivé chez nous.
Dieu vient voir son peuple.
Dieu est avec nous. »
 Cette nouvelle va partout
dans toute la région Judée
de la grande ville Jérusalem
et dans les pays à côté.

Luc7, 18-30 Les amis de Jean Baptiste.

 Les amis de Jean le Baptiste
lui racontent tout ce qui s'est passé.
Jean appelle alors 2 de ses amis.
Il les envoie voir  le Seigneur Jésus.
Il leur dit de dire à Jésus :
 « Est-ce que tu es celui qui doit venir ?
Le Sauveur ?
Ou bien est-ce que nous devons attendre
quelqu'un d'autre ? »
 Les 2 hommes arrivent près de Jésus.
Ils lui disent :
« Jean-Baptiste nous a dit de te dire :
‘ Est-ce que tu es celui qui doit venir ?
Le Sauveur ?
Ou bien est-ce que nous devons attendre
quelqu'un d'autre ? ‘ »
 Avant de leur répondre,
Jésus guérit en premier beaucoup de malades.
II fait partir des esprits du mal.
Jésus guérit beaucoup de gens qui ne voient rien.
Et alors ils voient.
 Après, Jésus dit aux amis de Jean le Baptiste :
« Allez dire à Jean tout ce que vous avez vu
et tout ce que vous avez entendu.
Ceux qui ne voient rien,
maintenant ils voient.
Ceux qui ont du mal à marcher,
maintenant ils marchent.
Ceux qui ont une maladie très dangereuse
de toute la peau,
maintenant ils sont guéris.
Ceux qui n'entendent rien,
maintenant ils entendent.
Ceux qui sont morts
reviennent à la vie.
La Bonne Nouvelle de Dieu
est donnée aux pauvres.
 Heureux celui qui ne va pas tomber
à cause de moi. »
 Les 2 amis de Jean le Baptiste s'en vont.
Jésus parle alors à tous :
« Qu'est-ce que vous êtes allés voir
dans la région où il n’y a personne qui vit ?
Est-ce que c'est une herbe qui bouge dans le vent ?
Moi je vous dis : Non.
 Alors qu'est-ce que vous êtes allés voir
dans la région où il n’y a personne qui vit ?
Est-ce que c'est un homme, Jean le Baptiste,
avec des très beaux habits riches ?
Mais tous ceux qui ont des très beaux habits riches
et qui ont une vie facile,
ils vivent chez les rois.
 « Alors qu'est-ce que vous êtes allés voir
dans la région où il n’y a personne qui vit ?
Est-ce que c'est un homme,Jean le Baptiste,
qui dit les mots de Dieu ?
Je vous dis : Oui.
Et  c’est un homme, Jean le Baptiste,
qui est plus que cela.
 C'est de Jean le Baptiste qu'il est écrit
dans la Bible :
" Voilà l'homme qui est celui que j'envoie avant toi.
Voilà celui qui prépare ta route.
 « Je vous le dis :
quand on prend tous les hommes d'avant
et d'aujourd'hui,
il n'y en a pas qui sont plus grands que Jean le Baptiste.
Mais, je vous le dis,
dans le monde de bonheur où Dieu est roi,
celui qui est le plus petit est plus grand que Jean le Baptiste.
 « Il y a tous ceux qui ont écouté Jean le Baptiste.
Il y a même les hommes qui prennent l'argent
pour le donner aux romains.
Et ils ont écouté Jean le Baptiste.
Tous ceux là ont tous demandé le baptême
qui est fait par Jean le Baptiste avec de l'eau.
Ils ont dit : 'Dieu vient nous sauver'.
 Les hommes qui disent qu’ils font
ce que dit la loi juive
et qui ne se font pas baptiser dans l'eau
par Jean le Baptiste :
Ils ont empêché Dieu
de faire pour eux ce qu'il veut. »

Luc7, 31-35 Jésus et les hommes de ce temps.

 Jésus dit :
« Je vais vous dire
à qui ressemblent les hommes d'aujourd'hui.
 Ils sont comme des enfants.
Ces enfants sont assis sur une place.
Et ils se disent entre eux :
'Nous avons joué de la musique pour vous.
Et vous n'avez pas dansé.
Nous avons chanté les morts.
Et vous n'avez pas pleuré.'
. « Jean le Baptiste est venu.
Il ne mange pas de pain.
Il ne boit pas de vin.
Et vous dites alors :
'Un esprit du mal est dans Jean le Baptiste.'
 « Le Fils de l'Homme arrive, Jésus parle de lui.
Il mange et il boit du vin.
Et vous vous dites :
C'est un homme qui mange.
C'est un homme qui boit du vin.
C'est un ami des hommes
à qui on donne l'argent pour le donner aux romains.
C'est un ami des gens de mauvaise vie.
 « Mais on voit que Dieu est bon
en regardant tous les enfants de Dieu. »

Luc 7,36-50 La femme qui aime et qui est pardonnée.

 Il y a un homme qui dit qu'il fait ce que dit la loi.
Il dit à Jésus de venir manger chez lui.
L'homme s'appelle Simon.
C'est un autre homme que Simon Pierre l'ami de Jésus.
Jésus entre dans la maison de cet homme.
Et Jésus se met à table.
 Une femme de mauvaise vie arrive.
Elle a entendu que Jésus mange
dans la maison de cet homme.
Elle a pris une bouteille pleine d'un parfum très cher.
 Elle se met derrière Jésus, à ses pieds.
Elle pleure.
de l'eau sort de ses yeux et tombe
sur les pieds de Jésus.
Elle les essuie avec ses cheveux.
Elle fait beaucoup de baisers sur les pieds de Jésus.
Elle met tout le parfum sur les pieds de Jésus.
 Simon, l'homme chez qui Jésus mange
voit tout cela.
Lui qui dit qu’il fait ce que dit la loi, il se dit en lui-même :
« Si Jésus est un homme qui dit les mots de Dieu :
il doit savoir qui c'est la femme qui le touche.
C'est une femme de mauvaise vie. »
 Jésus dit à Simon l'homme chez qui il mange :
« Simon, j'ai quelque chose à te dire. »
L'homme dit : « Parle, maître. »
Jésus lui dit une image :
 « Deux hommes doivent donner de l'argent
à un autre homme.
Le 1er doit donner 500 pièces d'argent.
Le 2ème doit donner 50 pièces.
 Ils ne peuvent pas payer.
L’homme dit aux 2 hommes :
Vous ne devez plus me donner l'argent.
Lequel des 2 hommes va l’aimer le plus ? »
 Simon dit à Jésus :
« Je pense que c'est l'homme
qui doit donner le plus d'argent, les 500 pièces. »
Jésus lui dit : « Tu as bien dit. »
 Jésus se tourne vers la femme.
Jésus dit à Simon :
« Tu vois cette femme ?
Je suis entré dans ta maison :
Toi, tu ne m'as pas donné d'eau pour laver mes pieds.
La femme, elle, au contraire,
a lavés mes pieds avec les larmes de ses yeux.
Elle les a essuyés avec ses cheveux.
 "Toi, tu ne m'as pas fait de baisers.
La femme, elle, au contraire,
elle a fait des baisers sur mes pieds tout le temps
depuis qu'elle est entrée.
 Toi, tu n’as pas mis du parfum sur ma tête.
La femme, elle, au contraire, elle a lavé mes pieds
avec du parfum très cher.
 « C'est pourquoi, je te le dis à toi Simon :
Cette femme, elle a fait beaucoup de fautes.
Et bien, pour ce qu'elle a fait de mal, pour ses fautes :
on va lui donner l’amour par dessus le mal qui est fait.
Tout est pardonné.
Et tout cela, c’est à cause de son grand amour.
Je te le dis Simon :
celui à qui on va donner peu d’amour par dessus le mal
qui a été fait  montre peu d'amour. »
Celui à qui on pardonne peu montre peu d'amour. »
 Jésus dit à la femme :
« On va te donner l’amour par dessus le mal qui est fait
Tes fautes sont pardonnées. »
 Tous ceux qui sont à table chez Simon
se disent en eux-mêmes :
« Qui est jésus, cet homme qui va jusqu'à
donner l’amour par dessus le mal qui est fait ?
Jusqu'à pardonner ? »
 Jésus dit à la femme :
« Tu crois en Dieu, c'est cela qui t'a sauvée.
Va en paix. »

.........   Chapitre 8   .........

Luc8,1-3 Des femmes suivent Jésus.

 Jésus va de villes en villages.
Il dit à tous la Bonne Nouvelle
du monde de bonheur où Dieu est roi.
Les 12 amis de Jésus sont tout à côté de lui.
 Il y a la aussi un petit nombre de femmes
que Jésus a guéries d'esprits du mal et de maladies.
Elles suivent Jésus.
Il y a Marie de Magdala.
Jésus a fait sortir d'elle 7 esprits du mal.
 Il y a Jeanne la femme de Chouza.
Chouza est un serviteur du roi Hérode.
Il y a Suzanne et plusieurs autres femmes.
Ces femmes se mettent au service de Jésus.
Elles l'aident.
Elles donnent aussi de l'argent pour l'aider.

Luc 8,4-15 Les graines mises en terre.

 Beaucoup de gens sont tout à côté de Jésus.
Ils viennent de toutes les villes.
Jésus dit avec des images :
 « Un homme est sorti pour semer des grains.
Il lance les grains.
 Une partie des grains tombe au bord du chemin.
Les gens qui passent marchent dessus
et les grains sont cassés.
Les oiseaux du ciel les mangent.
Une autre partie des grains tombe dans les pierres.
Les grains poussent.
Mais les grains n’ont pas assez d'eau.
Ils deviennent tout secs.
  Une autre partie des grains tombe
au milieu des plantes qui piquent.
Les plantes poussent avec les grains.
Les plantes étouffent les grains.
Les grains meurent.
  Une autre partie des grains
tombe dans la bonne terre.
Les grains poussent.
Ils donnent 100 grains pour un. »
Jésus dit en parlant plus fort :
« Celui qui a des oreilles pour entendre,
je lui demande d'entendre. »
 Les amis de Jésus lui disent :
« Cette image des grains mis en terre,
qu’est-ce qu’elle veut dire ? »
 Jésus dit à ses amis :
« Vous, vous pouvez connaître ce qui est caché
dans le monde de bonheur où Dieu est roi.
Mais pour les autres gens je le dis en images.
Les autres, ils regardent et ne voient pas.
Les autres, ils entendent et ne comprennent pas.
 « Je vous explique l'image
des grains mis en terre :
Les grains : c’est la parole de Dieu.
 Ceux qui sont le long du chemin
ce sont ceux qui entendent la parole.
Puis l'esprit du mal vient.
Et il enlève la parole de leur coeur.
 Comme cela il les empêche de croire
et d'être sauvés.
Ceux qui sont dans les pierres
ce sont ceux qui font entrer la parole
avec joie dans leur coeur
quand ils l'entendent.
Mais eux, ils n'ont pas de racines dans la terre.
Ils croient seulement pour un moment.
Quand ils sont attirés par le mal,
ils arrêtent de croire.
 Les grains qui sont tombés
dans les plantes qui piquent :
ce sont ceux qui ont entendu la parole.
Ils sont écrasés par les difficultés,
la richesse, les plaisirs de la vie.
Ils ne donnent pas de bons fruits
[des fruits pas mûrs].
 Les grains qui sont tombés dans la bonne terre :
ce sont ceux qui ont entendu la parole de Dieu.
Leur coeur est bon.
Leur coeur est vrai.
Ils gardent la parole.
Ils donnent des bons fruits mûrs. »

Luc8,16-18 La lampe.

 « On n'allume pas une lampe
pour la mettre sous une boite ou sous le lit.
Mais on la met le plus haut que l'on peut.
Comme cela ceux qui entrent voient bien la lumière.
 « Tout ce qu'on ne connaît pas
va se voir un jour.
Tout ce qui est caché va être vu de tous
et en pleine lumière.
 Faites attention à ce que vous écoutez.
Celui qui a, on va lui donner.
Celui qui n'a rien,
on lui prend même ce qu'il croit avoir. »

Luc 8,19-21
La vraie famille de Jésus.

 La mère et les frères de Jésus
vont le voir.
Ils ne peuvent pas arriver jusqu'à Jésus.
Il y a trop de gens.
 On vient dire à Jésus :
« Ta mère est là dehors avec tes frères.
Ils veulent te voir. »
 Jésus dit :
« Ma mère et mes frères,
ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu
et qui font ce que Dieu leur dit. »

Luc8,22-25 La tempête.

 Un jour, Jésus monte dans un petit bateau
avec ses amis.
Jésus leur dit :
« Allons de l'autre côté de la mer. »
Ils arrivent au milieu de la mer.
 Jésus se met à dormir.
Un grand vent arrive.
L'eau entre dans la barque.
Ils sont en danger.
 Les amis de Jésus viennent le réveiller.
Ils disent à Jésus :
« Maître, Maître, nous allons mourir. »
Jésus se réveille.
Il dit des mots très durs au vent et à la mer.
Le vent s'arrête et la mer devient toute plate.
 Puis Jésus dit à ses amis :
« Votre amour de Dieu : il est où ? »
Ils ont peur.
Ils trouvent que Jésus est très fort.
Ils se disent entre eux :
« Cet homme Jésus, c'est qui ?
Il donne un ordre au vent et à la mer.
Et alors le vent et la mer font
ce que Jésus leur a dit de faire. »

Luc8,26-39 Les cochons de la ville Gérasa.

 Jésus et ses amis sont venus en bateau
dans la région de Gérasa.
C'est en face de la région Galilée.
Jésus met le pied à terre
Un homme vient de la ville Gérasa pour voir Jésus.
Un esprit du mal est en lui.
Depuis longtemps il vit sans habit sur lui.
Il ne vit plus dans une maison.
Il vit là où on met  les morts en terre.
 Quand il voit Jésus, il se met à crier.
Il tombe aux pieds de Jésus.
Il dit d'une voix forte :
« Jésus, Fils du Dieu très haut,
qu'est-ce que tu me veux ?
Je te le demande : arrête de me faire du mal. »
 Il dit cela car Jésus a donné l'ordre
à l'esprit du mal de sortir de cet homme.
L’homme malade est souvent pris
par l'esprit du mal.
On le garde attaché avec des cordes
et des chaînes.
Mais il les casse.
Et alors l'esprit du mal fait aller l'homme
dans des régions où il n'y a personne qui vit.
 Jésus lui demande : « Dis-moi ton nom. »
L'homme dit :
«Mon nom c'est : Je suis un grand nombre de soldats. »
Il dit cela parce que beaucoup d'esprits du mal
sont entrés en lui.
 Les esprits qui sont dans l'homme
disent à Jésus de ne pas leur donner l'ordre
d'aller au fond de la terre,
là où sont mis les esprits mauvais.
 Sur la montagne à côté
il y a beaucoup de cochons
qui sont en train de manger.
Les esprits du mal disent à Jésus :
« Donne-nous l'ordre d'entrer dans les cochons. »
Jésus le fait.
 Les esprits sortent de l'homme
et vont dans les cochons.
Les cochons se jettent de la montagne
et tombent dans l'eau de la mer.
Ils sont tous morts.
 Les hommes qui gardent les cochons
ont vu tout ce qui s'est passé.
Ils s'en vont très vite.
Ils disent tout cela autour d'eux,
à la ville et dans les villages.
 Les gens viennent voir ce qui s'est passé.
Ils viennent près de Jésus et voient l'homme
qui n'a plus d'esprit du mal en lui.
Il est là, assis près de Jésus.
Il est habillé comme tout le monde.
Les gens ont très peur.
 Ceux qui ont tout vu disent
comment l'homme malade a été sauvé.
 Tous les gens de la région
autour de la ville Gérasa
disent alors à Jésus de s'en aller de chez eux.
Ils disent cela parce qu'ils ont une grande peur.
Jésus, lui, va dans le petit bateau [la barque].
Et Jésus s'en va.
 L'homme qui est libre des esprits du mal
dit à Jésus : « Prends-moi avec toi. »
Jésus lui dit :
 « Va-t'en chez toi
et dit tout ce que Dieu a fait pour toi. »
L'homme s'en va et dit dans toute la ville
ce que Jésus a fait pour lui.

Luc8,40-56 La fille de Jaïre.

 Beaucoup de gens attendent Jésus.
Quand Jésus revient dans la région Galilée.
Ils sont heureux de le voir.
 Un homme, du nom de Jaïre,
le chef de la maison de prière, vient.
Il se met aux pieds de Jésus.
Il demande à Jésus de venir chez lui.
 Il n'a qu'un enfant, une fille.
Sa fille a 12 ans.
Elle est en train de mourir.
Beaucoup de personnes sont près de Jésus.
Ils sont très près et ils poussent Jésus.
 Une femme est là.
Elle est malade.
Cela fait 12 ans qu'elle perd du sang.
On n'a pas pu la guérir.
 Elle vient derrière Jésus.
Elle touche le bas de son manteau.
Tout de suite, elle ne perd plus de sang.
 Jésus dit : « Qui est-ce qui m'a touché ? »
Tous disent : « Ce n'est pas moi. »
Pierre et les amis de Jésus disent :
« Maître, ce sont tous ces gens
qui sont autour de toi.
Ils sont trop près et ils te touchent. »
 Jésus dit :
« Quelqu'un m'a touché.
J'ai senti qu'une force est sortie de moi. »
 La femme comprend que Jésus sait que
c'est elle qui l'a touché.
Elle a peur. Elle se met alors aux pieds de Jésus.
Elle dit devant tous pourquoi elle a touché Jésus.
Elle dit comment elle a été guérie tout de suite.
 Jésus lui dit :
« Ma fille, ta foi t'a sauvée. Va en paix.»
 Jésus est en train de parler.
En même temps, quelqu'un vient de la maison
de  Jaïre le chef de la maison de prière.
Et il dit à Jaïre le père :
« Ta fille est morte.
Ce n'est plus la peine de demander
de l'aide au Maître Jésus. »
 Jésus entend cela.
Jésus dit à Jaïre :
« Il ne faut pas avoir peur.
Je te demande seulement de croire,
et ta fille va vivre. »
 Jésus va à la maison de Jaïre.
Jésus entre.
Il fait entrer avec lui Pierre, Jean,
Jacques, le père et la mère de l'enfant.
Il n'y a personne d'autre.
 Tous pleurent la fille morte.
Ils se tapent sur le coeur.
Jésus leur dit : « Ne pleurez pas.
Elle n'est pas morte. Elle dort. »
 Les autres se mettent à rire de Jésus.
Ils savent bien qu'elle est morte.
 Mais Jésus prend la fille par la main.
Jésus lui dit avec une voix forte :
« Enfant, je te demande de te mettre debout. »
 Et l'enfant revient à la vie.
Elle se met debout tout de suite.
Jésus donne l'ordre qu'on lui donne à manger.
 Les parents se posent des questions.
Jésus leur dit :
ne parlez à personne de ce qui est arrivé.

.........   Chapitre 9   .........

Luc9,1-6  Les Douze et la Bonne Nouvelle.
 
 Jésus appelle ses 12 amis.
Il leur donne la force pour faire partir
tous les esprits du mal.
Il leur donne la force pour guérir les malades.
 Il les envoie dire avec force
le monde de bonheur où Dieu est le roi.
Il les envoie vers tous et pour guérir les malades.
 Jésus leur dit :
« Ne prenez rien pour la route,
pas de bâton, pas de sac, pas de pain, pas d'argent.
Ne prenez pas un habit en plus.
 Dans les maisons où vous entrez,
restez jusqu'au jour de partir.
 « Si on ne veut pas de vous :
Partez de la ville.
Tapez vos pieds pour faire tomber la terre
qui est dessus.
Faites cela pour montrer à tous
que l'on ne veut pas de vous. »
 Les amis de Jésus s'en vont.
Ils vont de village en village.
Ils disent à tous la Bonne Nouvelle de Dieu.
Partout ils vont guérir les malades.

Luc9,7-9 Hérode et Jésus.

 Le roi Hérode apprend tout ce qui se passe
pour Jésus.
Hérode ne sait pas quoi penser,
il se pose des questions.
Des gens lui disent :
« Ce Jésus, c'est Jean-Baptiste
qui est revenu à la vie. »
 D'autres disent à Hérode :
« C'est Élie qui est revenu. Elie est
un grand homme
qui a dit les mots de Dieu. »
D'autres disent aussi à Hérode :
« C'est un des hommes
qui ont dit les mots de Dieu 
et qui est revenu à la vie. »
 Le roi Hérode leur dit :
« Ce n'est pas Jean Baptiste.
Je lui ai fait couper la tête.
Mais cet homme Jésus, c'est qui ?
On dit beaucoup de choses sur lui. »
Le roi Hérode cherche à voir Jésus.

Luc 9,10-17 Du pain pour tous.

 Les amis de Jésus
reviennent voir Jésus.
Ils lui disent tout ce qu'ils ont fait.
Jésus prend alors avec lui ses amis.
Il les fait venir avec lui dans un endroit
où il n'y a personne qui vit.
C'est à côté de la ville Bethsaïde.
 Beaucoup de personnes savent que
Jésus est là.
Et ils suivent Jésus.
Jésus leur montre qu'il est heureux de les voir.
Il leur parle du monde de bonheur où Dieu est le roi.
Jésus  guérit les malades.
 Le jour baisse, la nuit va arriver.
Les 12 grands amis de Jésus viennent à côté de lui.
Ils lui disent :
« Dis à tous ces gens de rentrer chez eux.
Ils vont aller dans les villes et les villages
qui ne sont pas loin.
Et ils vont pouvoir y trouver à manger et à coucher.
Ici, nous sommes dans un endroit
où il n'y a personne qui vit. »
 Jésus dit à ses 12 amis :
« C'est vous qui allez leur donner à manger. »
Ils disent :
« Nous avons seulement 5 pains
et 2 poissons.
Est-ce qu'il faut aller acheter à manger
pour tous ces gens ?
 Ils sont bien 5000. Cinq mille. »
Jésus dit :
« Vous allez les faire se mettre assis
par groupes de 50. Cinquante. »
 Ils font ce que Jésus leur dit.
Tous sont donc assis par groupes de 50. Cinquante.
 Jésus prend alors les 5 pains
et les 2 poissons.
Jésus tourne les yeux vers le ciel.
Jésus remercie Dieu.
Jésus partage les pains et les poissons.
Jésus les donne à ses amis
pour qu'ils les donnent à tout le monde.
 Tous mangent tout ce qu'ils veulent.
Plus personne n'a faim.
On met les restes dans 12 grands sacs.
Ils sont tous pleins.

Luc9,18-21 Pierre et la foi.

 Un jour, Jésus est en train de prier.
Il est tout seul.
Ses amis viennent à côté de lui.
Jésus leur dit :
« Pour les gens, moi, Jésus, je suis qui ? »
 Ses amis disent :
« Pour les uns, tu es Jean le Baptiste
celui qui baptise dans l'eau.
Pour d'autres tu es Elie
qui est un homme de la Bible
qui a dit les mots de Dieu.
Pour d'autres, tu es un des hommes d'avant
qui ont dit les mots de Dieu
et qui est revenu à la vie. »
 Jésus leur dit :
« Mais pour vous, moi, Jésus, je suis qui ? »
Pierre parle et dit :
« Tu es le Sauveur donné par Dieu. »
 Jésus leur donne l'ordre
de ne rien dire à personne.

Luc9,22 Premières annonces de la mort de Jésus.

 Jésus dit :
« Le Fils de l'homme :
Il doit avoir très mal.
Les chefs des juifs,
les grands prêtres
et les maîtres de la loi
ne veulent pas du Fils de l'homme.
Il doit être tué.
Et il va revenir à la vie 3 jours après. »
 
Luc9,23-27 Ce qu'il faut faire pour suivre Jésus.

 Jésus dit à tous ceux qui sont là :
« Si quelqu'un veut marcher derrière moi,
il ne faut pas qu'il pense à lui.
Il doit prendre sa croix chaque jour.
Et venir avec moi.
 « Celui qui veut garder sa vie,
il perd sa vie.
Celui qui perd sa vie à cause de moi,
il gagne sa vie.
 Si un homme s'est perdu lui-même :
cela lui sert à quoi de gagner toute la terre ?
Ou si cet homme doit le payer avec sa vie ?
 « Pour les hommes qui ont peur
de dire qu'ils sont pour moi.
Pour les hommes qui ont peur
de dire qu'ils aiment mes paroles.
Le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
ne va pas vouloir dire qu'il est pour ces hommes.
Cela va se passer quand le Fils de l’homme,
Jésus parle de lui, va venir.
Il va venir avec ses anges dans sa grandeur
et dans la grandeur du Père. »
 « C'est vrai, je vous le dis :
certains d'entre vous vont voir avant leur mort
le monde de bonheur où Dieu est roi. »

Luc9,28-36 Celui-ci est mon fils que J'ai choisi.

 Il se passe 8 jours.
Jésus prend avec lui Pierre, Jean et Jacques.
Il va dans la montagne pour prier.
 Pendant que Jésus est en train de prier,
sa figure change.
Ses habits sont maintenant blancs de lumière.
 Il y a 2 hommes qui sont là.
Ils viennent parler à Jésus.
Il y a Moïse l'homme de la Bible
qui a eu la loi de Dieu.
Et il y a aussi Élie un homme de la Bible
qui a dit les mots de Dieu.
 Ils sont dans une grande lumière.
Ils parlent à Jésus de sa mort.
Et que sa mort va se passer
à la grande ville Jérusalem.
 Pierre et les amis de Jésus
ont une grande envie de dormir.
Et ils dorment.
Puis ils se réveillent.
Ils voient Jésus dans la lumière de sa grandeur.
Moïse et Élie sont à côté de Jésus.
 Moïse et Élie vont partir.
Alors Pierre dit à Jésus :
« Maître, nous sommes là et c'est bien :
Nous allons pouvoir faire 3 tentes.
Une tente pour toi, une tente pour Moïse
et une tente pour Élie. »
Ils ne savent pas ce qu'ils disent.
 Pendant ce temps,
un nuage se met tout autour d'eux.
Il n'y a presque plus de lumière.
Ils sont tous presque dans le noir.
Ils ont peur.
 On entend une voix, c'est Dieu, qui dit :
« Celui-ci est mon fils. C'est lui que j'ai choisi.
Écoutez-le. »
 Juste après, Jésus est tout seul.
Les amis de Jésus ne disent rien.
Après, ils ne disent à personne
ce qu'ils ont vu.

Luc9,37-42 Jésus guérit un enfant.

 Le jour d'après, Jésus et ses amis
viennent du haut de la montagne.
Beaucoup de gens viennent à côté de Jésus.
 Un homme dit d'une voix très forte à Jésus :
 « Maître, je te demande de regarder mon fils.
C'est mon seul enfant.
 Souvent l'esprit du mal le prend.
Alors mon fils se met à crier.
Et il est jeté par terre.
De l'eau coule de sa bouche.
Quand l'esprit du mal finit par s'en aller,
mon enfant n'a plus de force.
 J'ai demandé à tes amis
de faire partir l'esprit du mal de mon enfant.
Ils n'ont pas réussi. »
 Jésus dit :
« Vous êtes des hommes sans foi.
Vous êtes mauvais.
Je vais devoir être avec vous jusqu'à quand ?
Je vais devoir vous supporter jusqu'à quand ? »
Jésus dit à l’homme :
«Prends ton fils et viens avec lui. »
 L'enfant vient devant Jésus.
L'esprit du mal jette l'enfant à terre.
Et il fait bouger son corps dans tous les sens.
Jésus parle avec des mots durs à l'esprit du mal.
L'enfant est guéri.
Jésus le donne à son père.
Tous se posent des questions
sur la force de Dieu.

Luc9,43-45 Deuxième annonce de la mort de Jésus.

 Tous pensent que Jésus est très fort
dans ce qu'il fait.
Alors Jésus dit à ses amis :
 « N'oubliez pas la parole
que je vais vous donner :
Le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
doit bientôt être mis dans les mains
des hommes qui lui veulent du mal. »
 Mais les amis de Jésus ne comprennent pas
ce que les mots de Jésus veulent dire.
Les amis de Jésus ont peur
de lui poser des questions.
 
Luc9,46-48 Qui est le plus grand ?

 Les amis de Jésus
se disent entre eux :
« Qui est le plus grand d'entre nous ? »
 Jésus lit dans leur cœur, il sait ce qu'ils disent.
Jésus prend un petit enfant.
Il le met contre lui.
 Et Jésus leur dit :
« Celui qui fait entrer dans son coeur
ce petit enfant à cause de moi :
c'est moi qu'il fait entrer dans son coeur.
Et celui qui me fait entrer dans son cœur :
il fait entrer dans son coeur celui qui m'a envoyé.
Pour vous tous :
celui qui est le plus petit,
c'est lui qui est le plus grand. »

Luc9,49-50 Le nom de Jésus.

 Jean est un des 12 amis de Jésus.
Jean dit à Jésus :
« Maître, nous avons vu quelqu'un
qui fait partir des esprits du mal.
Il dit  ton nom Jésus quand il le fait.
Nous avons voulu l'arrêter de faire cela
parce que c'est un homme
qui ne fait pas partie de tes amis. »
 Jésus dit à Jean :
« Laissez faire cet homme.
Celui qui n'est pas contre vous est pour vous."

Départ pour Jérusalem.

 Le temps arrive :
Jésus doit s'en aller de ce monde.
Jésus prend le chemin de la grande ville Jérusalem.
 Jésus envoie devant lui
quelques uns de ses amis.
Les amis de Jésus entrent dans un village
de la région Samarie.
La région Samarie n'aime pas la ville Jérusalem.
Les amis de Jésus y vont pour préparer
tout ce qu'il faut pour lui Jésus.
 Les gens de Samarie ne veulent pas
 avoir Jésus chez eux.
C'est parce que Jésus va vers Jérusalem.
 Jacques et Jean sont des amis de Jésus.
Ils  disent à Jésus :
« Seigneur, est-ce que tu veux qu'on donne l'ordre
au feu du ciel de casser [de détruire] ce village ? »
 Jésus se tourne vers l'arrière et les regarde.
Jésus leur dit des paroles très dures :
Il dit : « Le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
n'est pas venu pour faire du mal aux hommes,
mais il est venu pour les sauver. »
 Jésus et ses amis vont vers un autre village.

Luc9,57-62 Jésus et ses disciples.

 Sur la route, un homme marche derrière Jésus
et ses amis.
L'homme dit à Jésus :
« Je vais te suivre partout où tu vas aller. »
 Jésus dit à l'homme :
« Des animaux, les renards,
ont des trous dans la terre :
c'est leur maison.
Les oiseaux du ciel ont les arbres.
Le Fils de l'homme, Jésus parle de lui,
n'a rien pour reposer sa tête. »
 Jésus dit à un autre homme :
« Viens avec moi. »
L'homme dit à Jésus :
« Avant de te suivre, est-ce que je peux aller
mettre en terre  mon père qui vient de mourir ? »
 Jésus lui dit :
« Laisse les morts mettre en terre leurs morts.
Toi, va parler du monde de bonheur
où Dieu est le roi. »
 Un autre homme dit à Jésus :
« Seigneur, je vais te suivre.
Mais avant, est-ce que je peux aller
dire au revoir aux gens de ma maison ? »
 Jésus lui dit :
« Celui qui a commencé à travailler la terre
et qui regarde en arrière
n'est pas bon pour le monde de bonheur
où Dieu est le roi. »

.........   Chapitre 10   .........

Luc 10,1-16  Jésus et 72 amis.

 Le Seigneur, Jésus, choisit 72 amis.
Il les fait aller 2 par 2, devant lui,
dans tous les villages et les villes
où Jésus lui aussi doit aller.
 Il leur dit :
«  Il y a beaucoup de blé à aller prendre
dans les champs.
Mais il y a peu de personnes pour le faire.
Demandez donc au chef
d'envoyer des ouvriers pour aller prendre le blé
dans les champs.
 « Allez. Je vous fait faire ce travail
comme des jeunes moutons
au milieu des loups.
 « Ne prenez pas d'argent.
Ne prenez pas de sac.
Ne prenez pas de chaussures.
Je vous demande de ne pas aller dire bonjour
à des personnes en chemin.
 « Quand vous entrez dans une maison,
il faut dire :
"Paix à cette maison."
 Si il y a dans la maison un homme
qui aime la paix,
votre paix va entrer dans son coeur.
S’il n'y a personne qui aime la paix alors
la paix va revenir sur vous.
 « Restez dans cette même maison.
Mangez et buvez ce qu'on vous donne.
Le travailleur a le droit d'être payé.
N'allez pas de maison en maison.
 « Dans la ville où vous entrez
et où les gens sont dans la joie de vous voir :
mangez ce qu'on vous donne.
 Guérissez les malades.
Je vous demande de dire :
" Le monde de bonheur où Dieu est le roi
[le royaume de Dieu] :
Il est tout près de vous, il est là".
 « Mais dans la ville où vous entrez
et où les gens ne sont pas dans la joie de vous voir :
sortez sur les places.
Et je vous demande de dire :
 "Même la terre sèche [la poussière] de la ville
qui s'est posée sur nos pieds,
nous tapons dessus pour vous la laisser.
On vous dit quand même :
Le monde de bonheur où Dieu est le roi :
Il est tout près de vous, il est là".
 « Je vous le dis : au dernier jour,
cette ville sera punie plus fort que la ville Sodome.
Dans la Bible, Sodome est une ville qui a fait le mal.

Luc10,13-20  Les villes

 Pas de bonheur pour toi
la ville Corazine.
Pas de bonheur pour toi
la ville Bethsaïde.
« Imaginons que ce que je fais aujourd'hui
a déjà été fait il y a longtemps
dans les villes Tyr ou Sidon.
Dans ce cas les gens de ces 2 villes
ont déjà changé de vie.
Les gens ont déjà pris des sacs pour s'habiller avec.
Ils ont déjà mis sur eux de la poussière pour montrer
qu'ils ont changé et demander pardon.
 C'est pourquoi les gens des villes Tyr et Sidon
vont avoir une punition moins forte que pour vous
le jour où Dieu va juger les gens.
 « Toi la ville Capharnaüm,
est-ce que tu crois que tu va monter jusqu'au ciel ?
Non, tu vas être envoyée jusqu'où vont les morts.
 « Celui qui vous écoute, il m'écoute.
Celui qui ne veut pas de vous,
il ne veut pas de moi.
Celui qui ne veut pas de moi,
il ne veut pas de Celui qui m'envoie. »
Jésus parle de son Père.

Luc10,17-20  La vraie Joie.

 Les 72 amis de Jésus reviennent.
Une grande joie est en eux.
Ils disent à Jésus :
« Seigneur, à cause de toi,
même des esprits du mal font ce que nous
leur demandons de faire en ton nom. »
 Jésus leur dit :
« J'ai vu l'esprit du mal
tomber comme une très grande lumière.
 Je vous ai donné la force
de tuer les petits animaux
qui peuvent vous faire du mal, les serpents.
Je vous ai donné la force
d'être toujours plus forts que le mal.
Et rien ne peut vous faire de mal.
 « Mais il ne faut pas avoir
de joie parce que des esprits du mal
font ce que vous voulez.
Je vous demande d'être dans la joie
de voir vos noms écrits dans le ciel. »

Luc10,21-24 Jésus et son Père.

 A ce moment là,
l'Esprit de Dieu
met une grande joie en Jésus.
Jésus dit :
« Père, Seigneur du ciel et de la terre.
Je te dis merci d'avoir montré à ceux
qui sont les plus petits
ce qui a été caché aux hommes
qui sont les plus intelligents.
Et ce qui a été caché aussi aux hommes
qui connaissent beaucoup de choses.
Oui, Père, c'est Toi qui le veux car tu es bon.
 « Tout m'a été donné par mon Père.
Personne ne sait qui est le Fils.
Le Père lui il sait qui est le Fils.
Personne ne sait qui est le Père.
Le Fils lui il sait qui est le Père.
Et aussi celui à qui le Fils dit qui est le Père.
 Jésus dit encore à ses amis
quand ils sont seuls :
« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez.
 Je vous le dis :
beaucoup de ceux qui disent les mots de Dieu
et beaucoup de rois ont voulu voir ce que vous voyez. 
Ils ne l'ont pas vu.
Ils ont voulu entendre ce que vous entendez :
Ils ne l'ont pas entendu. »

Luc10,25-37 L'homme bon de Samarie et le blessé.

 Un maître de la loi juive [un scribe] se met debout.
L’homme veut essayer de faire tomber Jésus
dans un piège.
Il dit à Jésus :
« Maître, qu’est-ce que je dois faire
pour vivre toujours avec Dieu ? »
 Jésus lui dit :
« Dans la loi de la Bible,
qu'est-ce qui est écrit ?
Qu’est-ce que tu lis ? »
 L’homme dit :
Ce que Dieu veut c’est que :
« Tu aimes le Seigneur, ton Dieu
de tout ton coeur,
de tout ton être,
de toute ta force, de tout ton esprit.
Tu aimes tes frères comme toi-même. »
 Jésus lui dit : "Tu as bien répondu".
Maintenant il te reste à le faire.
Et alors tu vas avoir la vie.
 Le maître de la loi juive veut montrer
que sa question est juste.
Il dit à Jésus :
« Qui sont mes frères ? »
 Jésus dit avec une image :
« Un jour, un homme marche.
Il va de la grande ville Jérusalem vers
la ville Jéricho.
Il tombe au milieu de voleurs méchants.
Les voleurs lui volent ses habits.
Les voleurs le tapent.
Les voleurs lui font du mal.
Il est à moitié mort.
 « Un homme qui dit les prières dans le temple 
passe par la même route.
L’homme voit celui qui a mal.
Il va de l’autre côté du chemin.
 « Puis  c'est un serviteur
de la grande maison de prière qui passe.
L’homme voit celui qui a mal.
Il va de l’autre côté du chemin.
 « Un homme qui habite la Samarie
est en voyage.
Les Juifs n’aiment pas les gens de Samarie.
L'homme de Samarie arrive près de l’homme
qui a très mal.
Il le voit.
Il a pitié.
Il vient tout près de l’homme qui a mal
et qui est à terre.
 Il soigne l’homme.
Il lave les parties du corps où l’homme a mal.
Il met de l'huile et du vin pour aider à guérir.
Il met des bouts de tissu dessus.
Il le met sur son animal [son âne] pour le porter.
Il le porte dans une maison pour dormir et manger.
Il s'occupe bien de lui.
« Le lendemain,
il donne 2 pièces d'argent à l’homme de la maison.
Il lui dit : occupe-toi bien de cet homme qui a mal.
Tout l'argent que tu mets en plus,
je te le donne quand je reviens. »
 Jésus demande au maître de la Loi
qui lui a posé cette question :
« Dis-moi, dans ces 3 hommes,
qui a été le frère de l'homme qui a mal ? »
 Le maître de la loi dit à Jésus :
« C'est celui qui a été bon avec l'homme
à qui on a fait du mal. »
Jésus dit :
« Eh bien, toi aussi, fais la même chose. »

Luc10,38-41 Marthe et Marie.

  Sur la route, Jésus va dans un village.
Une femme fait entrer Jésus chez elle.
Elle s'appelle Marthe.
 Avec elle il y a Marie qui est sa sœur.
Marie est assise aux pieds du Seigneur Jésus.
Elle écoute Jésus parler.
 Marthe, elle, travaille pour tout préparer.
Au bout d'un petit temps,
Marthe vient dire à Jésus :
« Seigneur, est-ce que tu trouves cela bien ?
Ma sœur Marie me laisse travailler toute seule.
Jésus, dis-lui de m'aider. »
 Le Seigneur Jésus dit à Marthe :
« Marthe, Marthe, tu te donnes du mal
pour beaucoup de choses.
 Mais une seule chose est importante.
Marie a choisi la meilleure part.
Cette part on ne va pas lui prendre. »

.........   Chapitre 11   .........

Luc11,1-4 La Prière de Jésus.

 Un jour, Jésus est en train de prier.
Quand Jésus a fini, un de ses amis lui dit :
« Seigneur, apprends-nous à prier
comme Jean-Baptiste l'a appris à ses amis. »
 Jésus leur dit : « Quand vous priez,
je vous demande de dire :
Père.
Que ton nom soit dit avec amour.
Que le monde de bonheur où tu es le roi arrive.
 Donne-nous chaque jour notre pain pour le jour.
 Pardonnes nos fautes
parce que nous pardonnons les fautes des autres.
Et ne nous laisse pas avoir envie de faire le mal. »

    (C'est la prière du "Notre Père" des Chrétiens :
    "Notre Père, qui est aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi
    à ceux qui nous ont offensés.
    Et ne nous laisse pas entrer en tentation
    mais délivre-nous du Mal.")

Luc11,5-13 L'ami qui tape à la porte.

 Jésus dit à ses amis une image :
« Un de vous a un ami.
Il va trouver son ami au milieu de la nuit.
Il lui dit :
Mon ami, donne-moi 3 pains.
 J'ai un de mes amis qui arrive de voyage
et je n'ai rien à lui donner à manger.
 « L'autre ami dit en restant dans sa maison :
'Laisse-moi tranquille. La porte est fermée.
Mes enfants et moi, nous sommes dans notre lit.
Je ne peux pas me lever pour te donner des pains.' »
 Jésus dit à ses amis :
 « Je vous le dis :
Non, ce n'est pas parce qu'il est son ami
que l'homme qui est dans son lit
va se lever pour aider son ami.
Mais l'homme qui est dans son lit va se lever
pour donner à son ami tout ce qu'il faut
parce que son ami qui est venu dans la nuit
va continuer à lui demander sans s'arrêter.
Et cela sans avoir peur des rires.
 « Eh bien, moi je vous le dis :
Demandez et on va vous vous donner.
Cherchez et vous allez trouver.
Tapez à la porte et on va vous ouvrir.
 Car à tout homme qui demande, on lui donne.
Celui qui cherche, il trouve.
Celui qui tape à la porte, on lui ouvre.
Jésus dit encore une image :
 « Si un enfant demande un poisson à son père.
On ne peut pas penser
que le père lui donne un animal dangereux
un serpent ?
 Ou si l'enfant demande un œuf.
On ne peut pas penser
que le père lui donne un animal
qui peut le tuer à la place de l'oeuf ?
 « Si, vous qui êtes mauvais,
vous savez donner de bonnes choses
à vos enfants, le Père du ciel, encore plus,
donne son Esprit-Saint à ceux qui le prient. »

Luc11,14-26 Jésus et l'Esprit du mal.

 Un homme qui ne parle pas
est pris par un esprit du mal.
Jésus le guérit.
L'esprit du mal est parti.
L'homme [le muet] parle.
Tous ceux qui sont autour de Jésus
trouvent cela très fort.
 Des gens disent :
« C'est par le chef des esprits du mal
que Jésus fait partir les esprits du mal. »
 D'autres gens posent une question à Jésus
pour voir ce qu'il va répondre :
« Fais-nous voir un signe. »
 Jésus sait ce que ces hommes pensent.
Jésus leur dit :
« Si les habitants d'un pays
ne sont plus d'accord entre eux,
alors, dans le futur,
ce pays va être un pays où il n’y a personne qui vit.
Les maisons vont être cassées.
 Donc, si l'Esprit du mal
fait des choses contre lui-même :
comment son pays va pouvoir continuer ?
Vous dites que c'est par l'Esprit du mal
que je fais partir les esprits du mal ?
 « Si c'est par le chef des esprits du mal
que je fais partir ces esprits du mal :
qui est-ce qui donne à vos amis
la force de faire partir les esprits du mal ?
Quand ils font partir des esprits du mal,
vos amis montrent que vous vous trompez.
 « Mais si c'est par Dieu
que je fais partir les esprits du mal,
alors le monde de bonheur où Dieu est roi
est déjà arrivé pour vous.
 « Celui qui est fort et qui a des armes,
il protège sa maison et tout ce qu’il a.
On ne peut rien lui voler.
 Mais si un autre homme plus fort
que le premier arrive.
Cet autre homme plus fort prend au premier homme
les armes qui le protègent
et qui lui donnent confiance.
Et cet autre homme plus fort
donne toutes les richesses
du premier homme à d'autres gens.
 « Celui qui n'est pas avec moi est contre moi.
Celui qui ne devient pas riche avec moi
devient plus pauvre encore. »
« Quand un esprit du mal sort d'un homme,
il va dans une région où il n'y a personne qui vit 
pour trouver le calme.
 Mais si il ne trouve pas le calme,
alors l'Esprit du mal se dit :
Je vais retourner dans la maison, dans l’homme, 
d'où je viens de sortir.
 « Alors quand il revient, il trouve la maison propre.
Dans la maison, dans l’homme tout est propre,
bien à sa place.
 Alors il va chercher d'autres esprits
plus mauvais que lui.
Ils viennent dans la maison, dans l’homme,
et ils sont chez eux.
Pour finir, l'homme est plus malheureux qu'avant. »

Luc11,27-32 Heureux ceux qui écoutent Jésus.

 Une femme est au milieu
de tous les gens qui sont là.
Elle dit d'une voix forte :
« Heureuse, la mère qui t'a porté en elle
et qui t'a nourri de son lait. »
 Jésus lui dit :
« Heureux, ceux qui écoutent la parole de Dieu
et qui la gardent dans leur coeur. »
 Il y a beaucoup de gens
qui viennent autour de Jésus.
Jésus leur dit :
« Vous, vous êtes des hommes d'aujourd'hui.
Vous, vous êtes des hommes
qui laissent entrer le mal dans leur coeur.
Vous demandez un signe que l'on peut voir.
Mais le seul signe qui va vous être donné,
c'est le signe de Jonas.
Jonas a été un signe que l'on voit
pour les hommes de la ville Ninive.
Comme Jonas le Fils de l'homme,
et c'est moi, 
va être aussi un signe
que l'on voit pour les hommes d'aujourd'hui.
Le jour où tous vont être jugés,
la reine de Saba va se mettre debout.
La reine de Saba va dire que vous avez fait mal,
vous les hommes d'aujourd'hui.
C'est parce que la reine de Saba
est venue de très loin pour écouter
les bonnes paroles du grand roi Salomon. »
Jésus dit en parlant de lui :
« il y a ici plus grand que le roi Salomon. »
 « Le jour où tous vont être jugés,
les hommes d'avant de la ville Ninive
vont se mettre debout.
Ils vont dire que vous avez fait mal,
vous les hommes d'aujourd'hui.
C'est parce que, eux, les hommes de Ninive,
ils ont changé leur coeur
quand Jonas leur a demandé. »
Jésus dit en parlant de lui :
« Et il y a ici plus grand que Jonas. »

Luc11,33-36 La lampe.

 « Il n'y a personne qui allume une lampe
pour la cacher ou pour la mettre sous une boite.
On la met le plus haut que l'on peut.
Comme cela tous ceux qui entrent dans la maison
voient la lumière.
 « La lampe du corps c'est l'oeil.
Quand ton oeil va bien,
tout ton corps est dans la lumière.
Quand ton oeil est malade,
tout ton corps aussi est dans la nuit.
 « Donc, je te demande de voir
si la lumière qui est en toi n'est pas la nuit.
 Si ton corps est sous la lumière
sans rien dans la nuit,
alors ton corps tout entier est dans la lumière.
Il est comme devant une lampe
qui brille et qui éclaire ton corps. »

Luc11,37-54 Ceux qui disent faire ce que dit la loi.

 Jésus parle encore.
Alors un homme qui dit faire ce que dit la loi
demande à Jésus de venir manger chez lui.
Jésus entre.
Il ne se lave pas les mains avant de manger
comme le dit la loi.
 Jésus se met à table.
L'homme qui dit faire ce que dit la loi
se pose des questions.
 Jésus lui dit :
« Vous êtes comme cela vous,
les hommes disent qu'ils font ce que dit la loi.
Vous lavez l'extérieur du verre et du plat,
mais l'intérieur chez vous
est plein de mal et de vol.
 « Vous êtes des fous.
Celui qui a fait le dehors
il a fait aussi le dedans.
 Donnez aux pauvres ce que vous avez
et vous serez tout à fait purs.
 « Oui, malheur à vous.
Vous les hommes qui disent faire ce que dit la loi.
Vous payez au temple 1 pour 10
sur le plus petit de ce que vous avez gagné :
les plantes du jardin.
Et vous oubliez la justice et l'Amour de Dieu.
Il faut faire une chose et ne pas oublier l'autre.
 « Pas de bonheur à vous.
Vous les hommes qui disent faire ce que dit la loi.
Vous aimez être les premiers
dans les maisons de prière.
Vous aimez quand on vous dit bonjour dans les rues
comme à des chefs ou à des riches.
 Pas de bonheur.
Vous êtes pareils à des tombes qu'on a oubliées.
Les hommes marchent sur les tombes
sans savoir qu'elles sont là. »
 Un maître de la loi juive dit à Jésus :
« Jésus, maître, en parlant comme tu parles,
tu dis du mal de nous les maîtres de la loi juive . »
 Jésus dit :
« Pas de bonheur pour vous aussi,
vous les maîtres de la loi.
Vous demandez aux hommes
de faire des choses très difficiles.
Et vous, vous ne les faites pas.
 « Pas de bonheur à vous,
vous qui faites des belles tombes
pour les anciens hommes
qui ont dit les mots de Dieu.
Vos pères ont tués ces hommes.
Et vous faites quand même
des belles tombes pour eux.
 Tout cela montre que vous dites oui à vos pères
quand il on fait cela (le mal).
Eux, vos pères, ils ont tué les hommes
qui ont dit les mots de Dieu.
Et vous, vous faites des tombes pour ceux
qui ont été tués par vos pères.
 « Et c'est pourquoi Dieu a dit :
Je vais encore leur envoyer des hommes
qui disent les mots de Dieu
et des amis de Dieu :
Il y en a qui vont être tués.
Il y en a d’autres à qui on va faire du mal.
Et tout cela comme leurs pères, 
les pères des maîtres de la loi, en ont tué avant eux.
 Le sang des hommes qui disent les mots de Dieu 
qui sont morts depuis le début du monde va tomber
sur les hommes du temps d'aujourd'hui. »
Jésus dit :
« Dans les temps d'avant on a tué Abel
et en dernier on a tué Zacharie
à côté de la table où on fait les cadeaux à Dieu 
dans la grande maison de prière.
Oui, je vous le dis, les gens d'aujourd'hui
vont devoir payer pour tout cela.
 « Pas de bonheur pour vous les maîtres de la loi.
Vous croyez savoir la vérité.
Non, vous ne savaient pas la vérité.
Mais vous empêchez les autres
de connaître la vérité. »
 Puis Jésus s'en va de la maison.
La colère est dans le coeur des maîtres de la loi
et des hommes qui disent faire ce que dit la loi .
Après, ces hommes là
vont poser beaucoup de questions à Jésus.
 Ils font tout cela pour faire dire à Jésus
des paroles que l'on peut retourner contre lui.

.........   Chapitre12   .........

Luc12,1-12 Vivre dans la lumière.

 Un très grand nombre de gens
sont tout autour de Jésus.
Il y en a plusieurs fois 1000, mille.
Ils sont tellement près
qu'ils s'écrasent les uns les autres.
Jésus dit à ses amis :
« Attention aux hommes
qui disent faire ce que dit la loi.
Ils parlent.
Et ils ne font pas ce qu'ils disent.
 Tout ce qui est caché va être connu un jour.
Ce qui est caché ne reste pas caché : on va le voir.
 Tout ce que vous avez dit la nuit
on va l'entendre le jour en pleine lumière.
Tout ce que vous avez dit tout bas,
dans les pièces les plus cachées de la maison,
tout va être connu.
Tout cela va être dit à voix très forte
pour tout le monde.
 « Je vous le dis à vous, mes amis :
Il ne faut pas avoir peur des gens
qui font mourir le corps.
Ils ne peuvent rien faire de plus.
  Je vais vous dire qui vous devez croire.
Je vais vous dire de quoi
il faut avoir peur après la mort.
Celui qui après la mort,
peut vous envoyer très loin de lui pour toujours.
Et là vous allez avoir mal.
 « Est-ce que c'est vrai qu'on a 5 petits oiseaux
pour le prix de 2 petites pièces d'argent ?
Mais Dieu lui, n'oublie même pas
le plus petit des oiseaux.
Même vos cheveux sont tous comptés,
Dieu ne les oublie pas.
 Il ne faut pas avoir peur :
vous avez beaucoup plus de valeur
que tous les oiseaux du monde.
 « Je vous le dis :
Pour tout homme qui a dit qu'il est pour moi,
et cela devant les hommes :
le Fils de l'homme, et c'est moi,
va dire qu'il est pour lui devant les anges de Dieu.
 Mais celui qui dit qu'il ne me connaît pas
devant les hommes :
je vais dire que je ne le connais pas
devant les anges de Dieu.
 « Celui qui parle contre le Fils de l'homme,
contre moi  :
Il va être pardonné.
Mais celui qui dit des mots contre l'Esprit de Dieu :
celui là ne va pas être pardonné.
 « Quand on va vous faire aller de force
dans les maisons de prière,
ou devant les juges et les chefs,
ne vous posez pas la question de savoir
comment vous allez répondre.
Ne vous posez pas la question de savoir
ce que vous allez dire.
 L'Esprit de Dieu
va vous dire au même moment
comment il faut parler. » 

Luc12,13-21 Soyez riches aux yeux de Dieu.

 Quelqu'un dit à Jésus :
« Maître, je te demande de dire à mon frère
de partager avec moi l'argent
et toutes les choses que notre père
nous a donnés après sa mort. »
 Jésus lui dit :
« Mon ami, je n'ai pas été envoyé pour être votre juge
et je ne suis pas ici
pour compter votre argent entre vous. »
 Jésus dit :
« Je vous demande de faire attention :
il ne faut pas aimer l'argent.
Car, même si vous avez beaucoup d'argent,
cela ne fait pas tout pour votre vie.
 Jésus leur dit avec des images :
« Un homme est riche.
Ses terres ont donné beaucoup de blé et de grains.
 L'homme se dit : "Je vais faire quoi ?
Je n'ai pas de place pour mettre tout mon blé
et tout mon grain."
 Il se dit : "Je sais ce que je vais faire.
Je vais casser mes maisons où on garde le grain.
Je vais en faire des plus grandes.
Je vais pouvoir mettre dedans tout mon blé
et tout ce que j’ai qui vaut de l’argent.
 Quand cela va être fait,
je vais pouvoir me dire à moi-même :
Tu peux être heureux.
Tu as tout ce qu'il te faut
pour un grand nombre d'années.
Tu peux te reposer.
Tu peux manger, tu peux boire.
Tu peux rire et t'amuser."
 « Mais Dieu dit à l'homme :
Pauvre fou, cette nuit même, tu vas mourir.
Tout ce que tu as mis dans tes maisons
où on garde le grain,
qui va l'avoir ?
 « Cela ne sert à rien de devenir riche sur terre
si on ne devient pas riche aux yeux de Dieu. »
 
Luc 12,22-34 Chercher à vivre avec Dieu

 Jésus dit à ses amis :
Je vous le dis.
Ne pensez pas tout le temps
à ce que vous aller manger pour votre vie.
Ne pensez pas tout le temps, pour votre corps,
aux habits que vous allez mettre.
 La vie est plus importante
que ce que vous allez manger.
Le corps est plus important
que ce que vous allez mettre comme habits.
 « Pensez aux oiseaux.
Ils ne mettent pas les graines dans la terre.
Ils ne mettent pas en sac les grains qui ont poussé.
Ils n'ont pas de cave pour garder à manger.
Ils n'ont pas de maisons où on garde le grain.
Dieu leur donne à manger quand même.
Mais vous,
vous avez beaucoup plus de valeur que les oiseaux.
C’est vrai ?
 Même en se donnant beaucoup de mal,
qui peut ajouter un seul jour à sa vie ?
 Si les plus petites choses sont impossibles,
pourquoi vous donner tant de mal pour le reste ?
 Pensez aux fleurs des champs.
Elles poussent sans travailler,
sans faire des vêtements.
Mais je vous le dis :
même le grand roi Salomon,
lui, n'a pas eu d'habits comme ces fleurs.
 Dans les champs,
Dieu donne des habits à l'herbe d'un jour.
Cette herbe qui, demain, va être jetée dans le feu.
Si Dieu fait cela pour l’herbe
alors Dieu va faire beaucoup plus pour vous.
Même pour vous les hommes
qui ne croyez pas beaucoup en Dieu.
 Donc ne pensez pas à ce que vous allez manger.
Ne pensez pas à ce que vous allez boire.
Ne vous posez pas des questions.
 Ceux qui ne croient pas en Dieu,
ils se posent aussi toutes ces questions.
Mais pour vous, votre Père
lui, il sait que vous avez besoin de tout cela.
 Cherchez à vivre avec Dieu.
Cherchez le monde de bonheur où Dieu est roi.
Tout le reste va vous être donné en plus.
 Vous ne devez pas avoir peur,
petit groupe de moutons.
Votre Père est dans la joie
de vous donner le monde de bonheur
où Dieu est roi. "
 «Vendez ce que vous avez.
Donnez tout aux pauvres.
Faites-vous des sacs qui ne cassent pas.
Faites-vous des choses qui valent beaucoup d’argent
que vous aurez au ciel.
Là, dans le ciel un voleur ne peut pas entrer.
Là, dans le ciel les petites bêtes qui mangent tout
[les insectes] ne peuvent rien manger.
 Là où est votre richesse,
votre argent et ce que vous avez,
là aussi est votre coeur. »

Luc12,35-48 Etre prêts pour le retour du Maître.

 « Je vous demande d'être toujours prêts
avec vos habits de travail.
Portez vos lampes allumées. »
Jésus va dire une image :
 « Je vous demande d'être comme des hommes
qui attendent leur maître qui va revenir de la fête.
Quand le maître arrive et quand il tape à la porte :
vous allez lui ouvrir. »
 Jésus dit :
« Heureux les serviteurs
qui ne sont pas en train de dormir
quand le maître arrive.
C'est vrai, je vous le dis :
Le maître va mettre un habit pour servir.
Puis le maître va leur dire de venir à table.
Et alors le maître va les servir.
 Si le maître met beaucoup de temps pour rentrer
ou même si il rentre dans la nuit :
Heureux  les hommes
qui ne sont pas encore en train de dormir.
Je vous demande de bien comprendre. »
Jésus dit encore une image :
« Si le maître de maison
sait à quelle heure le voleur va venir :
alors il ne laisse pas le voleur entrer dans sa maison.
Je vous demande d'être prêts vous aussi.
C'est à l'heure que vous ne pensez pas
que le Fils de l'homme, va venir. »
Jésus parle de lui quand il dit le Fils de l'homme.
 Pierre dit :
« Seigneur, est-ce que c'est pour nous
que tu dis les images ?
Ou bien, est-ce que c'est pour tout le monde ? »
 Le Seigneur Jésus dit encore une image :
« Un maître parle à son serviteur à qui il fait confiance.
Le maître dit à son serviteur :
'Tu vas donner ce qu'il faut à tous ceux
qui sont à mon service.
Tu va donner à chacun la part de blé qu'il doit avoir.
Et tout cela tu vas le faire quand il faut'.
 Heureux ce serviteur
si le maître quand il revient,
trouve ce serviteur en train de faire son travail.
 C'est vrai, je vous le dis,
le maître va le faire chef de tout ce qu'il a.
 Mais si le serviteur se dit :
'Mon maître met beaucoup plus de temps
pour revenir'.
Et si le serviteur fait mal :
il tape les autres hommes et femmes
qui sont au service du maître.
Et si en plus le serviteur mange trop et boit trop.
 Le maître va revenir un jour.
C'est un jour où le serviteur ne l'attend pas.
C'est une heure que le serviteur ne sait pas.
Alors le maître va punir son serviteur
et le faire partir loin de lui.
 Un serviteur sait ce que son maître veut.
Si ce serviteur ne fait rien pour recevoir son maître
et si ce serviteur ne fait pas ce qu'il faut :
alors ce serviteur va être fort puni.
Mais si le serviteur ne sait pas
ce que son maître veut.
 Et si ce serviteur ne fait pas ce qu'il faut :
alors il va être moins puni.
« Celui à qui on a donné beaucoup de choses :
on va lui en demander encore plus. »

Luc12,49-52 L'amour de Jésus Sauveur

  Jésus dit :
«Je suis venu mettre le feu sur la terre.
Ce que je veux, c'est de voir ce feu déjà allumé.
 Je dois avoir mon baptême.
Etre mis dans l’eau pour naître en Dieu.
Et je l'attends.
Et j'ai mal pendant que j'attends.
 Est-ce que vous croyez que je suis venu
mettre la paix sur la terre ?
Non, je vous le dis, ce n'est pas la paix.
A cause de moi des gens vont être contre d'autres.
 Dans une même maison de 5 personnes :
on sera 3 contre 2
et 2 contre 3.
 Le père va être contre l'enfant
et l'enfant contre le père.
La mère contre la fille et la fille contre la mère.
La belle mère contre la belle fille.
La belle fille contre la belle mère. »

Luc12,54-59 Le temps vient.

 Jésus dit à tous :
« Quand vous voyez un nuage qui arrive
d'un côté
vous allez dire : la pluie arrive.
Et la pluie arrive.
 Quand le vent  arrive
d'un autre côté
vous allez dire : il va faire chaud.
Et il fait chaud.
 « Vous êtes des hommes faux.
Vous regardez le ciel et la terre
et vous savez quel temps il va faire.
Et vous ne comprenez pas ce qui arrive aujourd'hui.
 Je vous demande pourquoi
vous ne jugez pas en étant juste ce qui est juste ? »
Jésus dit une image :
« Si tu as quelqu'un contre toi
et que tu demandes justice.
Alors, pendant que tu es sur le chemin avec lui
et que tu vas chez le juge :
je te demande d'essayer de te mettre d'accord
avec celui qui est contre toi.
Je te le dis :
si tu ne le fais pas alors tu vas aller en prison.
 Et tu vas rester en prison pendant tout le temps
que tu vas mettre pour payer
tout ce que tu dois payer. »

.........   Chapitre13   .........

Luc 13,1-5  Les morts de la tour de Siloé.

 On vient parler à Jésus de Pilate le chef des romains.
Pilate a fait mettre à mort des gens
de la région Galilée.
C’est arrivé quand ils ont donné
des animaux à Dieu.
Cela s'est passé dans la grande maison de prière.
 Jésus dit :
« Ces hommes de Galilée qui ont été mis à mort
est-ce qu'ils ont fait plus le mal
que les autres hommes de Galilée ?
 Non, je vous le dis :
si vous ne changez pas vos cœurs
vous allez tous mourir comme eux.
 « Quand la tour de Siloé est tombée,
elle a tué 18 personnes.
Ces 18 personnes,
est-ce qu'elles ont fait plus le mal
que les autres de Jérusalem ?
 Non, je vous le dis :
si vous ne changez pas vos cœurs
vous allez tous mourir comme eux. »

Luc13,6-9 L'arbre qui ne donne pas de fruits.

 Jésus dit une image :
« Un homme a un arbre sur sa terre.
Il vient chercher des fruits.
Il n'en trouve pas.
 L'homme dit alors à celui qui travaille pour lui :
Depuis 3 ans je viens chercher des fruits
sur cet arbre.
Je n'en trouve pas.
Je te demande de le couper.
L'arbre fatigue la terre pour rien.
 Celui qui travaille pour l'homme lui dit :
 « Maître, laisse l'arbre encore 1 an.
Je vais faire un trou tout autour.
Je vais mettre du fumier
pour aider l'arbre à bien vivre.
 Alors il va peut-être donner des fruits.
Si l'arbre ne donne pas de fruit
alors tu le coupes. »

Luc 13,10-17 Jésus guérit une femme malade.

 Jésus parle dans une maison de prière.
C'est un jour de prière donné à Dieu
où l'on ne fait rien d'autre.
 Une femme est au milieu des gens
qui écoutent Jésus.
Elle est malade depuis 18 ans.
Elle ne peut pas être droite quand elle marche.
 Jésus la voit. Il lui dit :
« Femme, tu es guérie. »
 Jésus touche la femme.
Il met les mains sur sa tête.
Au même moment elle se met toute droite.
Elle chante que Dieu est grand.
 Mais c'est un jour de prière
et on ne doit rien faire comme dit la loi.
Le chef de la maison de prière n'est pas content.
Il dit à voix forte :
« Il y a 6 jours pour travailler.
Venez donc vous faire guérir ces jours-là.
Ne venez pas le jour de prière.
 Jésus dit : « Hommes faux.
Le jour de prière donné à Dieu
où l'on ne fait rien d'autre :
ce jour là, pour votre grand animal,
pour le faire boire,
vous allez enlever la corde qui le tient.
C'est bien cela que vous faites ?
 Et voilà : un jour de prière donné à Dieu
où l'on ne fait rien d'autre,
 moi, je vois une fille du peuple juif.
Elle est prisonnière de l'Esprit du mal
depuis 18 ans.
Et vous voulez que moi, je n’enlève pas la corde
qui l'attache à l'esprit du mal ?
 Les ennemis de Jésus ne savent pas quoi dire.
Tous les autres voient ce que Jésus fait.
Ils sont dans la joie.

Luc13,18-19  Les images de la graine et de la levure

 Jésus dit avec une image :
« Je vais vous parler du monde
de bonheur où Dieu est roi.
Comment vous dire à quoi il ressemble ?
Le monde de bonheur où Dieu est roi :
il est comme une très petite graine.
Un homme prend la petite graine
et la jette dans sa terre.
 La petite graine pousse. Elle devient un arbre
et les oiseaux du ciel viennent
 se poser dans ses branches. »

Luc 13,20-21 La levure qui fait monter le pain.

 Jésus dit :
« Je vais vous parler du monde
de bonheur où Dieu est roi [le royaume de Dieu].
Comment ?
Le monde de bonheur où Dieu est roi :
il est comme de la poudre
qui fait monter la farine
et l'eau pour faire du pain.
 Une femme prend de la poudre pour le pain.
Elle en met dans beaucoup de farine, environ 25 kilos.
Et alors toute la farine et l'eau monte. »

Luc13,22-30 La petite porte.

 Jésus va vers la grande ville Jérusalem.
Jésus dit à tous la Bonne Nouvelle de Dieu.
Il fait cela de villes en villages.
 Quelqu'un lui dit :
« Seigneur, est-ce qu'il va y avoir
un petit nombre de sauvés et pas plus ? »
Jésus dit une image :
 « La porte du ciel est très petite.
Je vous dis de la chercher.
Je vous le dis, beaucoup de gens
vont essayer d'entrer.
Et beaucoup vont rester dehors.
« Quand le maître de maison va se lever.
 Quand il va fermer la porte.
Si vous tapez à la porte et si vous dites :
'Seigneur, ouvre-moi.'
Le maître de maison va vous dire :
'Je ne sais pas d'où vous venez.'
 « Alors vous allez lui dire :
'Nous avons mangé sous tes yeux.
Nous avons bu sous tes yeux.
Tu as dis la Bonne Nouvelle de Dieu
[tu as enseigné] sur les places de nos villages.'
 Alors le maître de maison vous dit :
'Je ne sais pas d'où vous venez.
Je vous donne l'ordre d'aller loin de moi,
vous qui faites le mal.'
 «Alors vous allez pleurer
et avoir très mal.
Alors vous allez voir les grands anciens de la Bible :
 Abraham, Isaac, Jacob.
Vous allez voir tous ceux
qui disent les paroles de Dieu.
Ils sont dans le monde de bonheur où Dieu est roi.
Et alors vous, vous allez être jetés dehors.
 « De l'est et de l'ouest, du nord et du sud,
on va venir prendre place à la table
dans le monde de bonheur où Dieu est roi.
 Oui, des derniers sont premiers
et des premiers sont derniers. »

Luc 13,30-33 Jésus parle du roi Hérode.

 En même temps des gens arrivent.
Ce sont des hommes qui disent faire
ce que dit la loi.
 Ils disent à Jésus :
 « Tu dois partir. Va loin d'ici.
Le roi Hérode veut te tuer.»
 Jésus leur dit :
« Allez dire à Hérode, cet homme
qui est un animal faux :
Moi, jésus,
'Je fais partir des esprits du mal.
Je guéris les malades aujourd'hui et demain.
Et après 3 jours,
je vais avoir terminé ce que je dois faire.
  Mais aujourd'hui, demain
et le jour d'après
je dois continuer.
Un homme qui dit les mots de Dieu
doit mourir à la grande ville Jérusalem.' »

Luc 13,34-35 Contre la ville Jérusalem.

 Jésus parle à tous les gens
de la grande ville Jérusalem.
Jésus dit : « Vous qui êtes de la ville Jérusalem.
Vous avez fait mourir les hommes
qui disent les mots de Dieu.
Vous qui êtes de Jérusalem.
Vous avez tué avec des pierres
les hommes qui sont envoyés vers vous.
Vous qui êtes les enfants de Jérusalem.
J'ai voulu vous mettre autour de moi
comme la poule prend tous ses petits sous elle.
Je l'ai fait un grand nombre de fois.
 Et vous qui êtes de Jérusalem.
Vous n'avez pas voulu.
Eh bien, vous qui êtes de Jérusalem.
je vais laisser votre maison vide.
Oui, je vous le dis.
Vous n'allez plus me voir jusqu'au jour
où vous allez chanter :
Il est Grand celui
qui vient au nom du Seigneur. »

.........   Chapitre14   .........


Luc 14,1-11 Choisir sa place.

 C'est un jour de prière donné à Dieu
où l'on ne fait rien d'autre.
Jésus entre pour manger dans une maison.
C'est la maison d'un chef des hommes
qui disent faire ce que dit la loi.
Tout le monde fait attention
à ce que Jésus va faire.
 Un malade est devant Jésus.
Le malade a beaucoup trop d'eau dans son corps.
 Jésus parle aux maîtres de la loi juive.
Jésus parle aussi aux hommes
qui disent faire ce que dit la loi.
Jésus leur dit :
«Est-ce qu'on peut guérir oui ou non un malade
le jour pour Dieu où on ne peut rien faire ? »
 Tous sont là sans rien dire.
Jésus touche le malade.
Il le guérit.
Il dit au malade de rentrer chez lui.
 Jésus leur dit :
« Si l'un de vous a son enfant ou son animal, sa vache
qui tombe dans un trou,
est-ce qu'il va aller le sortir ?
Cela même si c'est un jour de prière donné à Dieu
où l'on ne fait rien d'autre ? »
 Ceux à qui Jésus parle ne savent pas quoi dire.
 Jésus voit que les gens
à qui on a demandé de venir
vont se mettre aux premières places.
Jésus leur dit cette image :
 « Quand on te demande
de venir à un grand repas de mariage :
ne vas pas te mettre à la première place.
On peut avoir demandé de venir à un homme
plus grand que toi.
 Alors dans ce cas le maître de la maison
va te dire :
'Laisse-lui ta place.'
Alors tu va devoir te lever devant tous.
Et tout triste
tu vas aller te mettre à la dernière place.
 « Au contraire, quand on te demande
 de venir à un repas :
va te mettre à la dernière place.
Quand le maître de maison arrive, il te dit alors :
'Mon ami, viens à côté de moi. '
Alors tu peux être en joie devant tous.
 Tout homme qui se met plus bas
est mis plus haut. »

Luc 14,12-14  Choisir les invités.

 Puis Jésus dit à l'homme chez qui il mange :
« Quand tu donnes un repas :
Ne demande pas à tes amis de venir.
Ne demande pas à tes frères de venir.
Ne demande pas à tes parents de venir.
Ne demande pas à tes voisins qui sont  riches de venir.
Tous, ils peuvent te donner en retour
un repas pour ton repas.
Et dans ce cas tu es payé en retour
pour ce que tu as fait.
 « Au contraire, quand tu donnes un repas,
fais venir :
des pauvres,
des malades,
ceux qui ont du mal à marcher,
ceux qui ne voient rien.
 Alors tu es heureux car ils ne peuvent pas
 te donner un repas pour te dire merci.
Tout cela, on va te le donner en retour
quand les amis de Dieu vont revenir à la vie. »

Luc 14,15-24  Les invités au repas.

 Un des invités dit alors à Jésus :
« Heureux celui qui prend son repas
dans le monde de bonheur où Dieu est roi. »
 Jésus lui dit une image :
« Un homme donne une grande fête
pour manger à sa table.
Il a invité beaucoup de gens.
 C'est l'heure de se mettre à table et de manger.
L'homme demande à son serviteur
d'aller dire aux invités :
' Venez, tout est prêt.'
 « Tous les invités lui disent
qu'ils ne peuvent pas venir.
Le premier dit :
' J'ai acheté une terre et je dois aller la voir.
Je te demande pardon.'
 « Un autre lui dit : 'J'ai acheté 10 vaches.
Je dois les faire travailler pour voir.
Je te demande pardon. '
 « Un autre dit : 'Je viens de me marier
et à cause de cela, je ne peux pas venir. '
 « Le serviteur revient.
Il dit à son maître ce que les invités lui ont dit.
Le maître est très en colère.
Il dit alors au serviteur :
' Va tout de suite sur les places de la ville
et dans les rues.
Prend avec toi :
des pauvres,
des gens qui ne voient rien,
des gens qui ont du mal à marcher.
Et puis viens avec eux tous
pour aller à la table pour manger. '
 « Le serviteur revient dire :
' Maître, ce que tu as demandé est fait.
Il reste encore de la place. '
 « Le maître dit au serviteur :
' Va sur les chemins et le long des arbres
et des bois.
Et ceux que tu trouves,
tu les fais entrer dans ma maison.
Même ceux qui ne veulent pas.
Je veux que ma maison soit pleine.
 Car je vous le dis :
pour ceux qui ont été invités,
personne ne va manger à ma table. '»

Luc 14,25-33  Laissez ceux que vous aimez.

 Beaucoup de gens marchent derrière Jésus.
Jésus regarde en arrière. Il dit :
 « Pour être mon ami :
Je vous demande de m'aimer plus que
votre père, votre mère, votre femme,
vos enfants, vos frères, vos soeurs.
Et même, il faut ne plus penser à votre vie.
Celui qui ne porte pas sa croix
et qui ne marche pas avec moi
ne peut pas être mon ami.
 Il faut tout laisser. »
 Jésus dit une image :
 « Vous voulez construire une maison grande
et haute.
Vous commencez par vous asseoir.
Et vous commencez par vous demander
combien elle va vous coûter d'argent.
Vous devez être certain d'avoir assez d'argent
pour payer.
 Si vous n'avez pas assez d'argent
alors vous n'allez pas pouvoir la finir.
Et alors les gens vont le voir et ils vont rire de vous.
 On va dire de vous : 'Voilà un homme
qui ne peut pas finir ce qu'il a commencé.' »
Jésus dit avec une image :
 « Un roi part avec 10.000, dix mille, soldats
pour faire la guerre contre un autre roi.
Avant de le faire, il commence par se demander
s'il est assez fort pour gagner contre son ennemi
qui arrive avec 20.000, vingt mille, soldats.
 Si le premier roi pense qu'il n'est pas assez fort.
Il va donc envoyer quelqu'un
pour demander la paix à l'autre roi.
 « C'est aussi comme cela pour vous :
celui qui ne laisse pas tout ce qu'il a
ne peut pas être mon ami. »

Le sel bon, le sel pas bon.

 «Le sel est une bonne chose.
Mais si le sel devient mauvais :
comment le rendre bon ?
 Il ne peut plus servir.
Il n'est pas bon pour la terre.
Il n’est pas bon pour faire pousser les plantes.
On jette le sel mauvais.
Si vous avez des oreilles pour entendre,
je vous demande d’entendre. »

.........   Chapitre15   .........

Luc 15,1-6 L'amour de Dieu.

 A côté de Jésus il y a des hommes à qui ont doit
donner l'argent pour les romains.
Il y a aussi des gens qui font le mal.
Ils sont tous venus à côté de Jésus pour l'écouter.
 Il y a aussi des hommes
qui disent faire ce que dit la loi
et des maîtres de la loi juive.
Tous ceux là se disent entre eux :
« Cet homme Jésus veut du bien
pour ceux qui viennent l'écouter.
Ce sont des gens qui font le mal.
Et Jésus mange même avec eux. »

Luc15,3-7 La brebis perdue.

 Jésus parle aux hommes qui disent faire
ce que dit la loi.
Jésus parle aussi aux maîtres de la loi.
Jésus leur dit une image :
 « Un homme de votre groupe a 100, cent, moutons.
Il perd un de ses moutons.
Alors il va laisser les 99 autres moutons
pour aller chercher celui qui est perdu.
Vous êtes bien d'accord avec lui ?
Et il va chercher son mouton
jusqu'à ce qu'il le trouve.
 « Quand il a trouvé le mouton perdu,
il est dans une très grande joie.
C'est le bonheur pour lui.
Il prend le mouton sur ses épaules.
 Quand il revient chez lui,
il appelle ses amis et ses voisins.
II leur dit :
' Je vous demande d'être dans la joie avec moi.
J'ai trouvé mon mouton perdu. ' »
 Jésus dit encore « C'est vrai, je vous le dis :
Il y a de la joie dans le ciel
pour une seule personne
qui fait le mal
et qui demande pardon à Dieu
pour le mal qu'il a fait.
Oui, il y a plus de joie dans le ciel pour celui là
que pour 99 autres personnes
qui n'ont pas besoin de changer leur cœur. »

Luc15,8-10 La pièce d'argent perdue.

 Jésus dit :
« Écoutez une autre image.
Une femme a 10 pièces d'argent.
1 pièce d’argent a une très grande valeur.
Elle en perd une.
Elle allume la lampe.
Elle balaie la maison.
Elle cherche très bien partout.
Elle cherche jusqu'à ce qu'elle la trouve.
 « Quand elle a trouvé sa pièce,
elle appelle ses amies et ses voisines.
Elle leur dit :
Je vous demande d'être dans la joie, avec moi.
J'ai trouvé la pièce d'argent que j'ai perdue. »
 Jésus dit :
 « C'est comme cela, je vous le dis :
il y a de la joie chez les anges de Dieu
pour une seule personne qui fait le mal
et qui change son coeur. »

Luc 15,11-32 Le fils perdu et retrouvé

 Jésus dit une image :
« Un homme a 2 grands enfants,
ce sont des hommes.
 Le plus jeune homme
dit à son père :
Père, donne-moi tout de suite
ce que je dois avoir à ta mort.
Le père lui donne sa part.
« Quelques jours après,
 le plus jeune homme
prend tout ce qui est à lui.
Il part très loin.
Il dépense son argent comme un fou.
  « Un jour, il n’a plus d’argent.
A ce moment là,
tout le monde dans le pays a faim.
Lui, le jeune homme,
il manque de tout.
 Il va travailler au service d'un homme du pays.
Il va donc dans les champs garder les cochons.
 Il veut manger ce qu'on donne aux cochons.
Mais on ne lui donne rien.
 Le jeune homme
se dit en lui-même :
'Tous les serviteurs de mon père
ont à manger, ils ont du pain, comme ils veulent.
et moi, ici, je meurs de faim.
 Je vais aller chez mon père.
Je vais lui dire :
' Père, j’ai fait mal contre Dieu et contre toi.
 Tu peux dire
que je ne suis pas ton enfant.
Tu peux faire pour moi
comme pour un de tes serviteurs. '
 Le jeune homme s'en va donc
et va vers son père.
Son père le voit de loin.
Le coeur du père est plein d’amour pour son enfant.
Il court vers lui.
Il se jette à son cou.
Il l'embrasse.
 « L'enfant, le jeune homme dit :
' Père, j’ai fait mal contre Dieu
et contre toi.
Tu peux dire que je ne suis pas ton fils. '
 « Mais le père dit à ses serviteurs :
Vite, apportez les plus beaux habits.
Vous lui mettez les habits.
Vous lui mettez un anneau d’or au doigt.
Vous lui mettez des chaussures aux pieds.
 Allez chercher la jeune vache
la meilleure à manger.
Tuez-la. Nous allons manger et faire la fête.
 Mon enfant est mort :
maintenant il est vivant.
Il est perdu : maintenant il est retrouvé. '
Et ils font la fête.
 Le 2ème grand enfant, le plus vieux,
travaille dans les champs.
Il rentre. Il arrive près de la maison.
Il entend de la musique et les danses.
 Il appelle un des serviteurs.
Il lui demande : ' Qu'est-ce qui se passe ? '
 Le serviteur dit :
' C'est ton frère qui est revenu.
Ton père a fait tuer la jeune vache, la meilleure,
parce que son enfant
est revenu en bonne santé. '
 Le 2ème enfant le plus vieux
 se met en colère.
Il ne veut pas entrer.
Le père sort et lui demande de venir.
 Le 2ème enfant, le plus vieux dit :
 ' Je suis à ton service depuis des années.
J'ai fais tout ce que tu m’as demandé.
Et tu ne m'as jamais donné une jeune chèvre
pour manger avec mes amis.
 Mais ton enfant revient.
Il a jeté ton argent avec des filles.
Et tu fais tuer pour lui la jeune vache,
la meilleure. '
 Le père dit à son 2ème enfant :
'Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi.
Et tout ce qui est à moi est aussi à toi.
  Mais il faut faire une fête.
Il faut être dans la joie.
Ton frère est mort : maintenant il est vivant.
Il est perdu : maintenant il est retrouvé. ' »

.........   Chapitre16   .........

Luc16,1-13 L'image sur l'argent

 Jésus dit une image à ses amis :
« Un homme très riche a demandé
à un de ses serviteurs
de s'occuper de tout son argent.
On vient dire à l’homme riche
que ce serviteur est en train de le voler.
 Le maître fait venir son serviteur.
Il lui dit :
' Qu'est-ce que j'entends dire de toi ?
Tu vas me donner les chiffres de mon argent.
Et tu t'en vas de chez moi. '
 Le serviteur se dit alors :
' Mon maître ne veut plus de moi.
Je vais faire quoi ?
Travailler la terre ?
Je n'ai pas la force.
Demander de l'argent aux gens dans la rue ?
Je vais être triste de l’image que je donne.
 Je sais ce que je vais faire.
Et comme cela quand je vais être sans travail,
des gens vont me prendre dans leurs maisons. '
 Le serviteur fait venir tous ceux
qui doivent donner de l'argent à son maître.
Le serviteur demande au 1er, au premier :
' Combien tu dois donner à mon maître ? '
 Le 1er lui répond : ' 100, cent tonneaux d'huile. '
Le serviteur dit : ' Prends ton papier où c'est écrit.
Tu te mets assis et tu écris 50 sur le papier.'
 « Le serviteur demande au 2ème :
' Et toi, combien tu dois donner à mon maître ? '
Le 2ème lui répond : ' 100, cent sacs de blé. '
Le serviteur dit : ' Prends ton papier où c'est écrit.
Et tu écris 80 sur le papier. '
 Le maître dit alors :
' Ce mauvais serviteur est très malin. '
Jésus dit :
"Les enfants de ce monde
sont plus malins entre eux
que les enfants de lumière.
 Et moi, je vous dis :
Faites-vous des amis
avec l'argent mauvais.
Le jour où vous n'avez plus d'argent :
ces amis vont vous recevoir dans la maison de Dieu
[les demeures éternelles].
 Celui qui est juste
pour des petites choses,
il est juste [fidèle] pour des grandes choses.
Celui qui n'est pas juste
pour des petites choses,
il n'est pas juste pour les grandes choses.
 Si vous n'êtes pas juste pour l'argent mauvais,
alors qui va vous donner la vraie richesse ?
 Si vous n'êtes pas juste
pour ce qui n'est pas à vous,
alors qui va vous donner ce qui est à vous ?
 Un serviteur ne peut pas servir 2 maîtres
en même temps.
Ou bien il veut du mal pour l'un
et il aime l'autre.
Ou bien il aime l'un et n'aime pas l'autre.
Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'argent."

Luc16,14-18 Contre les pharisiens, amis de l'argent.

 Les hommes qui disent faire ce que dit la loi
sont là.
Ils écoutent.
 Ils aiment l'argent.
Ils sont en train de rire de Jésus.
Jésus leur dit : « Vous, vous voulez faire croire
que vous êtes des justes aux yeux des hommes.
Mais Dieu sait ce qui est dans vos coeurs.
Ce qui est dans votre coeur
c'est ce qui est grand aux yeux des hommes.
Dieu ne l'aime pas.
 Jésus dit : « Avant Jean le Baptiste,
Dieu vous a donné la loi.
Il vous a donné aussi ceux qui disent
les mots de Dieu.
Avec Jean le Baptiste et après lui :
la bonne nouvelle du monde de bonheur
où Dieu est roi est dite.
Elle est dite pour tous et donnée à tous.
Ceux qui veulent entrer monde de bonheur
où Dieu est roi mettent toute leur force pour le faire.
 Jésus dit :
« Il est plus facile que le ciel et la terre finissent
que d'arriver à enlever même un point
sur la lettre i de la loi juive.
« Celui qui dit à sa femme
qu'elle n'est plus sa femme
et qui se marie avec une autre femme,
lui, il fait un grand mal.
Quand une femme n'est plus avec son mari.
Cela parce que son mari a dit qu'elle n'est plus sa femme.
Celui qui se marie avec cette femme lui aussi fait un grand mal. »

Luc16, 19- 31 Le riche et le pauvre Lazare.

 Jésus dit une image :
« Un homme riche a toujours
des habits très beaux et très chers.
Chaque jour est une fête pour lui.
 « Il y a un homme pauvre.
Son nom est Lazare.
Il dort tous les soirs dehors à côté de la porte
de la maison du riche.
 Le pauvre Lazare est malade.
Il a des trous dans la peau.
Il a faim.
Il veut manger ce qui tombe de la table du riche,
mais il ne peut même pas.
En plus, les chiens viennent passer leur langue
sur les trous de sa peau.
 « Le pauvre meurt.
Il est pris par les anges pour aller chez Abraham.
Abraham est le père de tout le peuple juif.
« Le riche meurt aussi.
On le met en terre dans une tombe.
 Le riche a très mal dans le monde des morts.
Il tourne les yeux vers le haut.
Le riche voit de loin Abraham.
Et il voit le pauvre Lazare
qui est à côté d'Abraham.
 Alors le riche dit à voix très forte, il crie :
"Père Abraham,
je te demande d'être bon avec moi.
Ma langue est sèche, j'ai soif.
Je te demande d'envoyer Lazare
me donner quelques gouttes d'eau
sur le bout de son doigt.
J'ai très mal dans ce feu."
 Abraham lui dit :
' Mon fils, rappelle-toi.
Tu as eu beaucoup d’argent
et de choses toute ta vie.
Lazare, lui, a eu beaucoup de mal.
Maintenant il est heureux ici.
Et toi, tu as très mal là bas.
 Maintenant, toi et moi,
nous ne sommes pas dans le même monde.
Ceux qui veulent passer de mon monde
à ton monde à toi : ils ne peuvent pas le faire.
Ou si ils veulent passer
de ton monde à mon monde :
ils ne peuvent pas le faire. '
 Le riche lui dit :
' Père Abraham,
je te demande d'envoyer le pauvre Lazare
dans la maison de mon père.
 J'ai 5 frères.
Demande à Lazare de leur dire la vérité.
Il ne faut pas qu'ils arrivent eux aussi
dans ce monde où j'ai très mal. '
 « Abraham lui dit :
' tes frères, ils ont Moïse
et ceux qui disent les mots de Dieu.
Ils n'ont qu'à les écouter. '
 « Le riche dit : ' Non, père Abraham,
si quelqu'un de chez les morts va les voir
alors ils vont changer leur coeur. '
 « Abraham dit :
' Si tes frères n'écoutent pas Moïse.
Si tes frères n'écoutent pas ceux
qui disent les mots de Dieu.
Eh bien même si quelqu'un
revient de chez les morts :
Alors même lui, ils ne le vont pas le croire. ' »

.........   Chapitre 17   .........

Luc17,1-3  Ne pas pousser l'autre à faire le mal.

 Jésus dit à ses amis :
« Aujourd'hui et demain aussi,
il y a toujours des hommes
qui poussent les autres à faire le mal.
Mais malheur à celui qui pousse
les autres à faire le mal.
 Pour celui qui fait cela :
à la place de pousser un de ces petits
à faire le mal,
il vaut mieux alors pour lui de mettre une pierre
à son cou
et de se jeter à la mer.
 Je vous demande de faire attention. »

Luc 17,3-4 Toujours pardonner

 « Si ton frère fait le mal.
Alors tu vas le voir et tu lui dis qu'il fait mal.
Si ton frère change son cœur.
Alors tu lui pardonnes.
Tu donnes l’amour par dessus le mal qu’il t’a fait.
 Si dans la journée,
il fait 7 fois le mal contre toi.
Et si 7 fois il te demande pardon.
Et si 7 fois il dit : ‘ Je change mon coeur ‘
Alors tu lui pardonnes. »

Luc17,5-7 Avoir la foi.

 Les amis de Jésus disent
au Seigneur Jésus :
« Donne-nous de croire plus fort en Dieu. »
 Jésus leur dit :
« Si vous avez de la foi
gros comme une très petite graine
alors vous pouvez dire à l'arbre qui est là :
' je te donne l'ordre de sortir de la terre
où tu es planté.
Et va te mettre dans la mer. '
Et alors l'arbre va le faire. »

Luc17,7-10 Faire le service simplement.

 Jésus dit une image :
« Vous avez un serviteur
qui travaille la terre.
Ou bien ce serviteur
garde les bêtes, des moutons, dans les champs.
Quand ce serviteur revient des champs,
est-ce que vous, le maître, vous allez lui dire :
'vite, viens te mettre à table' ?
 Non, vous allez lui dire :
'Va faire le repas et viens me servir.
Je vais manger et boire.
C'est quand je vais avoir fini
que tu vas pouvoir manger
et que tu vas pouvoir boire.'
 Jésus dit :
"Est-ce que vous allez dire merci au serviteur
parce qu'il a fait ce que vous lui avez dit ? "
 Jésus dit :
De même pour vous.
Quand vous avez fait tout
ce que Dieu vous a demandé.
Alors je vous demande de dire :
"Nous sommes seulement des serviteurs, pas plus.
Nous avons fait seulement ce qui est à faire."

Luc17,11-19 Les 10 lépreux.

 Jésus marche vers la grande ville Jérusalem.
Il marche entre la région Samarie
et la région Galilée.
 A l'entrée d'un village,
il y a 10 personnes
qui ont une maladie très dangereuse
de toute la peau.
Ils veulent voir Jésus.
 Ils s'arrêtent loin de Jésus.
Ils disent à voix très forte :
« Jésus, maître, on te demande de nous sauver. »
 Jésus les voit. Il leur dit :
« Allez voir les prêtres pour vous montrer. »
Pendant qu'ils marchent,
les 10 malades sont guéris.
 Un des malades
voit qu'il est guéri.
Tout de suite il fait un demi-tour
et vient vers Jésus.
Il chante merci pour Dieu.
 Il se met aux pieds de Jésus.
Il dit merci à Jésus, la tête contre terre.
 Le malade est de la région Samarie.
Les juifs n'aiment pas les gens de Samarie.
Jésus dit :
« Tous les 10 malades ont été guéris.
C'est bien vrai ?
 Où sont les 9 autres ?
Ils ne sont pas là.
C'est le malade guéri qui est d'un autre pays
qui est le seul à venir et le seul à dire merci à Dieu. »
 Puis Jésus dit au malade guéri :
« Je te demande de te mettre debout.
Tu peux partir.
Tu as été sauvé parce que tu crois. »

Luc17,20-21 Le monde de bonheur de Dieu.

 Il y a là un groupe de ceux qui disent faire
ce que dit la loi.
Ils disent à Jésus :
« Le monde de bonheur où Dieu est roi
[le royaume de Dieu], il va venir quand ?  »
Jésus leur dit :
« Il va venir, le monde de bonheur où Dieu est roi.
Quand il va venir,
on ne va pas voir des grandes choses.
 Quand il va venir, on ne va pas pouvoir dire :
' Attention, il est ici. Attention il est là. '
Vous devez savoir.
Le monde de bonheur où Dieu est roi :
Il est au milieu de vous. »

Luc17,22-37  Le jour du Fils de l'homme.
Jésus parle de lui
 Jésus dit à ses amis, il parle de lui  :
« Un jour arrive :
Vous allez vouloir voir
le Fils de l'homme
dans sa grandeur au moins 1 jour.
 Et vous n'allez pas le voir.
On va alors vous dire :
Attention, il est ici. Attention, il est là. '
N'allez pas voir, ne courez pas pour voir :
Le Fils de l'homme va venir.
Et quand il va être là.
On va voir comme une très grande lumière
de toutes les couleurs.
Et cette lumière va d'un côté du ciel à l'autre.
 Mais avant, lui, le Fils de Dieu,
il va avoir du mal.
Et les hommes de ce temps ne veulent pas
savoir qui il est. »
Jésus dit, il parle de lui :
 «  Ce qui va arriver au temps
du Fils de l'homme :
C'est comme ce qui est arrivé dans la Bible.
Cela c'est passé au temps de Noé
il y a très  longtemps.
 Au temps de Noé :
On mange. On boit.
On se marie. On marie ses enfants.
Tout cela jusqu'au jour où Noé
est entré dans le grand bateau.
La grande eau est venue.
Elle a tué tout le monde.
 «  Ce qui va arriver au temps
du Fils de l'homme.
C'est comme ce qui est arrivé.
Cela c'est passé au temps de l'homme
du nom de Lot il y a longtemps.
Au temps de Lot :
On mange, on boit.
On achète, on vend.
On met les graines en terre.
On fait des maisons.
 Et Dieu a fait tomber du ciel : du feu.
Le jour où Lot est parti de la ville Sodome
où tout le monde fait le mal :
Tout le monde a été tué.
 « Il en est de même pour
le jour où le Fils de l'homme va venir.
 Ce jour-là, celui qui est sur le toit,
ne doit pas aller dans sa maison
pour prendre ce qu'il a.
Ce jour là, celui qui est dans les champs
ne doit pas aller en arrière.
 Vous savez ce qui est arrivé 
à la femme de Lot. »
Cette s'est retournée et a été changée en pierre.
Jésus dit :
 « Celui qui cherche à sauver sa vie : il la perd.
Celui qui perd sa vie : il la sauve. »
 Jésus dit une image :
« Cette nuit là où le Fils de l'homme, l'enfant de Dieu, va venir :
Il y a 2 personnes qui sont dans le même lit :
Une personne est prise,
l'autre personne n'est pas prise.
 Il y a 2 femmes qui travaillent ensemble.
Elles préparent la farine pour faire du pain.
Une femme est prise,
l'autre femme n'est pas prise. »
 Les amis de Jésus lui disent :
« Seigneur Jésus,
dis nous où cela va se passer ».
 Jésus leur dit : « C'est là où il y a un corps mort.
Et là il y a des oiseaux
qui mangent les animaux morts. »

.........   Chapitre 18   .........

Luc18,1-8  Comment prier.

Jésus dit qu'il faut prier toujours.
Il dit qu'il faut toujours prier
et qu'il ne faut pas perdre courage.
Jésus dit à ses amis une image :
 « Dans une ville, il y a un homme
qui fait la justice.
Il n'a pas peur de Dieu.
Il n'a pas peur des hommes et ne les aime pas.
 Dans la même ville, il y a une femme.
Son mari est mort.
Elle vient voir le juge.
Elle lui dit :
‘On m'a fait quelque chose qui n'est pas juste.
Je te demande de faire la justice pour moi’.
 Le juge ne veut pas écouter la femme.
Et cela pendant longtemps.
Un jour il se dit :
‘Je n'ai pas peur de Dieu.
Je n'ai pas peur des hommes
et je ne les aime pas.
 Mais je veux que cette femme
me laisse tranquille.
Je vais lui faire justice.
Comme cela elle ne va plus me casser la tête
 chaque jour’. »
 Et le Seigneur Jésus dit :
« Vous avez écouté ce que dit ce juge mauvais.
 Je vous le dis.
Vous ne pouvez donc pas croire
que Dieu ne fait pas justice à ses amis
qui crient vers lui toute la nuit et tout le jour.
Vous ne pouvez donc pas croire
que Dieu fait attendre ses amis.
 Je vous le dis.
Dieu va leur faire justice très vite.
Mais quand le Fils de l'homme
(Jésus parle de lui) va revenir.
Est-ce qu'il va trouver sur la terre
des gens qui croient en Dieu ? »

Luc18,9-14 Le pharisien et l'agent d'impôts.

 Il y a des hommes qui pensent
qu'ils sont des justes.
Et ils pensent qu'ils sont mieux que les autres.
Pour ces gens-là, Jésus dit une image :
 « Il y a 2 hommes
qui vont à la grande maison de prière
pour prier.
Le premier est un homme
qui dit faire ce que dit la loi.
Le deuxième est un homme
qui prend l'argent des gens
pour le donner aux romains.
 Le premier est en prière,
la tête haute.
Il dit en lui-même :
' Mon Dieu, je te dis merci car
je ne suis pas comme les autres hommes.
Comme ceux qui aiment l'argent.
Comme ceux qui ne sont pas justes.
Comme ceux qui aiment des femmes
qui ne sont pas à eux.
 Je te dis merci car je ne suis pas comme
cet homme là qui prend l'argent des juifs
pour le donner aux romains.
Je ne mange pas 2 fois par semaine.
Je donne aux pauvres
1 pour 10 de tout mon argent.
1pièce pour 10 pièces que j'ai. '
 Le deuxième, lui,
il reste au fond de la grande maison de prière.
Il n'ose même pas lever les yeux au ciel.
Il se tape sur le coeur.
Il dit : ' Mon Dieu, je suis un homme qui fait le mal.
Je te demande d'avoir pitié de moi. ' »
 Jésus parle encore.
 «Je vous le dis :
quand le deuxième rentre chez lui,
il est devenu juste.
Le premier lui, n'est pas devenu juste.
Celui qui veut se mettre plus haut
alors il est mis plus bas.
Celui qui se met plus bas
alors il est mis plus haut. »

Luc 18,15-17 Les petits enfants

 On montre à Jésus des petits enfants.
On lui demande de les toucher.
Les amis de Jésus
veulent faire partir les petits enfants.
 Jésus appelle ses amis et il dit :
"Laissez venir à moi les petits enfants.
 Il ne faut pas les faire partir.
Ne les empêchez pas.
Le monde de bonheur où Dieu est roi :
il est à ceux qui sont comme les petits enfants.
C'est vrai, je vous le dis :
Pour celui qui veut faire entrer dans son coeur
le monde de bonheur où Dieu est roi :
Si il ne le fait pas comme un petit enfant
alors il ne va pas y entrer."

Luc 18,18-31  Le riche

 Un chef demande à Jésus :
"Bon maître. Dis-moi ce que je dois faire
pour vivre toujours avec Dieu
[avoir la vie éternelle]. "
 Jésus lui dit :
"Tu dis que je suis bon. Pourquoi ?
Dieu seul est bon.
Tu connais les commandements
donnés au peuple juif :
De ne pas prendre pas la femme d'un autre.
De ne pas tuer.
De ne pas voler.
De ne pas dire des choses fausses
sur quelqu'un.
D'aimer et de dire du bien
de ton père et de ta mère."
 Le riche dit :
"Je fais ce qui est dit
dans tous les commandements
depuis que je suis jeune."
 Jésus  lui dit :
"Une chose te manque encore.
Vends tout ce que tu as.
Donne tout aux pauvres.
Tu vas être riche au ciel.
Puis viens avec moi."
 Mais quand l'homme entend
les mots de Jésus :
il est tout triste car il est très riche.
 Jésus voit que le riche est triste.
Il lui dit :
"Comme il est difficile à ceux qui sont riches
d'entrer dans le monde de bonheur
où Dieu est roi."
 Il est plus facile à un grand animal
de passer par le trou d'une aiguille
qu'à un riche d'entrer dans le monde
de bonheur où Dieu est roi. »
 Ceux qui écoutent Jésus disent :
« Mais alors qui donc peut être sauvé ? »
 Jésus dit :
« Ce qui n'est pas possible pour les hommes,
c'est possible pour Dieu. »

Luc 18,28-30 Celui qui laisse tout derrière lui.

 Pierre dit à Jésus :
« Nous, nous avons laissé tout ce que nous avons.
Et nous t'avons suivi. »
 Jésus leur dit : « C'est vrai, je vous le dis.
Je dis à tous ceux qui ont laissé leur maison,
leur femme, leurs frères, leur père,
leur mère ou leurs enfants.
Et qui le font à cause du monde de bonheur
où Dieu est roi.
 Tous ceux là vont avoir
beaucoup plus pendant leur vie.
Et après leur mort ils vont vivre
avec Dieu pour toujours. »

Luc18,31-34 Troisième annonce
                       de la mort de Jésus.

 Jésus prend avec lui ses 12 amis
et il leur dit :
« Nous allons à la grande ville Jérusalem.
Tout ce qui a été écrit dans la Bible
par les hommes qui ont dit les mots de Dieu
sur le fils de l'homme, et c'est moi :
Tout cela va arriver.
 Le Fils de l'homme, et c'est moi,
va être donné aux mains de ceux
qui ne croient pas en Dieu
et qui lui veulent du mal.
On va rire de lui.
On va cracher sur lui.
 On va le taper. On va le tuer.
Et après 3 jours il va revenir à la vie. »
 Mais les amis de Jésus
ne comprennent rien à tout cela.
Le sens de ce que Jésus veut dire reste caché
pour ses amis.
Ils ne comprennent pas ce qui se passe.

Luc18,35-43 L'homme qui ne voit rien.

 Jésus arrive près de la ville Jéricho.
Un homme qui ne voit rien
est assis le long du chemin.
Il demande de l'argent aux gens qui passent.
 L'homme qui ne voit rien entend le bruit
d'un très grand nombre de personnes.
Il demande ce que c'est.
 On lui dit :
« C'est Jésus, celui qui est de la ville Nazareth
qui vient. »
 L'aveugle dit d'une voix très forte, il crie :
« Jésus, fils de David, écoutes moi avec amour. »
 Ceux qui marchent devant Jésus
parlent avec des mots durs à celui qui ne voit rien.
Ils veulent le faire arrêter de parler.
Mais lui, l'aveugle, parle encore plus fort :
« Jésus, fils de David prend pitié de moi. »
 Jésus s'arrête.
Il donne l'ordre de faire venir l'homme
qui ne voit rien.
 Jésus lui dit :
« Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? »
L'homme qui ne voit rien dit :
« Seigneur, je veux voir, aide-moi. »
 Jésus lui dit :
« Je le veux : maintenant tu peux voir.
Tu crois en Dieu, tu es sauvé. »
 Tout de suite l'homme se met à voir.
Il voit bien.
Il se met à suivre Jésus.
Il chante que Dieu est bon et grand.
Ceux qui sont là voient tout cela.
Ils disent aussi que Dieu est bon et grand.

.........   Chapitre 19   .........

Luc19,1- Zachée.

 Jésus passe dans la ville Jéricho.
 Un homme riche veut voir Jésus.
Son nom est Zachée.
C'est le chef des hommes à qui on donne l'argent
pour les romains.
 Mais il y a beaucoup de monde.
Et Zachée est petit.
 Il va donc vite en avant.
Et il monte sur un arbre.
Jésus doit passer à côté.
 Jésus arrive, il tourne les yeux vers Zachée.
Et il lui dit :
« Zachée, descends vite de ton arbre.
Aujourd'hui, je vais chez toi. »
 Alors Zachée descend vite de son arbre.
Il fait entrer Jésus chez lui avec joie.
 Mais les autres se disent entre eux :
« Jésus est allé chez un homme qui fait le mal. »
 Zachée dit au Seigneur Jésus :
« Seigneur, je vais donner
la moitié de tout ce que j'ai aux pauvres.
Et si j'ai pris de l'argent à quelqu'un
sans en avoir le droit :
Je vais lui rendre 4 fois plus que ce que j'ai pris. »
 Jésus dit :
« Aujourd'hui, Dieu vient sauver ceux
qui sont dans cette maison.
Car Zachée est aussi un fils d'Abraham
le père de tous le peuple juif.
 Le Fils de l'homme, et c'est moi,
vient chercher et sauver ce qui est perdu. »

Luc19,11- 27 Les serviteurs et l'argent.

 Comme on est à côté de Jérusalem,
Jésus parle avec une image.
Ceux qui écoutent Jésus croient
qu'ils vont voir tout de suite le monde de bonheur
où Dieu est le roi.
 Jésus dit une image :
« Un fils d'une très grande famille part vers un pays
qui est très loin.
Il va être fait roi de son pays.
Puis il doit revenir dans son pays comme roi.
 Il appelle 10 de ses serviteurs.
Il donne à chacun une pièce d'or.
II leur dit : ' Avec ces 10 pièces d'or,
je vous demande de gagner de l'argent.
Puis quand je reviens vous me donnez
ce que vous avez eu. '
 « Les hommes de son pays
ne l'aiment pas.
Ils envoient des hommes lui dire :
' Nous ne voulons pas de toi pour être notre roi. '
 « Mais lui il devient quand même leur roi.
Et plus tard il revient dans son pays.
Il fait venir ses 10 serviteurs.
Il leur dit :
' Qu'est-ce que vous avez fait de mon argent ? '
 « Le serviteur numéro 1 [le premier] dit :
Seigneur, avec ta pièce d'or j'en ai gagné 10. '
 Le roi dit :
' C'est bien, bon serviteur.
Tu as fait la petite chose que j'ai demandé.
Tu vas être le chef de 10 villes. '
 « Le 2ème serviteur vient.
Il dit :
' Seigneur, avec ta pièce d'or j'en ai gagné 5. '
 Le roi lui dit :
' Toi tu vas être le chef de 5 villes. '
 « Un 3ème serviteur vient. Il dit :
' Seigneur, voilà ta pièce d'or.
Je l'ai gardée dans un bout de tissu.
 J'ai peur de toi.
Tu es un homme dur.
Tu prends ce que tu n'as pas donné.
Tu veux les fruits des graines
que tu n'as pas mises en terre. '
 «Le roi lui dit :
' Je te juge sur tes paroles. Mauvais serviteur.
Tu sais que je suis un homme dur.
Tu sais que je prends ce que je n'ai pas donné.
Tu sais que je veux les fruits des graines
que je n'ai pas mis en terre.
 Mon argent,
tu ne l'as pas mis dans une banque
pour qu'il rapporte. Pourquoi ?
Dans ce cas :
quand je reviens on me donne alors l'argent
qui est gagné.'
 « Le roi dit alors à ceux qui sont là :
' Prenez-lui sa pièce d'or
et donnez-la à celui qui en a 10. '
 Ils lui disent :
Mais, Seigneur, il en a déjà 10. '
 Le roi leur dit :
' A tout homme qui a, on va lui donner.
Mais à celui qui a peu, même le peu qu'il a,
on va lui prendre.
 Le roi parle à ses hommes qui sont là.
Maintenant, allez chercher ceux
qui me veulent du mal,
ceux de ce pays qui n'ont pas voulu de moi
pour être leur roi.
Et ils vont être mis à mort devant moi.' »

Luc19,28-44 Jésus va vers Jérusalem.

 Après avoir parlé, Jésus s'en va.
Il marche vers la grande ville Jérusalem.
(C'est la ville où il y a le temple).
 Il arrive devant les villages Bethphagé
et Béthanie.
C'est à côté du mont des Oliviers.
Jésus dit à 2 de ses amis
d'aller en avant.
 Jésus leur dit :
« Allez au village qui est devant.
A l'entrée, vous allez trouver un jeune animal
pour me porter. Un petit âne.
Il est tenu par une corde.
Personne n'est jamais monté dessus.
Enlevez la corde qui le tient.
Vous le prenez et vous revenez avec lui.
 Si on vous dit :
' Vous le prenez ? Pourquoi ? '
Je vous dis de répondre :
' Le Seigneur Jésus en a besoin. ' »
 Les amis de Jésus s'en vont.
Ils trouvent les choses comme Jésus leur a dit.
 Quand ils prennent le jeune animal,
le petit âne, pour porter Jésus
ses maîtres leur disent :
 « Vous le prenez ? Pourquoi ? »
Les amis de Jésus disent :
« Le Seigneur Jésus en a besoin. »
 Puis ils prennent le jeune animal.
Ils viennent le donner à Jésus.
Ils posent leurs manteaux sur le jeune animal.
 Ils font monter Jésus dessus.
Jésus avance sur le chemin
Il est assis sur le jeune animal, sur le petit âne.
On jette des manteaux devant lui sur le chemin.
 Jésus va descendre du mont des Oliviers.
Les disciples sont dans la joie.
Ils chantent la grandeur de Dieu
pour tout ce qu'ils ont vu.
 Les amis de Jésus
disent et chantent :
« Le Roi qui vient, il est Grand et Bon.
il vient au nom du Seigneur Dieu.
Paix dans le ciel.
Grandeur et Bonté au plus haut du ciel »
 Là il y a beaucoup de personnes.
Il y a aussi des hommes qui disent faire
ce que dit la loi.
Ils disent à Jésus :
« Maître, dit à tes amis
de ne pas parler comme cela. »
 Mais Jésus dit à ceux qui lui parlent :
« Je vous le dis :
si mes amis ne disent rien,
ce sont les pierres qui vont parler très fort. »
 Jésus arrive devant la grande ville Jérusalem.
Jésus voit la ville. Il pleure pour la ville.
Jésus parle à tous ceux qui vivent à Jérusalem.
Jésus dit :
 « Ah, toi la ville Jérusalem :
Est-ce que tu peux arriver à comprendre
mes paroles de paix ?
Cela au moins en ce jour.
Mais par malheur,
mes paroles restent cachées pour toi Jérusalem.
 « Des jours vont venir pour toi.
Ceux qui veulent te faire du mal vont arriver.
Ils vont être de tous les côtés
autour de toi Jérusalem.
Ils vont casser tes maisons.
 Ils vont mettre à terre tes enfants.
Quand tout cela va être terminé :
il ne va plus y avoir une pierre sur une pierre.
Jérusalem, tu n'as pas compris
que Dieu vient chez toi.
Pourquoi ? »

Luc19,45-48 Dans la maison de prière à Jérusalem.

 Jésus entre dans la grande maison de prière.
Il fait partir de force ceux qui vendent.
Jésus leur dit : « Il est écrit dans la Bible :
 'Ma maison est une maison de prière'.
Vous, vous en avez fait une maison de voleurs.»
 Puis, Jésus dit la Bonne Nouvelle de Dieu
chaque jour
dans la grande maison de prière.
Les grands prêtres, les maîtres de la loi
[les scribes] et  les chefs du peuple
cherchent à faire mourir Jésus.
 Mais ils ne savent pas comment faire.
Car tous les gens de la ville
viennent en grand nombre écouter Jésus.

.........   Chapitre 20   .........

Luc20,1-8 Jésus dit la Bonne Nouvelle.

 Un jour dans la grande maison de prière :
Jésus dit la Bonne Nouvelle.
Il dit la Bonne Nouvelle de Dieu à tous.
 Des gens viennent tout près de Jésus.
Il y a les maîtres de la loi juive.
Il y a les grands prêtres.
Il y a aussi les chefs du peuple.
Ils disent à Jésus :
« Dis-nous qu'est-ce qui te donne le droit
de faire ce que tu fais ?
Dis-nous qui est celui qui t'a donné le droit ? »
 Jésus dit :
« Je vais, moi aussi, vous poser une question.
 Je vous demande de me dire :
Le baptême dans l’eau
qui est fait par Jean le Baptiste,
il vient du ciel ou des hommes ? »
 Les hommes qui ont parlé à Jésus
se disent en eux :
« Si nous disons :
' Le baptême de Jean le Baptiste
vient du ciel '.
Jésus va nous dire :
'Lui, vous n'avez-vous pas voulu le croire.
Pourquoi ? '
 Si nous disons :
' Le baptême de Jean le Baptiste
vient des hommes.
Le peuple va nous lancer des pierres.'
Car tout le monde pense que Jean le Baptiste
est un homme qui dit les mots de Dieu. »
 Les hommes qui ont parlé à Jésus lui disent donc
qu'ils ne savent pas d'où vient
le baptême de Jean le Baptiste.
 Jésus leur dit :
« Moi non plus, je ne vous dis pas de quel droit
je fais tout cela. »

Luc20,9-19 Les hommes qui travaillent la vigne.

 Jésus parle à tous avec une image :
« Un homme a un champ.
Il met en terre des pieds de vigne.
Pour avoir du raisin et faire du vin.
Puis il va donner sa vigne à des gens
qui vont la travailler.
Ils vont payer chaque année
pour avoir la vigne et ses fruits.
Il part pour un très long voyage.
 « Quand le temps est arrivé,
le maître de la vigne parle à un serviteur.
Il le fait aller voir ceux qui travaillent la vigne.
Et il leur demande de lui donner sa part
du raisin, du vin ou de l'argent.
Ceux qui travaillent la vigne
font du mal au serviteur.
Ils le font partir les mains vides.
 « Le maître de la vigne
envoie un autre serviteur
pour demander sa part aux vignerons .
Ceux qui travaillent la vigne
disent des mots très durs
et méchants au serviteur.
A lui aussi ils lui font du mal.
Ils le font partir lui aussi les mains vides.
 « Le maître envoie encore un autre serviteur.
Ceux qui travaillent la vigne
lui font très mal.
Et ils le font partir.
 « Le maître de la vigne se dit :
' Je vais faire quoi ?
Je vais envoyer mon enfant que j’aime.
Ils vont peut-être faire attention à lui. '
 « Ceux qui travaillent la vigne
le voient venir.
Ils se disent entre eux :
'La vigne va être à lui plus tard.
Nous allons le tuer, comme cela un jour la vigne
va être à nous. '
 Ils le prennent.
Ils le font partir de force du champ de vigne.
Ils le tuent.
Alors, le maître de la vigne :
Qu'est-ce qu'il va faire ?
 Eh bien,
il va venir faire tuer tous ceux
qui travaillent la vigne.
Et il va donner la vigne à d'autres. »
Les hommes qui sont autour de Jésus
entendent ces mots.
Ils disent : « Non. Cela ne va pas arriver. »
 Jésus les regarde tous. Il leur dit :
« Qu'est-ce qu'elle veut dire
cette parole de la Bible :
'La pierre que les ouvriers ont jetée,
c'est sur elle qu'on a fait la maison.
 Celui qui tombe sur cette pierre,
il est cassé.
Et si cette pierre tombe sur quelqu'un,
elle le fait mourir. ' »

Luc 20,19-26 L'argent à payer à César

 Les maîtres de la loi des juifs
et les grands prêtres comprennent
que Jésus parle pour eux.
Ils cherchent à faire arrêter Jésus tout de suite.
Mais ils ont peur de tous.
 Ils cherchent donc à faire tomber Jésus
dans un piège.
Ils cherchent à faire dire à Jésus des paroles
pour le faire juger par le chef romain
du pays.
Ils envoient vers Jésus des hommes
qui font croire qu’ils sont justes.
Les hommes disent à Jésus :
 « Maître, nous savons :
Que tu parles juste.
Que tu dis la vérité à tous.
Que tu ne fais pas de différence
entre les hommes.
Que tu expliques le chemin pour aller à Dieu.
 Nous te demandons de dire ce qu'il faut faire :
Est-ce que, oui ou non, on doit payer l'argent
qu'on doit donner à César ? »
César est le grand chef du peuple romain.
 Jésus comprend la pensée mauvaise
de ces hommes.
 Jésus leur dit :
« Montrez-moi une pièce d'argent.
Qu'est-ce que vous voyez ?
Qu'est-ce qui est écrit ?
 Ils disent : " César ".
Jésus leur dit :
« Donnez à César ce qui est à César
et à Dieu ce qui est à Dieu. »
 Ils voient qu'ils n'ont pas pu faire dire à Jésus
une parole pour le piéger devant tous.
Ils se posent des questions
sur la réponse de Jésus.
Ils ne disent plus rien.

Luc20,27-40 Le Dieu des vivants.

 Des hommes ne croient pas
que les hommes reviennent à la vie.
Quelques-uns de ce groupe
viennent à côté de Jésus.
Ils lui disent :
 « Maître Jésus,
Moïse a écrit dans la loi :
' Si un homme n'a pas eu d'enfants avec sa femme.
Et si l'homme meurt, c'est son frère
qui doit se marier avec la femme
pour donner des enfants à son frère qui est mort.' »
 Celui qui parle à Jésus dit une image :
« Un jour, il y a 7 frères :
Le premier frère se marie. Il a donc une femme.
 Mais il meurt sans avoir eu d'enfant.
 Le frère numéro 2 se marie
avec la femme du frère mort.
Lui aussi, il meurt sans avoir eu d'enfant.
 Le frère numéro 3, puis le numéro 4, le 5, le 6,
et le 7 font la même chose :
ils se marient avec la femme.
L'un après l'autre ils sont morts
sans avoir eu d'enfant.
Puis la femme meurt elle aussi.
 La question est :
Le jour où les morts reviennent à la vie,
elle est la femme de quel homme ?
Car elle a été la femme des 7 frères. »
 Jésus dit à ceux qui lui ont posé la question :
« Les enfants de ce monde se marient.
 Mais ceux qui sont justes
aux yeux de Dieu
pour entrer dans le monde qui va venir :
Ils vont sortir de la mort.
Eux, ils ne se marient pas.
 Ils ne peuvent plus mourir
car ils sont comme des anges.
Ils sont fils de Dieu car ils sont revenus à la vie.
 Moïse qui a eu la loi de Dieu,
il a dit :
'Les morts vont revenir à la vie.'
Moïse le fait comprendre
dans l'histoire du petit arbre
qui brûle sans s'arrêter.
Moïse dit que le Seigneur Dieu est :
le Dieu d'Abraham,
le Dieu d'Isaac
et le Dieu de Jacob.
Ces 3 grands hommes de Dieu.
 Le Seigneur n'est pas le Dieu des morts.
Le Seigneur est le Dieu des vivants.
Tous vivent pour Dieu. »
 Des maîtres de la loi juive
disent à Jésus :
« Maître, tu as bien parlé. »
 Ils ont tous peur
de poser une autre question à Jésus.

Luc20,41-47 Le Sauveur et le roi David.

 Jésus dit : « On dit que le Sauveur
est le fils de David le grand roi
du peuple d'Israël.
On dit cela. Pourquoi ?
 C'est le roi David lui-même qui l'a dit
dans le livre des Psaumes dans la Bible.
Il a dit :
"Le Seigneur Dieu
a dit à mon Maître le Sauveur :
'Viens te mettre à ma droite.
 Cela jusqu'à ce que ceux
qui te veulent du mal viennent te servir. '
 Donc David lui-même appelle "Maître"
le Sauveur.
Alors comment le Sauveur
peut-il être le fils de David ? »
 Tout le monde écoute Jésus.
Jésus dit à ses amis :
 « Attention aux maîtres de la loi juive.
Ils aiment se montrer avec des beaux habits.
Ils aiment quand on leur dit bonjour
comme à des riches ou à des chefs.
Ils aiment avoir les plus belles places
dans les maisons de prière.
Ils aiment être les premiers aux repas de fête.
 Ils volent les femmes pauvres
qui ont leur mari qui est mort.
Ils leur prennent tout.
Ils font semblant de prier très longtemps
pour faire croire qu'ils sont bons.
A cause de tout cela
ils vont être punis plus fort que les autres. »

.........   Chapitre 21   .........

Luc 21,1-4 Une pauvre femme

 Jésus regarde autour de lui
dans la grande maison de prière.
Jésus voit les riches qui donnent de l'argent
pour la grande maison de prière.
 Jésus voit aussi une femme pauvre.
Son mari est mort.
Elle donne 2 très petites pièces d'argent
pour la maison de prière.
Jésus dit : "C'est vrai, je vous le dis.
 Cette femme pauvre a donné beaucoup plus
que tous les autres qui ont donné.
 Les autres ont donné ce qu'ils ont en trop.
Cette femme est très pauvre.
Elle, elle a donné tout ce qu'elle a pour vivre."

Luc21,5-38 Il ne va rien rester de la ville Jérusalem.

 Des hommes regardent
la grande maison de prière de Jérusalem.
Ils disent beaucoup de bien de ses pierres
qui sont belles
et de l'argent qu'on donne pour cela.
Jésus dit à ces hommes :
 « Pour tout ce que vous voyez, le jour vient.
Ce jour là il ne va plus rien rester
de la grande maison de prière.
Il ne va même pas rester une pierre
sur une pierre. »
 Les hommes disent à Jésus :
« Maître, est-ce que cela va arriver ? Quand ?
Quel signe va nous aider à savoir
que ces choses vont arriver ? »
 Jésus dit :
« Il ne faut pas vous laisser tromper.
Beaucoup vont essayer de faire croire que
c'est moi Jésus qui leur dis de le faire.
Ils vont dire : ' C'est moi Jésus, le Sauveur'
Ou bien ils vont dire :
' C'est demain que Jésus vient.'
Je vous le dis : il ne faut pas les croire.
 Si on vous parle de guerre.
Si on vous parle de beaucoup de gens
en train de se battre.
N'ayez pas peur.
Tout cela doit arriver en premier.
La fin va venir plus tard. »
Jésus leur dit :
 « Les gens d'un pays
vont se battre contre les gens d'un autre pays.
Les pays vont faire la guerre
contre d'autres pays.
 Voila ce qui va se passer quand ce temps
va arriver et quand il va être là :
La terre va trembler.
Il va y avoir des malades.
Il va y avoir des peuples qui ont faim.
Il va y avoir des choses qui font peur.
Il va y avoir des grands signes dans le ciel.
 « Mais avant que tout cela arrive.
Voila ce qui va se passer :
On va vous prendre de force.
On va taper sur vous.
On va vous faire aller de force
dans des maisons de prière.
On va vous mettre en prison.
On va vous prendre pour vous mettre
devant des rois et des chefs de pays.
Tout cela va être fait à cause de mon nom.
 Alors je vous demande de dire
ce que vous avez vu et entendu.
 Vous n'avez pas à préparer
ce que vous allez dire pour vous défendre.
 Alors, quand cela va arriver,
je vais vous donner les mots
et ce qu’il faut pour comprendre.
Et alors ceux qui veulent vous faire du mal
ne vont pas savoir quoi dire.
 « Votre mère, votre père, vos frères,
vos parents et même vos amis
vont vous mettre dans les mains de ceux
qui veulent vous faire du mal.
Certains d'entre vous vont être mis à mort.
 A cause de mon nom,
on ne va pas vous aimer.
 Mais pas un de vos cheveux
ne peut être perdu.
 Continuez à croire en Dieu.
Vous allez être sauvés.
 « Les soldats de ceux
qui vous veulent du mal vont venir.
Ils vont se mettre tout autour
de la grande ville Jérusalem.
Alors vous allez comprendre
que pour la grande ville Jérusalem
la fin est tout près.
 Alors, ceux qui sont dans la région
de Jérusalem vont devoir
partir vite vers les montagnes.
Ceux qui sont dans la ville vont devoir partir.
Ceux qui sont dans les champs
ne doivent pas rentrer chez eux.
 Car la grande ville Jérusalem
va avoir sa punition.
Tout ce qui a été écrit par les hommes
qui ont dit les mots de Dieu :
tout cela va arriver.
 Quand tout cela va arriver :
« Pas de bonheur aux femmes
qui vont avoir un bébé.
Pas de bonheur aux femmes
qui donnent à boire à leur bébé.
Dans ces temps là, beaucoup de gens
vont avoir du mal sur la terre.
Dans ces temps là,
il va y avoir beaucoup de mal
contre les gens
de la grande ville Jérusalem.
 Les gens de la ville vont être mis à mort.
Ou encore les gens vont être mis en prison
dans un autre pays.
On va casser toute la ville Jérusalem.
Il va y avoir un grand nombre d'hommes
qui ne connaissent pas Dieu qui vont venir.
Il vont venir avec des armes
pour garder la ville comme une prison.
Cela va se passer jusqu'à la fin du temps
de ces hommes en armes.
 Alors dans le soleil, dans la lune
et dans les étoiles
on va voir des choses qu'on n'a jamais vues.
Alors on va se poser des questions
sur ce que l'on voit.
Les grands vents sur la mer
vont faire beaucoup de bruit.
Sur la terre, tous les hommes vont avoir peur.
 Des gens vont mourir de peur.
Ils vont se demander ce qui va arriver
dans le monde.
Les forces qui sont dans le ciel vont trembler.
 Alors, on va voir le Fils de l'homme et c'est moi.
Il va arriver sur les nuages dans toute sa force
et dans sa grandeur.
 Quand tout cela va commencer,
vous allez pouvoir respirer et relever la tête.
Votre liberté est alors tout près de vous. »
 Jésus parle encore aux gens qui l'écoutent.
Il dit une image :
« Regardez les figuiers et les autres arbres.
 Au printemps,
les feuilles commencent à pousser
et vous savez alors que l'été est tout près.
 De même quand vous allez voir
toutes les choses que je viens de dire,
alors vous allez savoir que le monde
de bonheur où Dieu est le roi
est tout près.
 « C'est vrai, je vous le dis,
tout ceci va arriver
avant la mort des hommes d'aujourd'hui.
 Le ciel et la terre vont passer,
ils ne vont plus être là.
Mes paroles, elles, ne vont pas passer.
Elles sont là pour toujours.
 « Faites attention à vous de peur
que votre coeur devienne trop lourd.
Je vous dis de ne pas manger trop.
Je vous dis de ne pas boire trop.
Je vous dis de ne pas penser qu'aux plaisirs
et qu'à l'argent.
Je vous dis de ne pas penser qu'à l'argent.
Je vous dis de ne pas avoir peur
de chaque heure de votre vie.
Car ce jour là qui est mon jour,
le jour du Fils de l'homme :
Il arrive d'un seul coup.
 Comme le filet du pêcheur
pour attraper les poissons,
il arrive quand on ne l'attend pas.
Ce jour là qui est mon jour,
le jour du Fils de l'homme, va arriver.
Ce jour arrive pour tous les hommes de la terre
quand ils ne l'attendent pas.
 « Je vous dis de ne pas dormir
et de prier tout le temps.
Et comme cela vous allez avoir la force
pour être loin de toutes ces choses
qui vont arriver.
Alors vous allez être debout
devant le Fils de l'homme et c'est moi. »
 Ce qui se passe les jours d'après :
Quand c’est le jour,
Jésus dit la Bonne Nouvelle de Dieu
dans la grande maison de prière.
Quand c’est la nuit,
Jésus est dans la montagne.
 Et, à partir du matin,
tout le monde vient voir Jésus pour l'écouter
dans la grande maison de prière
de Jérusalem.

.........   Chapitre 22   .........

Luc22,1-6 Le dernier soir.

 On arrive au jour de la fête
des pains sans poudre à lever
qui sert à faire monter la pâte.
Le nom de cette fête c'est "la Pâque ".
 Les grands prêtres et les maîtres de la loi
se posent la question :
Comment faire mourir Jésus.
Mais ils ont peur du peuple.
 L'Esprit du mal entre dans Judas Iscariote,
qui est l'un des 12 grands amis de Jésus.
 Judas va parler aux grands prêtres
et aux chefs des soldats
de la grande maison de prière.
Judas leur dit qu'il est prêt à leur donner Jésus.
 Ils sont heureux et ils disent à Judas
qu'ils vont lui donner de l'argent.
 Il leur dit oui.
Puis Judas cherche comment
et quand il va leur donner Jésus.
Mais le peuple ne doit pas le savoir.

Luc22,7-13 Avant le repas de la Pâque.

 Le jour de la fête (de la Pâque) arrive.
Ce jour là un mouton
est tué pour le repas de la Pâque juive.
 Jésus envoie Pierre et Jean.
II leur dit :
« Allez préparer le repas de fête
pour pouvoir manger le mouton. »
 Pierre et Jean disent à Jésus :
« Tu veux qu'on prépare le repas
dans quelle maison ? »
 Jésus leur dit :
« Quand vous allez entrer dans la ville,
vous allez rencontrer un homme
qui porte un pot plein d'eau.
Suivez-le dans la maison où il entre.
 Vous allez dire au chef de la maison :
Le maître Jésus te fait dire :
'Montre moi la salle où je vais pouvoir manger
le repas de la Pâque juive
avec mes amis. '
 Cet homme va vous montrer
en haut de la maison,
une grande salle qui est toute prête.
Vous allez préparer tout pour le repas. »
 Pierre et Jean s'en vont.
Ils trouvent tout comme Jésus l'a dit.
Ils préparent le repas.

Luc22,14-20 Jésus et ses amis.
                       Le repas de la Pâque.

 L'heure est arrivée
du repas de la Pâque juive.
Jésus se met à table pour manger
avec ses grands amis.
II leur dit :
 « J'ai voulu très fort manger ce repas
de Pâque avec vous.
Tout cela avant d'avoir très mal.
 C'est vrai, je vous le dis :
je ne vais plus manger de repas
avant le vrai repas de Pâque
dans le monde de bonheur où Dieu est roi. »
 Jésus prend alors un grand verre à boire.
Jésus dit merci à Dieu.
Il dit :
« Prenez ce verre à boire.
 Partagez-le entre vous pour boire.
Je vous le dis :
Je ne vais plus boire du fruit de la vigne
avant qu'il arrive le monde de bonheur
où Dieu est roi. »
 Puis Jésus prend du pain.
Jésus dit merci à Dieu.
Il coupe le pain,
il en donne à chacun de ses amis.
Jésus dit :
« Ceci est mon corps, donné pour vous.
Je vous demande de faire cela
en souvenir de moi. »
Après le repas,
Jésus prend le verre à boire.
 « Ce verre
c'est la nouvelle corde qui nous relie,
la nouvelle Alliance dans mon sang
qui est donné pour vous. ».

Luc22,21-33  Jésus parle à ses amis.

 «Avec moi à cette table,
 il y a la main de l'homme qui me donne à ceux
qui veulent me faire du mal.
 C'est vrai, le Fils de l'homme, c'est moi,
s'en va.
Cela arrive comme il a été dit.
Mais malheur à celui
qui me donne, qui donne le Fils de l'homme 
aux mains de ceux qui lui veulent du mal. »
 Les amis de Jésus
se disent entre eux :
Mais qui c'est, celui qui va donner Jésus
à ceux qui lui veulent du mal ?

Luc22,24-30  Qui est le plus grand
                        des amis de Jésus ?

 Les 12 grands amis de Jésus
se disent entre eux :
« Le plus grand d'entre nous, qui c'est ? »
Ils  ne sont pas d'accord.
 Jésus leur dit :
« Les rois des pays de ce monde
sont les maîtres.
Ils disent à leur peuple ce qu'il doit faire.
Et les chefs donnent l'ordre aux gens du peuple
de dire que les rois font bien.
 Pour vous ce n'est pas comme cela.
Le plus grand d'entre vous
doit être comme le plus petit.
Et celui qui est le chef du peuple
doit être comme le serviteur. »
 Jésus dit :
« Il y a celui qui est à table pour manger
et il y a celui qui fait le service.
Je vous demande : Qui est le plus grand ?
Vous allez dire :
Le plus grand, c'est bien celui
qui est à table et qui se fait servir.
Eh bien, moi je suis au milieu de vous.
Et je suis comme celui qui fait le service.
 « Vous, vous êtes restés avec moi
tout le temps.
Même avec le mal autour de nous.
 Moi je vous donne
le monde de bonheur où Dieu est le roi
[le royaume de Dieu].
Je vous le donne
comme mon Père me l'a donné.
 Je vous le demande :
mangez et buvez à ma table
dans le monde de bonheur où je suis roi.
Je vous demande d'être près de moi
pour juger les 12 pays du peuple juif. »

Luc22,31-38 Pierre, tu ne va pas me reconnaître.

 « Simon, Simon Pierre, l'Esprit du mal
va te pousser à faire le mal.
Pour te casser comme des grains de blé.
 Mais j'ai prié pour toi.
Tu vas continuer à croire en Dieu.
Quand tu vas revenir à moi :
Je te demande d'aider tes frères
à croire en Dieu. »
 Pierre dit :
« Seigneur, je suis prêt à aller avec toi en prison.
Je suis prêt à te suivre dans la mort. »
 Jésus dit :
« Je te le dis, Pierre.
Aujourd'hui, avant que l'oiseau, le coq chante,
tu vas dire 3 fois que tu ne me connais pas. »
 Jésus dit à ses amis :
« Quand je vous ai fait aller sans argent,
sans sac, sans chaussures.
Est-ce que vous avez manqué
de quelque chose ? »
 Les amis de Jésus disent :
« Non, on n'a manqué de rien. »
Jésus dit : « Maintenant.
Celui qui a un sac doit le prendre.
Celui qui a de l'argent doit le prendre.
Celui qui n’a pas d’arme
doit vendre son manteau
pour acheter une arme. »
 Jésus dit :
« Il est écrit dans la Bible :
"On va le mettre avec ceux qui font le mal. "
Cette parole il faut qu’elle arrive pour moi. »
Jésus dit à ses amis :
« Ce qu'on a dit sur moi est en train d'arriver. »
 Les amis de Jésus disent : « Il y a 2 épées. »
Jésus leur répond : « Il y en a assez. »

Luc22,39-53 Jésus en prière au mont des Oliviers.

 Jésus va dehors.
Il va, comme d'habitude, au mont des Oliviers.
Ses amis le suivent.
 Quand Jésus est arrivé, il dit :
 « Priez pour ne pas être poussés à faire le mal. »
 Jésus va un peu plus loin.
Il se met à genoux.
Jésus parle à Dieu, il dit dans sa prière :
 « Père, si tu veux bien,
ne me laisse pas passer par la mort.
Mais non, ce n'est pas ce que je veux
qui doit se faire,
mais c'est ce que tu veux
qui doit se faire. »
 Alors, un ange du ciel vient et Jésus le voit.
L'ange donne de la force à Jésus
dans son cœur.
Jésus fait sa prière avec plus de force.
Jésus a peur.
 Les gouttes qui sortent de son front
sont comme des gouttes de sang
qui tombent à terre.
 Jésus arrête sa prière.
Il se met debout.
Il vient vers ses amis.
Ils sont en train de dormir car ils sont très tristes.
 Jésus leur dit : « Vous dormez ? Pourquoi ?
Mettez-vous debout.
Priez pour ne pas être poussés à faire le mal. »

Luc22,47-53   Des hommes en armes
                         viennent prendre Jésus.

 Jésus est encore en train de parler.
Des hommes arrivent.
Judas, un des 12 amis de Jésus
marche devant eux.
Judas vient devant Jésus
pour lui donner un baiser.
 Jésus lui dit :
« Judas, tu fais un baiser
à moi Jésus, le Fils de l'homme.
Tu fais cela pour me faire prendre de force
par les hommes avec des armes ? »
 Les amis de Jésus voient ce qui va lui arriver.
Ils disent à Jésus :
 « Seigneur, est-ce qu'il faut
lui faire du mal avec l'arme ? »
 En même temps, un des 12 amis de Jésus
tape le serviteur du grand prêtre avec son arme.
Il lui coupe l'oreille droite.
 Jésus dit à ses amis : « Laissez faire. »
Il touche l'oreille du serviteur du grand prêtre.
L'homme est guéri.
 Puis Jésus parle aux hommes
qui ont des armes
et qui sont venus le prendre de force.
Jésus parle aussi aux grands prêtres.
Il parle aux serviteurs
de la grande maison de prière
et aux chefs du peuple.
Jésus leur dit :
« Je vous demande :
est-ce que je suis un homme qui fait le mal ?
Vous êtes venus avec des armes
et des bâtons. Pourquoi ?
 Chaque jour j'étais avec vous
dans la grande maison de prière.
Et alors vous n'avez pas levé la main sur moi
pour me faire mal.
Mais maintenant c'est l'heure pour vous.
C'est l'heure pour la force du mal dans la nuit.»

Luc22,54-62 Pierre ne reconnaît pas le Seigneur.

 Les hommes avec des armes
qui sont venus prendre de force Jésus
l'emmènent dans la maison du grand prêtre.
Pierre marche loin derrière eux.
 Les soldats font un feu au milieu de la place.
Les soldats sont assis autour du feu.
Pierre est avec eux.
 Une femme de service voit Pierre.
Il est assis à côté du feu.
Elle le regarde et elle dit :
« Cet homme aussi est avec Jésus.  »
 Pierre dit :
« Femme, je ne connais pas
cet homme Jésus. »
 Après, un autre serviteur voit Pierre.
Il dit :
« Toi aussi, tu es un des amis de Jésus. »
Pierre dit :
« Homme, je ne suis pas avec eux
les amis de Jésus. »
 Une heure après,
un autre homme dit en parlant de Pierre :
« C'est vrai, cet homme aussi est avec Jésus.
 C'est un homme de la région Galilée. »
Pierre dit :
« Homme, je ne sais pas ce que tu veux dire. »
Au même moment, un oiseau, un coq chante.
 Le Seigneur Jésus se retourne.
Il regarde Pierre.
Pierre se rappelle
ce que le Seigneur Jésus lui a dit :
« Avant le chant de l'oiseau, du coq,
tu vas dire 3 fois que tu ne me connais pas. »
 Pierre s'en va.
Il pleure avec des grosses larmes.

Luc22,63-71 Jésus devant les grands prêtres.

 Les hommes d'armes qui gardent Jésus
se mettent à rire de lui.
 Ils placent un tissu sur la tête de Jésus.
Ils le tapent. Ils tapent Jésus avec des bâtons.
Ils disent à Jésus :
« Dis-nous qui t'a tapé,
qui t'a donné des coups de bâton. »
 Ils lui disent des mots très durs
qui font mal.
 Le jour vient.
Il y a des chefs du peuple, des grands prêtres
et des maîtres de la loi.
Tous ces chefs juifs se mettent ensemble.
Ils prennent Jésus pour le mettre devant
leurs juges.
Les chefs juifs disent à Jésus :
 « Dis-nous si c'est vrai que tu es le Sauveur
envoyé par Dieu. »
Jésus dit aux chefs juifs :
« Si je vous dis qui je suis,
vous n'allez pas me croire.
 Et si je vous pose des questions,
vous n'allez pas répondre.
 Mais maintenant le Fils de l'homme et c'est moi,
va se retrouver assis à la droite de Dieu. »
 Les chefs juifs disent tous :
« Tu es donc le Fils de Dieu ? »
Jésus leur dit :
« Vous dites vrai, je suis le Fils de Dieu. »
 Les chefs juifs disent :
« Nous n'avons pas besoin d'entendre
d'autres gens.
Nous, nous avons entendu ce que Jésus a dit. »

.........   Chapitre 23   .........

Luc23,1-7 Jésus devant Pilate.

 Les chefs juifs se mettent debout.
Tous avec le peuple, ils prennent Jésus
et vont chez Pilate le chef des romains.
 Ils disent à Pilate, avec force :
« Nous avons vu cet homme Jésus.
Il pousse notre peuple contre vous
les romains.
Il veut empêcher le peuple de payer
l'argent que l'on doit donner à César.
Cet homme Jésus dit
qu'il est le roi sauveur envoyé par Dieu. »
 Pilate, le chef des romains,
demande à Jésus :
« C'est toi, le roi des Juifs ? »
Jésus lui dit : « C'est toi qui le dis. »
Pilate dit aux grands prêtres et au peuple :
« Je ne vois pas le mal
que cet homme Jésus a fait. »
 Mais le grand prêtre et le peuple disent encore :
« Il a parlé à tout le peuple de la région Galilée.
Et c'est là bas qu'il a commencé.
Dans la région Judée
où est la grande ville Jérusalem :
Il a parlé comme nous l'avons dit. »
 Pilate entend ces mots.
Il demande si l'homme Jésus
est de la région Galilée.
On lui dit que oui.
 Alors Pilate, le chef des romains,
envoie Jésus à Hérode le roi de la Galilée.
Ces jours-là, Hérode, lui aussi, il est
à la grande ville Jérusalem.

Luc23,8-12 Jésus devant Hérode.

 Quand Hérode voit Jésus, il est dans la joie.
Depuis longtemps il veut le voir.
Hérode a entendu parler de Jésus.
Hérode espère voir Jésus
faire des choses très fortes.
 Hérode pose des questions
à Jésus et parle beaucoup.
Jésus ne lui répond pas.
 Les grands prêtres
et les maîtres de la loi
disent que Jésus a fait beaucoup de mal.
 Hérode et ses soldats parlent à Jésus
avec des mots très durs et méchants.
Ils se mettent à rire de Jésus.
On met un habit de roi à Jésus
avec un très beau manteau.
Puis il est envoyé à Pilate.
Hérode et Pilate sont des ennemis depuis
toujours :
A partir de ce jour là ils deviennent amis.

Luc23,13-25 Jésus à nouveau devant Pilate.

 Pilate, le chef des romains,
fait venir les grands prêtres,
les chefs et le peuple.
Pilate leur dit :
 « Vous m'avez dit que cet homme Jésus
dit au peuple de ne pas faire
ce que les romains leur demandent.
Je lui ai posé des questions devant vous.
Je ne trouve pas de mal dans ce qu'il a fait.
 Le roi Hérode a envoyé cet homme Jésus
encore une fois devant moi.
Hérode est d'accord avec moi.
Vous voyez :
Cet homme Jésus n'a rien fait de mal.
On ne peut pas le mettre à mort.
 Je vais donc lui rendre la liberté.
Mais avant, je vais le faire taper avec du bois fin. »
 A chaque fête, Pilate doit mettre en liberté
quelqu'un qui est en prison.
 Mais les grands prêtres, les chefs et le peuple,
disent tous ensemble très fort :
« A mort cet homme Jésus.
Donnes-nous Barabbas. »
 Barabbas a été mis en prison
car il a tué un homme. Cela s'est passé un jour
où le peuple n'a pas voulu obéir aux chefs.
 Pilate veut sauver Jésus.
Il leur parle encore une fois.
 Mais tous lui disent à voix très forte :
« Il faut mettre à mort Jésus.
Il faut le mettre à mort. »
 Une fois encore, Pilate leur dit :
« Qu'est-ce qu'il a fait de mal ?
Je n'ai rien trouvé pour mettre à mort
cet homme Jésus.
Je vais le faire taper avec du bois.
Et après je vais lui rendre la liberté. »
 Mais eux recommencent à dire
à voix très forte.
Ils veulent voir Jésus mis à mort
sur la croix.
Leurs voix sont de plus en plus fortes.
 Pilate dit alors qu'il va leur donner Jésus.
 Il donne la liberté à Barabbas,
celui qui a été mis en prison.
C'est cet homme Barabas,
lui qui a tué un homme
que le peuple et les chefs veulent libre.
Et Pilate leur donne Jésus
pour ce qu'ils veulent comme ils l’ont demandé.

Luc23,26-32 Sur le chemin de la croix.

 Quand ils emmènent Jésus
un homme appelé Simon de Cyrène
revient des champs.
Alors ils lui mettent la croix de Jésus sur le dos.
Il doit marcher juste derrière Jésus.
 Beaucoup d'hommes viennent derrière.
Il y a aussi des femmes
qui avancent derrière Jésus.
Elles se tapent sur le coeur.
Elles sont tristes, elles pleurent avec bruit.
 Jésus se retourne vers les femmes. Il leur dit :
« Filles de la grande ville Jérusalem,
ne pleurez pas sur moi.
Pleurez pour vous.
Pleurez pour vos enfants.
 Car le jour vient où on va dire :
" Elles sont heureuses les femmes
qui n'ont pas eu d'enfants.
Elles sont heureuses celles
qui n'ont pas à nourrir d'enfants. "
 Alors on va vouloir dire à voix forte :
"Montagnes, tombez sur nous.
Les petites montagnes
mettez vous sur nous.
 Car si on fait brûler le bois qui n'est pas sec.
Qu'est-ce qu'on va faire du bois sec ? »
 En même temps, il y a 2 hommes
qui ont fait le mal
et qui sont emmenés avec Jésus.
Ils doivent être mis à mort avec lui.

Luc23,33-43 Jésus en croix.

 Ils arrivent au lieu qu'on appelle "le Crâne",
le Calvaire.
Ils mettent Jésus sur la croix.
Ils mettent aussi sur une croix les 2 voleurs
qui ont fait du mal.
Un est à la droite de Jésus.
L'autre est à la gauche de Jésus.
 Jésus dit :
« Père, je te demande de leur pardonner.
Ils ne savent pas ce qu'ils font. »
Puis les hommes avec des armes
se partagent les habits de Jésus.
Ils les tirent au hasard.
 Le peuple reste là.
Et il regarde.
Les chefs se mettent à rire de Jésus.
Ils disent :
« Il a sauvé les autres.
Si il est le Sauveur,
si il est celui que Dieu a choisi :
il doit pouvoir se sauver lui-même. »
 Les soldats aussi se mettent à rire de Jésus.
Ils viennent près de Jésus.
Ils veulent lui donner à boire du vin qui pique.
Ils disent :
 « Si tu es le roi des juifs,
tu peux te sauver toi-même. »
 On a écrit au-dessus de la tête de Jésus :
« Celui-là est le roi des juifs. »
 Un des voleurs qui est sur une croix
dit d’une voix forte à Jésus :
« Tu es le sauveur.
Est-ce que c'est vrai ?
Tu peux te sauver toi-même.
Et alors sauve nous aussi. »
 L'autre voleur dit au voleur qui vient de parler :
« Tu n'as même pas la peur de Dieu.
Et tu es mis sur une croix comme Jésus.
 Pour nous, ce qui arrive c’est juste.
Nous payons pour le mal que nous avons fait.
Mais lui, Jésus, il n'a rien fait de mal. »
 Il dit à Jésus « Souviens-toi de moi
quand tu vas revenir comme roi dans ton pays. »
 Jésus lui dit : « C'est vrai, je te le dis.
aujourd'hui tu va être avec moi
dans le monde de bonheur où Dieu est roi. »

Luc23,44-46 La mort de Jésus.

 C’est l’heure de midi.
Et on ne voit plus le soleil.
Il fait nuit sur toute la terre jusqu'à 3 heures
de l’après midi, 15heures.
 Le grand tissu du temple
se casse en deux.
 Jésus dit d’une voix forte :
« Père, je mets mon esprit dans tes mains. »
Jésus meurt.

Luc23,47-56 Après la mort de Jésus.

 Le chef des soldats romains
a vu ce qui s'est passé.
Il dit que Dieu est bon et grand.
Il dit : « C'est vrai,
cet homme Jésus est un ami de Dieu. »
 Tous ceux qui sont venus.
Tous ceux qui ont vu. Tous, ils s'en vont.
Ils se tapent sur le coeur.
C'est pour demander pardon.
 Les amis de Jésus
sont tout à côté avec les femmes
qui ont suivi Jésus depuis la région Galilée.
Tous regardent ce qui se passe.
 Un homme qui est un des chefs des juifs
arrive.
Il s'appelle Joseph.
 C'est un homme qui est droit et juste.
Il n'a rien fait contre Jésus avec les autres.
Il est de la ville Arimathie
qui est une ville des juifs.
Il attend le monde de bonheur où Dieu est roi.
 Joseph va voir Pilate, le chef des romains.
II lui demande le corps de Jésus.
 Joseph descend Jésus de la croix.
Il met le corps de Jésus dans un grand tissu.
Il le met dans une tombe creusée dans la pierre.
Personne n'a encore été mis dans cette tombe.
 C'est le vendredi soir.
On allume déjà les lampes du lendemain
qui est un jour donné à Dieu.
On ne doit rien faire ce jour là.
 Les femmes qui sont venues de Galilée
avec Jésus, ont suivi Joseph d'Arimatie.
Elles regardent bien où est la tombe
pour s'en souvenir.
Elles regardent la place du corps.
 Ensuite, les femmes s'en vont.
Elles préparent des parfums
et les herbes pour laver le corps.
Le lendemain.
Le jour donné à Dieu [le sabbat],
les femmes ne font rien,
comme dit la loi des juifs.

.........   Chapitre 24   .........

Luc24, 1-8 La tombe est vide.

 C'est le premier jour de la semaine.
C'est le matin très tôt.
Les femmes qui sont amies de Jésus
vont à la tombe creusée dans la pierre
où a été mis le corps de Jésus.
Elles y vont pour porter les parfums
qu'elles ont préparés.
 Elles voient que la pierre qui ferme la tombe
est roulée sur le côté.
 Elles entrent dans la tombe.
Elles ne voient pas le corps du Seigneur Jésus.
 Elles ne savent pas quoi penser.
Et puis voila qu'il y a 2 hommes qui sont là.
Ils sont habillés avec des habits blancs de lumière.
 Les femmes ont peur.
Elles baissent la tête.
Les 2 hommes leur disent :
« Pourquoi cherchez-vous chez les morts
celui qui est vivant ?
 Il n'est pas ici. Il est vivant
         "il n'est plus tout mort" 
         comme a dit Arthur 3 ans.
En Galilée, Jésus vous a dit
en parlant de lui même :
 'Le Fils de l'homme et c'est moi Jésus
doit être donné aux mains de ceux
qui font le mal.
Il doit mourir sur une croix.
Il doit gagner contre la mort
et être en vie 3 jours après.  Le 3ème jour. ' »
 Alors les femmes se rappellent
les paroles de Jésus.

Luc24, 9-12 Les amis de Jésus
                      ne croient pas les femmes.

 Les femmes reviennent de la tombe
où il n'y a plus le corps de Jésus.
Elles racontent tout aux 11 amis de Jésus
et à tous les autres.
 Ces femmes sont :
Marie de Magdala c'est Marie Madeleine,
Jeanne
et Marie mère de Jacques.
Les autres femmes qui sont allées avec elles
le disent aussi aux amis de Jésus.
 Les amis de Jésus pensent entre eux :
Les femmes racontent des histoires.
Ils ne croient pas ce qu'elles disent.
 Pierre se met debout.
Il court vers la tombe.
Il regarde par terre.
Il voit un grand bout de tissu sur le sol,
il n'y a rien d'autre.
Pierre retourne chez lui.
Il se pose des questions sur ce qui est arrivé.

Luc24, 13-35 Sur la route du village Emmaüs.

 C'est le même jour,
le premier jour de la semaine.
Il y a 2 amis de Jésus
qui marchent vers un village du nom Emmaüs.
C’est à 10 kilomètres de la grande ville Jérusalem.
 Ils sont en train de parler entre eux.
Ils parlent de ce qui est arrivé.
 A ce moment là, Jésus lui-même
vient à côté d'eux.
Il marche à côté d'eux.
 Mais leurs yeux ne peuvent pas voir
que c'est Jésus.
 Jésus leur dit :
« Vous parlez de quoi en marchant ? »
Ils s'arrêtent.
Ils sont tout tristes.
 L'un des deux qui s’appelle Cléopas,
dit à Jésus :
« Tu es bien le seul homme d'un autre pays
qui vit à Jérusalem
et qui ne sait pas ce qui s'est passé
depuis 3 jours. »
Jésus leur dit : « Il s’est passé quoi ? »
 Ils lui disent :
« Voila ce qui est arrivé à Jésus :
Jésus de Nazareth est un homme
qui a dit les mots de Dieu.
Il a fait et il a dit des grandes choses
devant Dieu et devant les hommes.
 Les prêtres et nos chefs ont décidé
de le mettre à mort.
Ils l'ont fait mourir sur une croix.
 Nous avons perdu l'espoir de voir
notre peuple libre grâce à Jésus.
Voilà 3 jours que ces choses se sont passées.
 « Des femmes qui sont avec nous,
nous ont posé question.
Très tôt, ce matin, elles sont allées à la tombe
où a été mis le corps de Jésus.
 Elles n'ont pas trouvé son corps.
Elles sont revenues nous dire
qu'elles ont vu des envoyés de Dieu
aux habits blancs de lumière.
Ils leur ont dit que Jésus est vivant.
 « Des amis de Jésus
sont allés voir la tombe.
Ils ont trouvé les choses comme les femmes
l'ont dit.
Mais Jésus, lui, ils ne l'ont pas vu. »
 Alors Jésus dit aux 2 hommes :
« Vous êtes des hommes
qui n'avez rien compris.
Votre coeur met trop de temps pour croire
tout ce que les hommes
qui ont dit les mots de Dieu
vous ont dit.
 Le Sauveur doit avoir très mal.
Tout cela doit lui arriver pour que Dieu
 lui donne sa grandeur. »
 Jésus leur explique les livres de la Bible :
Moïse, l'homme d'avant qui a eu la loi de Dieu.
Et aussi ceux qui ont dit les mots de Dieu.
Et tout ce qui a été écrit sur lui, Jésus.
 Ils arrivent près du village Emmaüs.
Jésus fait semblant de continuer son chemin.
 Les 2 amis de Jésus
disent à Jésus :
« Non. Reste avec nous.
La lumière baisse. La nuit va tomber.»
 Jésus entre donc pour rester avec eux
dans leur maison.
Il se met à table pour manger avec eux.
Jésus prend le pain.
Il dit la grandeur de Dieu.
Jésus partage le pain.
Il leur donne le pain.
 Tout de suite
les yeux des 2 hommes s'ouvrent.
Ils reconnaissent Jésus.
Mais juste après ils ne voient plus Jésus
[il a disparu].
 Ils se disent l'un à l'autre :
« Sur la route, Jésus nous a parlé.
Il nous a expliqué les livres de la Bible
[les écritures].
Notre coeur a été mis en feu. C’est vrai ? »
 Les 2 hommes se mettent debout
tout de suite.
Ils reviennent à Jérusalem.
Ils trouvent les 11 amis de Jésus
et ses autres amis.
 Les amis de Jésus disent aux 2 hommes :
« C'est bien vrai. Le Seigneur Jésus est vivant.
Il s'est montré à Simon Pierre. »
 Les 2 amis de la route d'Emmaüs
racontent ce qui leur est arrivé.
Ils disent comment ils ont reconnu Jésus
quand il a partagé le pain.

Luc24,36-43 Jésus vient voir ses grands amis

 Les 2 amis de Jésus sont encore
en train de parler.
Et voilà que Jésus est au milieu de ses 11 amis.
Jésus leur dit : « Paix à vous. »
 Mais eux, ils ont une grande peur.
Ils croient voir un esprit.
 Alors Jésus leur dit :
« Pourquoi ces questions
et ces idées dans vos coeurs ?
 Regardez mes mains et mes pieds.
C'est bien moi.
Touchez-moi pour bien voir. Vous comprenez.
Un esprit n'a pas de corps. »
 Jésus parle.
Il leur montre ses pieds et ses mains.
 La joie arrive dans le cœur des amis de Jésus.
Mais ils ne veulent quand même pas croire.
Ils n'arrivent pas à dire un mot.
Jésus leur dit :
« Est-ce que vous avez quelque chose
à manger ? »
 Ils donnent à Jésus un morceau de poisson
cuit sur le feu et du miel.
 Jésus le prend et le mange devant eux.

Luc24,43-52 Les derniers mots de Jésus.

 Jésus leur dit :
« C'est bien ce que je vous ai dit
avant de ne plus être avec vous.
Tout ce qui a été écrit sur moi dans la Bible
dans la loi de Moïse et dans les livres
de ceux qui ont dit les mots de Dieu :
Tout cela est en train d'arriver. »
 Jésus ouvre les yeux de ses amis.
Alors ils comprennent ce qui a été écrit
dans les livres de la Bible.
 Jésus leur dit :
« Il est écrit : Le Sauveur
va avoir très mal.
Il va mourir et revenir à la vie 3 jours après,
le 3ème jour.
 Au nom du Sauveur,
le pardon du mal qui est fait :
il est dit avec force.
Il est dit à tous ceux qui changent leur coeur.
Cela se fait dans tous les pays
et en premier à la grande ville Jérusalem.
 Je vous demande de dire aux hommes
tout ce que vous avez vu et entendu.
 Pour moi, je vais envoyer sur vous
ce que mon Père a promis.
Restez dans la ville et attendez.
La force de Dieu va venir sur vous. »
 Alors ils s'en vont tous
jusqu'au village Béthanie.
Jésus lève les mains quand il arrive.
Il demande à Dieu d'être avec eux
et de leur vouloir du bien.
 Pendant que Jésus prie,
Jésus s’en va et il monte au ciel.
 Les amis de Jésus sont à genoux.
Ils ont la tête tournée vers le sol pour prier.
Ils reviennent à la grande ville Jérusalem.
Une grande joie est en eux.
Et là, chaque jour,
ils sont dans la grande maison de prière.
Et là les amis de Jésus
chantent la grandeur de Dieu.

FIN
de l'adaptation en mots simples
de l'Evangile de Luc.
Bonne Nouvelle de Jésus le Christ.




Evangile  Bonne Nouvelle   de Jésus-Christ pour les enfants.

Chaque verset est écrit pour être lu le plus facilement possible.

 l'évangile de Luc :

Texte intégral adapté pour la lecture pour des enfants et par les enfants.

Détails sur cette adaptation :
Evangile de Luc adapté en mots simples  v6.5-13d-E
En Français FALC « Facile à Lire et A Comprendre » 
Par un grand-père catéchiste pour ses petits enfants 
et pour ceux qui ont du mal à lire 
ou à comprendre les mots de la Bible. 
Un texte facile avant de lire une traduction reconnue. 
Entre parenthèses (   ) : ce sont des explications.  
Entre crochets [   ] : ce sont des mots proches 
de traductions de la Bible 
Cette adaptation de l'évangile de Luc 
est à utiliser avec précaution. 
Chaque verset est écrit 
avec des phrases simples avec des mots simples. 
Mais cela rend le texte plus approximatif.

Voir d'autres sites.



Conditions de partage des textes :